Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/08/2014

Salomé

Athéisme,Crab,Aïcha,la_femme_de_Loth,Marie,Hypatie,Virginité,Bible,Évangile,Coran,religions,féminismes,patriarcats,phallocratie,sexisme,Saint_Jean-Baptiste

La Danse des sept voiles de Salomé

Maquette de costume pour Salomé
de Richard Strauss -1864-1949

 

°

 

SCÈNE :

LE JEUNE SYRIEN.

Comme la princesse Salomé est belle ce soir !

 

[ …/... ]

 

HERODE.

Non, non, vous ne voulez pas cela. Vous me dites cela seulement pour me faire de la peine, parce que je vous ai regardée pendant toute la soirée. Eh! bien, oui. Je vous ai regardée pendant toute la soirée. Votre beauté m’a troublé. Votre beauté m’a terriblement troublé, et je vous ai trop regardée. Mais je ne le ferai plus. Il ne faut regarder ni les choses ni les personnes. Il ne faut regarder que dans les miroirs. Car les miroirs ne nous montrent que des masques . . .

[ …/...] Fin des extraits d'après l’œuvre d' Oscar Wilde

( sous la plume d'Oscar Wilde, Hérode culpabilise : c'est un choix de l'auteur susceptible d'être qualifié de très__très__très anglo-saxon [ ? ])

 

Un autre regard : sans concessions

Salomé, au cours du 1er siècle, fut éduquée à bonne école : Hérodia de sa mère, féministe avant l'heure, fit preuve,selon Flavius Josèphe,  ''d'un comportement contraire aux lois nationales '' : elle quitta ( de son vivant ) son mari Hérode pour se marier avec le demi-frère de celui-ci, Hérode Antipas, qui est tétrarque de Galilée

 

En ces temps là, sans qu'il ne soit interdit, pour certaines grandes figures, de péter dans la soie, l'on ne faisait pas pour autant dans la dentelle, un peu, comme encore à notre époque, où dans les pays dominés par les musulmans l'on emprisonnent ou lapident ( quand elles ne subissent pas auparavant pour punition un viol collectif ) les femmes qui ont l'audace d'obéir à leur corps ;

Salomé ( ça arrive - personne n'est parfait ) aimait sa mère - sur le fond, en tant que femme, elle avait-eu entièrement raison de demander la tête de St Jean-Baptiste ;

à notre époque, dans notre beau pays de France, fort heureusement la peine de mort est abrogée, on ne demande plus, avec justes raisons, de guillotiner les malintentionnés, mais de s'opposer ou de s'engager,avec la plus grande fermeté, à discréditer par exemple : un Saint Paul ou un Mahomet,qui appartiennent au genre, désormais parfaitement identifié de pollueurs de l'humanité ;

ces deux là, la mano dans la mano, ne voulaient-ils pas,obsédés de par leurs exigences régenter la vie amoureuse ( ou sexuelle ) des femmes ?

 

Jean-Baptiste, cet arrogant__ cet insupportable phallocrate voulait s'opposer au mariage de Salomé avec Hérode Antipas : « Il ne t’est pas permis d’avoir la femme de ton frère. »

( aujourd'hui, il n'y a plus que dans les pays dominés par les musulmans, dans certains quartiers, ( hélas ), de nos banlieues où une majorité de phallocrates s'appuient sur des lois mahométanes ou usent des pires violences pour contrôler la sexualité des femmes )

 

Mais en ce début du XXI siècle, chrétiens et musulmans, je ne peux en douter, ne manqueraient pas de s'accorder ( si l'occasion se présentait ) pour dire de Salomé que si elle est une figure féminine, princesse Juive dans la bible : qu'il était légitime de la " diaboliser " après s'être livrer, au cours d'un Banquet, à une danse d'une expression sensuelle sans égale ( comme j'aurai voulu être présent... ) qui plut tant au roi et à ses invités

 

Même de nos jours, les grincheux, comme s'il s'agissait d'un très grand défaut ou de je ne sais quel péché ne manquent pas d'assimiler Salomé à une tentatrice

( faut dire qu'ils n'ont rien de mieux à faire )

 

Les religions haïssent les belles femmes pour leur préférer de « vraies femmes » qui savent si bien faire la cuisine et la vaisselle pendant que monsieur lit son journal soucieux d'apprendre, en pleine page, pour qui il devra voter - ( sans doute sont-elles des « femmes comme il faut » [ ? ] )

( « vraies femmes »est une expression utilisée, [ aussi ], bien souvent par les « féministes » des pays anglo-saxons ou par des puritains sans frontières avec ou sans poils )

 

J'ai lu de la plume d'une « féministe » ( que je suspecte favorable aux politiques natalistes ou de la famille en vigueur dans notre pays ) : '' les hommes se doivent de résister à la tentatrice, mais ils sont trop lâches... ''

( ...sale temps, pauvre de moi : je ne saurais me passer de rencontrer des « tentatrices »... )

 

Que pourrais-je bien dire de plus sinon que le tango est la meilleure façon de marcher ou encore que tout le monde n'est pas comme le mortifère Jean d'Ormesson ( je l'ai, samedi dernier, entendu sur '' radio classique '' ) : comment disait-il, déjà - ah oui, qu'il se sentait « très près de dieu », qu'il refusait de s'en éloigner,que selon son humeur ou sinon après quelques irruptions boutonneuses il sentait dieu, encore plus profondément, à travers les hommes ( avec un grand H )

 

Moi, pauvre pécheur, un peu comme Sacha Guitry je serai plutôt contre les femmes - comprenez moi bien : tout contre

 

Mais bon, il arrive que les choses de la vie soient, en bien des circonstances, plus difficilement imaginables les unes plus que les autres

 

Parfois, les femmes font preuve d'une solidarité «  féminine » remarquable, ( même entre mère et fille, si – si, entre belle-mère et belle-fille, je ne saurais dire car je ne me suis jamais marié - autant dire que je n'ai pas connu l'insécurité )  : Hérode dit à la jeune fille : « Demande-moi ce que tu voudras, et je te le donnerai. » Il ajouta avec serment : « Ce que tu me demanderas, je te le donnerai, fût-ce la moitié de mon royaume. »

 

Étant sortie, elle dit à sa mère : « Que demanderai-je ? » Et sa mère répondit : « La tête de Jean-Baptiste. » Elle s’empressa de rentrer aussitôt vers le roi, et lui fit cette demande : « Je veux que tu me donnes à l’instant, sur un plat, la tête de Jean-Baptiste. » Le roi [...] envoya sur-le-champ un garde, avec ordre d’apporter la tête de Jean-Baptiste. Le garde alla décapiter Jean dans la prison, et apporta la tête sur un plat. Il la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna à sa mère. »

 

Manquait pas de caractère la jeunette, enfin voilà une affaire menée rondement qui pour une fois se termine bien, c'est pas toujours le cas dans la bible, les évangiles ou le coran   - Crab 31 Août 2014

 

Suite 1 : La femme de Loth

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/la-femme-de-lot/

 

Suite 2 : Marie

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/marie/

 

Suite 3 : Hypatie

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tu-aimeras-ton-prochain/

 

Suite 4 : Aïcha

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/aicha-et-psycholucide/

 

Suite 5 : Virginité

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/11/09/virginite.html

 

Suite 6 : Cléopâtre

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-2011-cleopatre/

 



 

Les commentaires sont fermés.