Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/04/2017

Féministes ?

 
Toujours se défier des « féministes » qui vise à essentialiser*0 les hommes - parfois même par le biais de la loi, ce qui revient à rendre les hommes coupables par « nature » de toutes les dérives ou agressions sexuelles
* 0 : Intimus
http://blvids.free.fr/0_Intimus.mp4

.
Il n’y a rien d’inné ni de génétique dans ces sordides-affaires, l’homme ne naît pas ni violeur ni prédisposé à agresser les femmes qu’il rencontre, pas plus que les femmes qui, ainsi que des hommes, parfois se rendent coupables du crime d’inceste sur de jeunes garçons n’y sont naturellement préposée
Ce qui n’est jamais vraiment mis-en cause sur le fond par les pouvoirs publics ou les-institutions, ce sont les idéaux misogynes du patriarcat à travers la sacralisation de la phallocratie par la religion qui pourtant par leur impact sur la jeunesse sont la cause majeure des désordres anti-sexuels dont le plus souvent sont victimes des femmes et des fillettes*1 ou des adolescentes*2 ( *1 - *2 : excision, viols et mariage forcé ) car ces-idéaux malsains ont pour vocation d’interdire le sexuel dans la société ;
la transmission de ces « valeurs » de la peur du corps se fait essentiellement par les femmes, et dans la plus part des cas ce sont des femmes dites à la maison qui s’en chargent - plus nombreuses qu’ailleurs au sein des milieux très croyants

.
Si la nature était bonne, nul besoin de médecine, si les religions étaient bonnes nul besoin de la critique athée, antiraciste et féministe des religions
Contre les idéaux chrétiens ou musulmans où dans notre pays plus de soixante pour cent des français-es sont sans religion, il s’avère que presque presque une femme sur deux, à présent, est infidèle et, bon-an mal an, elles sont toujours, et c’est-un vrai bonheur, de plus-en plus nombreuses

.
Dans notre société, la haine du sexuel émane pour l’essentiel de populations non préparées pour la paix - ces femmes-infidèles sont les seules à pacifier, à construire réellement la paix sociale car elles perpétuent ou renouent pour le bien de tous et de toutes avec le principe du désir et du plaisir originel quand, dans la nuit des temps au cours de " l’Évolution ", conscientes de leurs corps les femmes, au regard de cette éventualité parmi les plus-opportunes, dans leur volonté affirmée d’être douée de raison, il leur apparût nettement afin de ressembler à leurs fesses qu’elles devaient faire pousser leurs seins pour enfin être prises par devant ;
ce coup de maîtresse leur valut d’imaginer le " Droit ";
sans cette mutation sexuelle voulue par les femmes, à notre époque dans les pays civilisés, il n’y aurait point d’État de Droit ni " Les Droits de la Femme et de la Citoyenne " dont " Les droits des femmes "

.
Vidéo : Mâle ou mal dominant ?
http://blvids.free.fr/Mal_dominant.mp4

I
Suites : Mini-jupe
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/mini-jupe.html

17/04/2017

Le triomphe de l’individualisme

Babra_Streisand.png

 

" Une image, c'est mille mots " - Proverbe Français
.

Quand naissent les étoiles triomphe la beauté d’un amour de soi-même positif et sain, c’est-aussi un plaidoyer contre les dogmes et les préjugés, - *1
C’est notre culture, c’est notre humanité, dans nos société ni le judéo-christianisme ni l’islamisme ne pourra résister ni à l’évolution ni à l’émancipation des femmes - y viendront tôt ou tard celles encore sous-servitudes ou encore et encore captives, comme une fin en soi, de l’idée psycho-rigide de la famille nucléaire associée, ( certes de moins-en moins ), à la contre nature fidélité conjugale - les sans froque ou les défroqué-e-s ont su, en tout temps, abolir les rôles sexuels traditionnels générés par les mortifères religions monothéistes à seule fin de permettre à l’homme d’être de droit divin le chef de la femme ;
faire ce pas qui fait la différence, change la société, installe progressivement l’égalité femmes-hommes - va, en référence à plus proche de nous, de Francesca Bruni et Casanova en passant par la subversive modernité de Barbra Streisand ;
insoumis-es à la règle du jeu formatée par les idéaux de moyenâgeux patriarcats sacralisés par la religion, ils sont là puissant-e-s, à chaque époque présent-e-s pour donner le là ;
urbi et orbi ( sans-attendre pâques ni de finir sous les pâquerettes ), ils montrent ou rappellent, au quotidien, que les femmes et les-hommes de talent sont fidèles à eux-mêmes qu’ils ou elles sont toujours sincères, ils ou elles changent de sincérité, voilà tout
*1 - Vidéo 1, affranchie de la tutelle masculine, triomphante, sans jamais nuire à ses performances d’artiste, un modèle d’individualisme qui ne modifie rien à son identité pour plaire :
http://blvids.free.fr/Barbra_Streisand.mp4

I
Vidéo 2, se dire féministe me paraît très réducteur, excepté dans-un « cas de figure » précis, qui chères lectrices sensibles et averties, je n’en doute pas-un-instant, ne saurait vous décevoir :
I
Une vie sans plaisir, c’est-un long voyage sans-auberge. Démocrite
I

Casanova
Les hommes à l’image de Casanova sont toujours sincères, ils changent de sincérité, voilà tout – et puis mesdames, bien-entre nous, les baisers n’ont-ils pas-été inventés par les amants pour ne pas dire de sottises ?

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/10/casanova.html