Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/01/2014

La nov-inquisition

 

athéisme,culture,égalité femmes-hommes,écoles,démocratie,france,laïcité,sexisme,homophobie,apostasie,islam,chrétiens,kto,religion,sciences

Naïveté : '' L'égalité femmes-hommes, qui peut-être contre ? '' - Vincent Peillon

Depuis Meaux : d’étranges SMS ont poussé des parents d’élèves à boycotter l’école ;

de ce fait 20% d’écoliers ne se s'étaient pas rendu en classe, lu dans Le Parisien, je cite : Ils étaient 20% d’écoliers à ne pas se rendre en classe, à Meaux, en Seine-et-Marne dans la Zone Urbaine sensible de Beauval...

.../...

A Meaux, des familles, majoritairement musulmanes, ont reçu un message assurant que " l'Education nationale va enseigner à nos enfants qu'ils ne naissent pas fille ou garçon comme Dieu l'a voulu mais qu'ils choisissent de le devenir. Avec des intervenants homos et lesbiennes qui viendront leur bourrer la tête d'idées monstrueuses..." Fin de citation

 

« J'aime bien » l'expression gentillette '' zone urbaine sensible '' pour parler d'un quartier dans cette ville ou une majorité des résidentes et résidents est musulmane et comme tous les encorané particulièrement homophobe, sexiste et [ xénophobe* ( * interdiction de l'apostasie ) ]

 

Cependant je ne suis pas naïf pour oublier, dans cette ville, sans le dire ouvertement un petit noyau de kto extrémistes est ravi de constater, même sous le couvert d'un mensonge, que la propagande homophobe est quotidiennement entretenue, s'aligne d'autre part sur ce qu'il y a de pire en faisant référence aux mots d'ordres de la manifestation de dimanche dernier à Paris

 

Mais contrairement à d'autres qui réclament des interdictions je préfère entendre les slogans avilissant tenus par ces schizophrènes paranoïaques contre les droits de la femme et l'égalité du droit de se marier ou non pour tous, car en les laissant s'exprimer il est plus aisé de critiquer les idéologies de cette nov-inquisition qui va d'une bonne partie de l'extrême droite, de l'extrême gauche dieudonnénisée, en passant par des organisations islamistes, antiracistes à géométrie variable ou encore d'une partie des droites chrétiennes s'accommodant de ce qu'il y à de pire émanant des '' mondes de la religion ''

 

Ceci ne dédouane pas l'actuel gouvernement de ses responsabilité vis à vis des religions, j'avais fait observer que le ministre de l'intérieur dans l'une de ses déclarations, je le cite «  je respecte tous les textes sacrés » laissait entendre ni plus ni moins qu'il ne faut pas critiquer les religions, la meilleure façon d'encourager toutes les forces rétrogrades, archaïques sans autres objectifs que de remettre en cause l'égalité femmes-hommes, les droits de la femme ou de se défouler sur l'homosexualité

 

Ici, l'analyse me convient, je ne vois pas mieux que de reproduire, sur les dérives de cette nov-inquisition, une des chroniques de Michel Onfray* 1 Crab 30 Janvier 2014

 

* 1 : La chronique mensuelle de Michel Onfray | N° 100 – Septembre 2013

http://mo.michelonfray.fr/chroniques/la-chronique-mensuelle-de-michel-onfray-n-100-septembre-2013/

DIEU N’AIME PAS LES FEMMES

Petit déjeuner dans un hôtel, « Le Figaro » coincé entre le beurre et le miel sur le plateau. J’y lis que le ministre des droits de la femme trouve que l’école perpétue le sexisme et qu’il s’agit de prendre des mesures pour en finir avec cette terrible injustice. D’accord… Un syndicat propose qu’on lise en classes primaires Papa porte une robe, soit… Le livre raconte l’histoire d’un père boxeur qui devient danseur en tutu… Politiquement correct, mais franchement ridicule…

 

On n’envoie plus, et c’est heureux, les homosexuels au bûcher, aujourd’hui, ils se marient et s’embrassent à pleine bouche dans le journal de TF1, déjà ils peuvent adopter des enfants, bientôt ils auront recours à la Procréation Médicalement Assistée remboursée par la sécurité sociale. On ne cloue plus les transsexuels au pilori, et c’est tant mieux :Libération se réjouit d’en faire des portraits pleine page (et se donne ainsi l’impression d’être encore un journal de gauche) pendant que Mireille Dumas les invite dans une émission qui leur permet de raconter la difficulté qu’il y eut à être si longtemps en catimini Kévin, chauffeur routier le jour, et Jeannine, transsexuelle la nuit. On ne brûle plus les bisexuels qui permettent au même journal et à la même présentatrice télé de varier les plaisirs et de portraiturer ou d’inviter le lendemain du trans un bi qui racontera les aventures de Kévin & Jeannine en même temps.

 

Cette liberté sexuelle héritée de Mai 68 est heureuse, prenons acte de cette évidence : la marge n’est plus là, la subversion est ailleurs, le minoritaire sociologique est devenu le majoritaire idéologique.

 

Il me semblerait plus marginal et subversif de dénoncer les trois religions monothéistes qui me paraissent bien plus dommageables pour l’égalité entre les hommes et les femmes qu’un manuel scolaire dans lequel le petit garçon  porte un pantalon et la petite fille une jupe. Que le masculin l’emporte grammaticalement sur le féminin ou que l’on dise madame le ministre   constituent moins un scandale à mes yeux que ce que professent le judaïsme, le christianisme et l’islam sur les femmes – impures par nature, ontologiquement pécheresses, inférieures aux hommes.

 

Je propose à Madame le ministre des droits de la femme que, dans les écoles primaires, on étudie bien plutôt Yahvé, Dieu et Mahomet ne veulent pas que papa porte une robe (éditions LGBT). 

 

Gageons que Libération crierait à l’antisémitisme et à l’islamophobie, mais se réjouirait de la charge antichrétienne, puis que Mireille Dumas marcherait sur des œufs, mais inviterait quand même un curé en soutane pour le soumettre à la douce torture de ses questions.

 

Les révolutionnaires de 89, les Communards, les laïcards et les anticléricaux du Front Populaire, les Soixante-Huitards ont travaillé pour rien en souhaitant une république égalitaire, libertaire, fraternelle, laïque, féministe. La mode est à la revendication communautaire, à la requête tribale, à la pétition clanique.

 

Si l’on veut une véritable égalité homme femme, on ne se contentera pas de jouer sur l’emballage en variant les effets de surface. Les « Femen » sont un espoir car elles ont bien compris qu’un combat féministe qui n’est pas athée constitue une variation supplémentaire sur le thème de la société du spectacle.    Michel Onfray

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/10/28/0-le-testament-des-testaments.html

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/01/un-president-athee.html

 

ou sur :

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/01/24/un-president-athee-5280206.html

 

 

 

Les commentaires sont fermés.