Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

27/10/2016

Athées et sans religions

Aristippe_de_Cyrène, Athéisme, Démocrite, , Élisabeth_Badinter, Épicure, Georges_Sand, Leucippe, Lucrèce, Nietzsche, Olympe_de_Gouges, Théogonie_d’Hésiode

La couronne de pampres - 3e siècle avant notre ère

Tarente musée archéologique

I

Le passé dévoilé - le présent agissant

La société française avance dans le sens d’une profonde sécularisation,

en 2016, grâce à l’imagination des poètes et à l’expérience des philosophes penseurs de l’immanence présents et agissants dans les sociétés de la Grèce Antique, grâce à la philosophie des Lumières, grâce à la science et aux découvertes scientifiques, grâce à la pensée critique athée et féministe des religions les athées et les sans-religions n’ont jamais été aussi nombreux, désormais en France ils sont majoritaires ;

ce Fait de Société ne doit rien au hasard, entre gentes et gents de bonne foi nous savons que nous sommes vaccinés presque naturellement contre les tourmentant, insipides et finalement nocifs monothéismes, car nous savons aussi par les poètes de la Grèce Antique, inspirés par les Muses, que " les vérités " sont infiniment plus dangereuses que les mensonges – CRAB – 27 Octobre 2016

I

La Persistance de la mémoire

[ - Il y a là comme une sorte de " devoir de mémoire ", un message sacré dans cette recherche des origines : les Muses et leur mère chantent le monde en commençant par le commencement - Hésiode, Théogonie - ]

I

[ - Les Muses : nous savons dire beaucoup de pseudea, beaucoup de mensonges, beaucoup de fictions, et quand nous voulons nous pouvons aussi dire beaucoup de vérités - Hésiode, Théogonie - ]

I

Poème ( Extrait )

Je m’appelle Barbara – ça compte un nom, un prénom ! –, ça veut dire « bla-bla-bla ». Ça veut dire que je suis une barbare. Et c’est un prénom que j’ai choisi, c’est-à-dire que je m’appelle Laure Sylvie Barbara, et j’ai choisi Barbara. Les barbares, pour les Grecs, c’est ceux qu’on ne comprend pas. Donc, ils parlent et on ne sait pas ce qu’ils disent.

[ … ]

les hommes sont enceints des muses.

Et ce qu’il y a de magnifique c’est que l’enthousiasme, donc le souffle, comme ça, se balade, se transporte depuis la muse via le poète, via le rhapsode – c’est-à-dire celui qui chante et qui interprète les poèmes –, jusqu’aux auditeurs, et il y a une chaîne d’enthousiasmés qui est comme une chaîne d’anneaux qui sont aimantés les uns par les autres.

Le plus clair pour comprendre ça c’est de prêter attention au début de chacun des grands poèmes fondateurs de la Grèce et du grec : l’Iliade, l’Odyssée et la Théogonie d’Hésiode.

[ … ]

Et ce qu’il y a de très beau c’est que les premiers mots que disent les muses à Hésiode c’est : « Nous savons dire beaucoup de pseudea, beaucoup de mensonges, beaucoup de fictions, et quand nous voulons nous pouvons aussi dire des vérités. »

I

Autrement dit, la différence entre un poète et un prophète – qui après tout est un homme qui est aussi insufflé, enthousiaste –, la différence c’est qu’un poète peut et même doit dire des mensonges, des fictions et pas seulement des vérités, et des vérités, autrement dit,, avec le paganisme, l’enthousiasme et le poète, on est au plus loin de la vérité, on est dans le multiple et dans les véritésBarbara Cassin

I

Notes : Les 9 Muses - Leur nom est formé à partir de la racine Man ou Men " penser " -

Elles résidaient dans les montagnes de l'Hélicon, près d'Ascra ( Béotie ), et de Piérie, près de l'Olympe

.

Calliope ( belle voix )
Muse de l'éloquence et de la poésie épique.

Érato ( Aimable )
Muse de l'élégie et de la poésie érotique.

Clio ( célèbre )
Muse de l'histoire.

Euterpe ( Gaieté )
Muse de la musique.

Melpomène ( chanteuse, associée à Dionysos )
Muse de la tragédie.

