Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/10/2013

Les femmes fatales

opéra,athéisme,chrétienté,islam,cinéma,civilisation,culture,féministes,grèce,liberté d'expression,mœurs,monothéisme,nietzsche,sciences,sexualité

 

Les bigots nouveaux et l'Opéra

 

Tenant ( le vieux )

Je n'aime pas Carmen, heureusement, la morale reprend tous ses droits c'est de bonne augure pour l'avenir de notre pays

 

Taliban

Dans mon pays '' on '' est pas aussi laxiste que les chrétiens, il lui serait interdit de chanter

 

Changelejeu

Vos remarques ne se rapportent pas vraiment à la morale, mais plutôt relèvent d'une sorte de '' moraline chrétienne-musulmane ''

 

Tenant ( le vieux )

Appelez ça comme vous voulez, mais nous les chrétiens, on ne lapide pas les femmes !

 

Changelejeu

Dites plutôt que notre société fortement athée, agnostique, féministe et laïque, ne vous permet plus de brûler les femmes sur les bûchers

 

Pudibonde ( la vieille )

Je déteste Carmen, c'est une invention des hommes !

 

Changelejeu

C'est à dire ?

 

Pudibonde ( la vieille )

Carmen est une femme fatale !

 

Changelejeu

Vous voulez dire que '' la femme fatale '' est une invention des hommes ?

 

Pudibonde ( la vieille )

Oui ! Carmen oblige Don José à déserter, à devenir contrebandier, puis elle le largue pour le premier venu

 

Changelejeu

Des hommes ( et non les ), certes, je vous l'accorde ont inventé '' la femme fatale '', mais classer Carmen aussi catégoriquement me paraît quelque peu incongru

 

Pudibonde ( la vieille )

Vous, les hommes, vous ne voulez pas voir ce qui légitime l'arbitraire suprématie masculine !

 

Changelejeu

Sympa ! Mozart et Da Ponte, expédient Don Giovanni aux enfers, ( pour s'éviter les foudres de la censure chrétienne ), cependant, nul n'est dupe des sentiments contradictoires de Donna Anna, ni de l'écheveau emmêlé d'une Elvira prisonnière de son désir

Bizet sur le livret de Meilhac met en scène le refus de Carmen d'éradiquer les passions ancrées profondément en-elle, par défaut préférera choisir la mort plutôt que de renoncer à sa liberté d'être fidèle à elle-même

 

Tenant ( le vieux )

La passion n'est pas l'amour, Carmen est bien une femme fatale, elle n'envisage pas de construire une famille, elle ne pense qu'à danser et chanter

 

Taliban

Chez nous les filles ne discutent pas, elles ont l'époux que négocient leurs parents avec les autres familles, si elles refusent '' on '' leur tire une balle dans la nuque !

 

Pudibonde ( la vieille )

Sans aller jusque là, Carmen, c'est vrai, se comporte comme un homme !

 

Changelejeu

Non ! Comme Flavia la défroquée*1 ni chrétienne ni musulmane, Carmen n'orne pas ses amours, se passe de fanfreluches, de colifichets d'équipements affichés conventionnellement sur l'habit du saint code de la pudibonderie

* 1 :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/07/16/rebaptiser-la-place-j-p-ii.html

 

Taliban

Resté près de dieu Don José tue la garce ! Tous ces occidentaux impies qui ne sont pas comme lui connaîtront les flammes de l'enfer !

 

Tenant ( le vieux )

Quand '' on '' pense à ce pauvre homme, je vais prier pour lui !

 

Changelejeu

Femme voluptueuse, trop à votre goût, Carmen ne peut que vous déplaire, à notre époque encore épouvante, panique les bigots nouveaux ( femmes-hommes ) qui voudraient empêcher [ Citation : '' ... d'en finir avec la barbarie qui consiste à éradiquer purement et simplement les passions partout où elles se trouvent pour vider l'homme de sa substance et le transformer en cadavre avant l'heure – M. Onfray - '' la sculpture de soi '' ]

Suites : Opéras

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/12/operas.html

Crab - 31 Octbre 2013

 

 

 

