Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/09/2012

Ennahda et les Koufar

ghannouchi brik.png

 

Citation :

[ …/... Que dit alors la rumeur à Tunis? Que cheikh Rached s’est réveillé une nuit de ramadan —probablement le 27— en hurlant et en se mordant les doigts:

« Comment ai-je pu laisser ces enfoirés de mécréants —Koufar— me contraindre à leur céder du terrain? Comment ai-je pu composer avec eux, alors que je peux leur tordre le cou en moins de deux.»  SlateAfrique ]

 

Aider la Tunisie : une exigence morale pour la France

Deux auteurs, demandent à la France de s’engager davantage aux côtés de la Tunisie pour l’aider à réussir sa transition démocratique

[ « il y a le feu au lac » à Tunis... ], selon Jean-Louis Guigou et Olivier Pastré

 

Faut-il aider la Tunisie ?

Aider la Tunisie c'est valider la politique du régime tunisien, la France, [ gouvernants et élites ] son devoir moral c'est de soutenir dans ce pays, au même titre que partout dans le monde, les incroyants ( soit : la liberté d'expression ) , les femmes tunisiennes qui refusent de voir abaisser, régresser notamment dans la loi Constitutionnelle le statut de la femme, de condamner les discriminations sexuelles que subissent les non-hétéros, d'aider les laïcs et non d'aider un régime qui non seulement cède toujours plus devant l'intolérance des groupes les plus factieux [ notamment, salafistes ] mais aussi au sein même d'Ennahda

 

Ennahda le parti au pouvoir envisage même de s'allier pour les prochaines élections aux salafistes les pires ennemis de la démocratie ou de la liberté de conscience

 

Le discours '' bien pensant '' relève de la pire cécité «  il faut laisser le temps à cette jeune démocratie de se construire », à l'heure d'internet le pouvoir des religieux ne peut ignorer les valeurs universelles et sait parfaitement que de les faire respecter signe la fin de son emprise sur la grosse partie des populations, voilà précisément la réalité dans ce pays, celle de tous les régimes islamiques – cette réalité n'est guère différente des autres formes de dictatures à ceci près que les pires régimes staliniens ne contrôlaient pas ou fichaient la paix aux femmes

 

Ce '' monde islamiste '' est un monde qui repose sur l'aliénation, et ce n'est pas accidentel dans ce pays comme dans les autres États islamisés si les appels en faveur de la polygamie s’accentuent - le dernier en date de ces appels a été lancé par l’imam de la mosquée d’Almadina Aljadida qui a exhorté le gouvernement et l’assemblée nationale constituante à abroger l’article 188, et qui a réclamé avec force et insistance la nécessité d’appliquer la charia - Cité par le journal, Al Jarida

 

Cet imam a aussi exhorté les femmes à devoir obéissance à leurs époux, à les respecter et à ne pas manquer à accomplir leurs devoirs envers leurs époux , affirmant que l’unique moyen de protéger la famille tunisienne contre la dislocation née de ce  qu’il a appelé les « problèmes de la chambre à coucher » , consiste à abroger l’article 18 du code du statut personnel et à autoriser la polygamie – Aucune réaction du pouvoir tunisien qui ne peut ignorer que laisser s'installer la peur favorise à court terme l'aliénation – il suffit de se rappeler qu'avant l'arrivée des talibans, les femmes afghanes s'habillaient comme des européennes et avaient une vie sociale - tout cela fut détruit en moins de dix années pour en faire des esclaves sexuelles

 

Les relations de Ennahda avec quelques pays du Golfe nécessitent un rapprochement avec une version conservatrice de l’islam. Force est de constater que les salafistes constituent pour Ennahdha un allié malgré certaines hostilités, mais en réalité il s'agit plus d'hostilités de façade

 

Citation :

Ghannouchi et Jebali très indulgents envers les salafistes

Ils s’en sont pris aux artistes et aux manifestations culturelles, mais l’Etat n’a pas l’air de s’en inquiéter. Les déclarations officielles n’ont pas modéré les actes de violence... L’attaque salafiste contre les artistes et les festivals culturels a suscité une réaction d’indignation chez l’élite et même chez une partie de l’opinion publique. Le gouvernement, qui se sent gêné par ces attaques, réagit timidement, soit par des communiqués dénonçant ces actes, soit par des arrestations de salafistes qui se terminent dans la plupart du temps par leur libération après quelques jours - Jean-Louis Guigou - Olivier Pastré - Fin de citation

 

Aujourd’hui, c’est la liberté de se déplacer librement à l’intérieur de ce pays, la liberté de recevoir qui l’on veut chez soi, de s’attabler dans un café, qui ne sont pas garanties

Quand un régime n'est pas stalinien ou une dictature du type Ben Ali, en '' pays islamiques '' il est ou devient religieux - à une dictature politique se substitue l'inquisition, s'insinue une dictature plus abominable, moraliste, asphyxiante qui frappe encore plus au quotidien toute personne surtout la femme qui exige de vivre libre, autonome, en fonction de sa morale personnelle et non suivant une idéologie religieuse - Crab [ Koufar ] – 06 Septembre 2012

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/08/29/tunisie-jamel-gharbi-et-les-autres.html

 

 

 

Les commentaires sont fermés.