Polymnie ( plusieurs chants)
Muse de la poésie sacrée.

Thalie ( abondance )
Muse de la comédie.

Terpsichore ( séduction )
Muse de la danse et des chœurs.

Uranie ( céleste )
Muse de l'astronomie.

I

Extrait vidéos :

http://blvids.free.fr/Extrait_Monotheismes_et_polytheisme.mp4

I

Suites : Lectures comparées

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/lectures-comparees_10.html

I

ou sur :

http://democrite-epicure.hautetfort.com/archive/2016/10/25/lectures-comparees-5865521.html


25/10/2016

Déradicalisation

Le plaidoyer de Patrick Pelloux et Zineb El Rhazoui pour une meilleure déradicalisation

Par Anne Jouan – 24/10/2016

Aristophane, Démocrite, coran, Éducation_nationale, Épicure, Ésope, Euripide, Hypatie, Johann_Sebastian_Bach, La_Fontaine, Leucippe, Lucrèce, Najat_Vallaud-Belkacem, Pirrhon, Mozart, Platon, religions

INTERVIEW - L'urgentiste et la journaliste, anciens membres de la rédaction de Charlie Hebdo, réagissent à l'annonce de la collaboration entre Dounia Bouzar et l'ex-mentor des Kouachi Farid Benyettou.

Patrick Pelloux, l'urgentiste et Zineb El Rhazoui*, journaliste, sont des anciens membres de la rédaction de Charlie Hebdo. Ils ne croient pas en la déradicalisation de l'ancien leader de la filière des Buttes-Chaumont Farid Benyettou.

.

LE FIGARO.- Etes-vous choqués d'apprendre que Farid Benyettou travaille avec l'association de déradicalisation de Dounia Bouzar? Pourquoi?

.

Patrick PELLOUX. Je vais saisir la ministre de la Santé, lui demander que la Haute autorité de santé évalue les pratiques de déradicalisation. Sur quels critères scientifiques travaillent ces associations? Benyettou qui fait de la déradicalisation, c'est comme si on demandait à une marque de cigarettes de se charger des campagnes anti-tabac! C'est une injure. On nous fait croire qu'on est dans un film et qu'à la fin, même les méchants deviennent gentils. Je ne comprends pas les psychiatres qui font confiance à Beneyettou, ils sont dans l'imaginaire et la croyance.

.

Zineb EL RHAZOUI. On ne peut pas confier le chantier de la déradicalisation à des amateurs. Et surtout, nous voulons entendre les déradicalisés dire qu'ils désavouent l'idéologie islamiste. Entendre que Beneyettou fait de la déradicalisation est pour moi, de l'ordre du viol ou du pied de nez.

.

Comment s'y prendre pour déradicaliser?

.

Patrick PELLOUX. C'est comme pour les criminels sexuels, on ne sait pas réellement faire, comment les rééduquer, les déprogrammer. Ce qui est certain, c'est qu'il faut engager des personnels qualifiés comme des psychiatres, des psychologues, des assistantes sociales. L’État doit cesser de faire confiance à des personnalités dont les méthodes n'ont pas été évaluées.

.

Vous comparez l'islamisme au fascisme. Pourquoi?

.

Zineb EL RHAZOUI. Pour moi, le terrorisme n'a pas seulement des racines sociales ou psychologiques. On doit comprendre que ces jeunes ont reçu un lavage de cerveau: c'est pourquoi il faut les choquer pour les réveiller. Or l'État français considère que l'on ne peut pas dé-radicaliser en parlant des Lumières ou de sciences, mais en disant qu'il s'agit juste d'expurger l'islam de ce qui nous ennuie, à savoir le terrorisme. Pour moi, la vraie déradicalisation, c'est la liberté de critiquer l'islam. Or aujourd'hui, ceux qui critiquent cette théologie vivent avec des gardes du corps. Aujourd'hui en France, on veut respecter l'islam mais, en réalité, c'est l'islamisme que l'on respecte. Par ailleurs, il faut comprendre que les vraies victimes du terrorisme ne sont pas ces radicaux mais nos amis de Charlie, les gens du 13 novembre, de Nice et leurs familles. Quand, après la Seconde Guerre mondiale, on a voulu se débarrasser du nazisme, on n'a pas seulement puni les nazis mais également la littérature. On a interdit les manifestations pacifiques de l'idéologie nazie. On a fait porter le chapeau à une idéologie et pas seulement à des individus.