30/10/2013

Les très riches heures des droites et des gauches

France,Erasmus, Europe,fiscalité,immigration, politique, société, féministes, Droits_de_la_femme, Elisabeth_Badinter, Laïcité

 

Changelejeu

Près de soixante années de cinquième république n'auront pas permis d'imaginer la 25e heure

 

Tenant ( le vieux )

Pourtant j'ai tout essayé, voté pour les droites, voté pour les gauches, même que les Bretons de ma famille, cette fois, ont presque tous voté pour les gauches

 

Métaphore ( la jeune )

Les françaises et les français ont conscience qu'encré tout aux longs des rives du pouvoir, les gauches projettent, dans l'épaisseur de l'eau stagnante de la rivière, l'unique reflet du visage des droites

 

Changelejeu

Que dire de mieux que Métaphore, les gauches-les droites, pourtant, savent depuis toujours ce qu'il convient de faire

 

Sceptique

Les français et les françaises, à présent, voudront peut-être faire de la politique autrement, mais rien n'est moins sûr

 

Métaphore ( la jeune )

Leur miroir renvoie à leur image la vérité d'un monde à la dérive

 

Tenant ( le vieux )

J'en conviens,

mais que faire ?

 

Changelejeu

Pourquoi ne pas laisser aux politiques ce qui revient aux politiques, pour entreprendre de réorganiser la société en conjuguant harmonieusement créativité individuelle et créativité collective ?

 

Créatif ( le jeune )

Beaucoup de gens ont compris que leurs intérêts c'est de réunir les conditions sous la forme de sociétés coopératives et de groupements de sociétés pour organiser, inventer un mode de production et sa transformation où rien ne sera perdu :

créent, expérimentent dans le cadre régional, et, autant que possible, s'efforcent de concevoir et de réaliser dans la plus stricte proximité

 

Changelejeu

Produire, puis transformer dans un autre pays, pour rapatrier des produits finis, c'est bon pour la '' santé '' des traders et de quelques groupements d'intérêts économiques, de toute évidence ce n'est pas dans l'intérêt général ni sans conséquences négatives sur l'environnement

 

Tenant ( le vieux )

En ce qui concerne les missions propres à l’Exécutif, je crois comprendre que nous avons encouragé les élus de la république à ne jamais rien décider

 

Changelejeu

Mon '' cher Tenant '' à l'exception de quelques très, très importantes lois parmi les plus positives, qui ne sont pas celles que vous avez voté, concernent les '' droits de la femme '' ( contraceptions et IVG ), l'interdiction du voile à l'école pour protéger les enfants, puis dans le cadre de l'égalité femme-homme l'interdiction du port de la burqa, puis en suivant l'obtention de droits nouveaux permettant à tous de choisir ou non de se marier, mais pour ce qu'il en est les réformes structurelles sont toujours, depuis toujours comme enveloppées d'un voile d'un noir intégral

 

Métaphore ( la jeune )

Réformes structurelles oubliées d'avant-hier, d’aujourd’hui, lendemains douloureusement désenchantés sont la ténébreuse saga du temps perdu

 

Changelejeu

Oui, il n'est que temps de répertorier tout ce que n'ont pas voulu faire une fois au pouvoir ni les droites ni les gauches :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/10/europe-2013.html

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Mots+crois%C3%A9s

 

http://laicite.over-blog.com/article-les-grands-oublies-du-debat-106810122.html

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/10/la-peur-de-la-gauche.html

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/10/la-laicite-nest-pas-latheophobie.html

Crab - 30 Octobre 2013

 

 

 

28/10/2013

Djemila Benhabib - Campagne de soutien

Mahomet,censure, coran, France, culture, esclavage, féministes, islam, islamophobie, Laïcité, Maghreb, philosophie, sciences,athéophobie

Campagne de soutien à Djemila Benhabib

L’écrivaine et journaliste Djemila Benhabib, Prix international de la laïcité 2012 et finaliste du Prix Simone de Beauvoir en 2013, est actuellement poursuivie en justice par un établissement scolaire privé portant le nom Écoles musulmanes de Montréal (EMMS) pour avoir tenu publiquement des propos soi-disant « anti-coraniques » et « diffamatoires » (comme l’atteste la poursuite) lors d’une entrevue radiophonique au 98,5 FM à l’émission de Benoît Dutrizac, le 8 février 2012, qui donnait suite à un article publié sur son blogue du Journal de Montréal mettant en cause la dite école. Comme cette école religieuse créée en 1985 offre des services en maternelle, au primaire et au secondaire, est subventionnée en partie par des deniers publics à raison de plus de 400 000 $ par année, nous considérons qu’il est de notre devoir de nous questionner sur ses agissements ainsi que sur ses méthodes d’enseignements et le contenu de ses programmes.

