Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/08/2013

Actualité laïque suite

Dessin de Pierre Kroll.jpg

Dessin de Pierre Kroll

 

Foulard islamique

Selon Hervé Mariton ( député UMP ) : « D’une part, on est avec des adultes, qui prennent leurs responsabilité, d’autre part il faut trouver, c’est la vie politique et c’est la vie tout court, le bon équilibre entre l’exigence de laïcité, de neutralité de l’espace public et le choix des personnes d’exprimer une conviction religieuse », a détaillé le député, citant aussi le port d’une kippa ou d’une croix.

« Oui à la laïcité et oui au respect des convictions des personnes, c’est un équilibre subtil, il est de notre responsabilité de le respecter », a-t-il résumé

 

Neutralité dans l’espace public

Toujours le même propos fallacieux sur la notion «  respect des convictions des personnes », traduisant le refus de concéder que s'exhiber avec un foulard symbole de soumission sans rapport avec la religion ni une croyance dans un monothéisme, mais néanmoins arbitrairement présenté comme un signe religieux, c'est de toutes les façons dans ce dernier cas de figure imposer du dieu ( de son dieu ) à toutes les personnes présentes dans l'enceinte de l'université et durant les cours ( cette remarque vaut pour tous les signes religieux )

 

Respect de la conscience des non-musulmans

Les convictions relèvent de l'intime et non de l'exhibition des croyances ; faut le répéter, sans cesse, la conscience des incroyants, des agnostiques et des déistes n'est pas respectée et c'est en ce sens que la neutralité laïque dans les institutions ou dans certaines des entreprises *

Les enseignants sont tenus de ne pas exposer leurs convictions personnelles, il est légitime qu'il en soit acquis de même pour leurs étudiants – c'est exactement cela, le respect -     - Crab – 7/8/2013


* : Il suffit que les entreprises ou associations qui gèrent une activité dans le privé, indiquent clairement dans leur objet et leur dénomination qu’elles sont laïques.

Dès ce moment-là, elles peuvent prescrire dans leur Règlement Intérieur que sont prohibés les signes religieux, car ils sont contraires à l’objet de l'entreprise dont la fonction est de rassembler sans discriminations des personnels incroyants ou croyants pour atteindre un objectif économique, même principe pour une association dont les objectifs ne relèvent pas du prosélytisme religieux

 

Suite : Dire non au maintien des statuts dérogatoires

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/08/06/actualite-laique-5136297.html

 

Les commentaires sont fermés.