Fin de l’interwieve de Patrick Pelloux, l'urgentiste et Zineb El Rhazoui – publié dans LE FIGARO . fr

I

La maladie d’illusions frappent les plus sincères d’entre-nous, car c’est vivre dans l’illusion que de se contenter d’exiger ou d’obtenir des dé-radicalisés, je cite : " Et surtout, nous voulons entendre les dé-radicalisés dire qu'ils désavouent l'idéologie islamiste " ;

Je ne vais pas m’étendre sur l’action de Dounia Bouzar que je n’ai jamais pris au sérieux – une bigote pour entreprendre de dé-radicaliser, c’est un peu comme Jean-Louis Bianco à la tête de l’observatoire bidon de la laïcité, cela ferait rire si ce n’était aussi dramatique

cette exigence est insuffisante, le coran n’est pas le texte d’une religion, ce document infantile et égoïste est raciste, sexiste, athéophobe, antisémite et homophobe ;

Ce n’est pas une religion mais un texte dépourvu de spiritualité*1 , c’est une idéologie politique et sociétale qui exclue toute forme de liberté de conscience

( *1: les religions n’ont pas le monopole de la spiritualité – la spiritualité, c’est la vie de la conscience - pour les non-croyants la vie de la conscience est consacrée pour l’essentiel à la recherche de l’éthique )

.

Le coran est l’outil du pouvoir politique, ce texte sert à programmer des ensembles de populations au rejet de tout les modes de vies non-musulmans : modes de vies pour le principal fondés sur la liberté, les libertés individuelles

.

Il faut avoir présent à l’esprit que le coran est incompatible avec " Les Lumières " associées aux philosophies non-matérialistes de la volonté de domination* ( *athéisme )*2 qui ont été et sont toujours les ferments de notre Culture, notre Humanité

( *2 : ici de rappeler, par exemple, que dans notre pays " Les Droits des Femmes " ont tous été obtenus contre les religions - ce qu’ont bien du mal à admettre la plupart des personnes ayant reçues une « éducation » religieuse )

.

En fait il ne suffit pas ... entendre les dé-radicalisés dire qu'ils désavouent l'idéologie islamiste - ce que tout vrai républicain est en droit d’attendre de la part de la très grande majorité des populations originaires des pays dominés par les musulmans, régions de monde où sont persécutés plus particulièrement les athées et les homosexuels, c’est de brûler le coran – certains parmi les hommes et surtout parmi les femmes issus des pays islamiques ou islamisés de force ont dors et déjà réduit en cendre les idéologies islamistes générée par le coran en s’appuyant sur la pensée critique athée, féministe et libertaire de ce même coran - autant dire par un procédé efficace de déconstruction, de dé-radicalisation, cette fois, menée à son terme – CRAB – 25 Octobre 2016

I

Suites : Lectures comparées

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/lectures-comparees_10.html

I

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/11/lectures-comparees-5619808.html

 

24/10/2016

Qui a peur du sexe ?

 

Magritte.png

Magritte

I

Dans l’antiquité, il fut, selon Pline l’ancien, le précurseur de l'insertion de la lumière et l'ombre révolutionnant ainsi la peinture grecque, Apollodore d'Athènes est un peintre athénien ( Ve siècle avant notre ère ) surnommé « le peintre d’ombre » dont Magritte appréciait son goût du mystère - ce goût du mystère, contre les idéaux des principaux penseurs surréalistes qui estimaient que de ne pas associer l’image aux mots ne faisait pas sens, Magritte en toute indépendance élabore l’essentiel d’une production picturale dont chacun de ses tableaux est le révélateur de sa volonté sans faille de détecter, de pénétrer, de signifier exclusivement par l’image le mystère de la pensée – peindre le mystère fut dans la vie d’artiste de Magritte sa raison de vivre

I

En France la beauté n’est pas un risque - attendu que dans notre pays, la pensée est la seule lumière

I

Dans notre pays, un mari ne décide pas à la place de sa femme, et en France la beauté n’est pas un risque, en islam si - car le monde musulman hait, à peur de la belle femme*1 qui sait s’habiller parce que cette « sorcière ou ensorceleuse » se sait séduisante d’autant plus qu’envers et contre tout éprise de liberté, sans pour autant se prendre au sérieux - sure d’elle, elle aime en tout et pour tout faire ce qu’elle veut quand elle veut

( *1 : on sait aussi que l’islam a peur des beaux hommes – récemment l’Iran a refoulé un homme européen à sa frontière, jugé trop beau, donc dangereux...