 

Étant donné les moyens disproportionnés dont dispose cette institution scolaire affiliée à La Mosquée de Montréal et au réseau Muslim community of Montréal (MCQ) au ramification internationale, il nous apparaît que l’un des objectifs visés par cette poursuite est de plonger madame Benhabib dans une situation inextricable pour l’intimider, lui faire peur, contrarier son engagement et finalement la condamner au silence. Car force est de constater que ni la station radiophonique 98,5FM, ni Le Journal de Montréal n’ont été visés par la même poursuite.

 

Face à cette situation que nous jugeons très préoccupante, nous nous sommes organisés en Comité de soutien à Djemila Benhabib et nous avons désigné comme porte-parole, Louise Mailloux, professeur de philosophie, auteure et militante laïque, féministe et indépendantiste bien connue. A travers cette action, nous voulons apporter à Djemila Benhabib notre soutien et lui exprimer aussi l’admiration que nous vouons à son engagement constant en faveur de la société québécoise. Nous agirons désormais en qualité de Comité de soutien de Djemila et nous nous engageons à recueillir les fonds nécessaires pour défrayer ses frais juridiques. Par ailleurs, l’organisme à but non lucratif, Génération nationale, se chargera de coordonner les dons. A préciser que les noms des donateurs ne seront pas rendu publics.

 

L’auteure de Ma vie à contre-Coran, vous le savez, milite depuis des années contre l’intégrisme musulman et dénonce ses stratégies d’entrisme et ses ambitions hégémoniques aussi bien dans les pays musulmans qu’en Occident. La réduire au silence serait une perte considérable pour la liberté d’expression.

 

Puisque le précédent crée le droit, une victoire des accusateurs aurait des conséquences très graves pour l’avenir de notre société, en particulier en ce qui concerne la liberté de critiquer les religions. Ces enjeux qui touchent aux libertés fondamentales, au système éducatif ou encore à l’égalité entre les femmes et les hommes ou au droit du public à être informé, concernent tout le monde. Ils doivent retenir notre attention, plus encore, être débattus sur la place publique sans crainte de représailles de qui que ce soit.

 

Il est à souligner, dans cette affaire que les adversaires de madame Benhabib organisent des rallyes à travers des réseaux islamiques afin de financer leur cause et ce depuis 2012.

 

Nous devons faire preuve de solidarité envers madame Benhabib car cette affaire dépasse sa simple personne. Ce procès est d’abord et avant tout politique et idéologique. C’est une femme courageuse, une intellectuelle engagée en faveur de la laïcité et des droits des femmes ainsi qu’une farouche opposante à l’islam politique que l’on cherche à atteindre. C’est pourquoi nous vous invitons à soutenir cette campagne en faisant parvenir un don par l’entremise du lien suivant.

 

Pour faire un don par carte de crédit, cliquez sur le bouton en haut de la page.

 

Par comptant ou par chèque: jesoutiensdjemila.org 701 rue Thibeau CP 33023 Trois-Rivières, QC G8T 9T8

 

Par ailleurs, en parcourant l’ensemble des rubriques de ce site Internet, vous pourriez en apprendre davantage sur la poursuite en question.

Merci pour votre solidarité !

Le Comité de soutien de Djemila - dimanche 27 octobre 2013 - source : © www.prochoix.org

 

Prosélytisme et tentatives hégémoniques de l'islam

vidéo :

http://crab.painter.free.fr/videos/Michel_Onfray_hegemonisme_de_l_Islam.webm

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/11/islamophobie-ou-racisme.html

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/10/mahomet.html

Crab - 28 Octobre 2013