Dans une société qui croit à l’émancipation féminine, devons-nous normaliser, dès l’enfance, ce signe plus que très problématique qu’est le voile islamique ?

Si les enseignantes et les éducatrices en garderie devaient porter le voile ne serait-ce pas inquiétant ?

Effet nocebo, ces personnes incarnent une autorité symbolique immense : devant les enfants, elles représentent la société et si tel était le cas, le relativisme, ici, justifie la soumission féminine )

I

Autrefois les chrétiens excellaient dans cette idée saugrenue de séparer le corps d’une personne de son entendement, c’est dire le désir généré par l’attirance sexuelle, le choix, l’idée, l’esprit, etc., qui du moins ne sont que les effets d’un processus physiologique, neuronal et nerveux, c'est-à-dire exclusivement lié à la chair et au cerveau - mais dans notre époque contemporaine à l’exception d’une minorité résiduelle de catholiques ou autres judéo-chrétiens de pailles, c’est à présent l’islam exporté dans notre pays - pays des libertés individuelles qui, dans notre société, ne veut pas et entend bannir le sexuel ;

cependant s’observe qu’il en est ainsi un peu partout dans le monde où la religion musulmane entend interdire dans chaque pays le sexuel, interdit la sexualité, sauf pour les hommes en autorisant la polygamie, et de s’acharner à cacher les femmes par crainte du pouvoir de séduction qu’exercent les plus belles d’entre-les femmes, et pour ce faire soumet et humilie toutes les jeunes femmes en leur imposant de rester vierges jusqu’au mariage ( le plus souvent forcé ) - allant jusqu’à mécaniquement les obliger ou en cas de doute à passer un teste de virginité, dans d’autres cas ainsi qu’en Égypte et dans certains pays africains de les priver de la possibilité de jouir de leur sexe par la mutilation génitale ( l’excision )

I

Invention des théoriciens islamistes, cette idéologisation, cette instrumentalisation sans précédant du corps de la femme comptant parmi les plus sexistes, inégalitaire, discriminante et inhumaine ( un homme vaut deux femmes et a le droit de battre sa femme dans le coran - c’est dit-on la parole du dieu musulman [?] - ), n’a pas sa place dans notre société où voluptueusement le plaisir est la racine de la morale, de même que le droit de ne pas savoir, de ne pas croire au surnaturel est le reflet de la joie intense procurée par la recherche et l’enthousiasmante satisfaction de la découverte - in fine, si l’on peut rire, se gausser sans modération ( c’est bon pour la santé ) de l’explication des origines de l’univers et de la vie rapportées par les autres religions, il n’en va pas de même avec l’islam ;

dénué de spiritualité l’islam n’est pas une religion, mais une idéologie purement politique et sociétale qui n’a pas sa place dans aucune des sociétés réellement démocratiques et citoyennes où la recherche de l’éthique prime sur l’irrationnel, sur l’obscurantisme, sur l’exhibitionnisme identitaire dans l’espace public ou encore sur l’ensemble des préjugés ou inepties très genrées que vient ou tente de sacraliser cette fausse religion - CRAB - 23 Octobre 2016

I

Révolution sexuelle : vidéo

http://crab.painter.free.fr/videos/Revolution_sexuelle.mp4

I

Libertines - Libertins

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/09/02...

I

Réaliser un féminisme libertin

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/03/18...

I

Qui sont les femmes ?

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/01/24...

I

Casanova

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/10/casanova.html

 

I

Casanova – Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/10/23/casanova-5704641.html

 

I

L'Éros féminin...

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2009/03/13...

I

Carmen

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2009/12/08/carmen.html