Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/02/2015

On est parfaitement réveillé

11_janvier, athéisme, charlie-hebdo, crab, changelejeu, sophia_aram, Élisabeth_badinter, aymeric_carron, edwy_plenel, michel_onfray, Épicure, albert_einstein, nicols_bedos, samy_naceri

Blasphème

Selon le dictionnaire '' Larousse '', '' le blasphème '' : Parole ou discours qui outrage la divinité, la religion ou ce qui est considéré comme respectable ou sacré. ( Le blasphème est à distinguer du sacrilège : le premier consiste en paroles, le second en actes.)

La notion de blasphème a été définie au XVIe siècle par le théologien espagnol Francisco Suárez comme " toute parole de malédiction, reproche ou irrespect prononcé contre Dieu "

 

°

 

Quand l'Iran théocratique* ( * : non démocratique ) condamne le '' geste insultant '' de la couverture représentant le prophète ( rappel au passage : un chef de tribu pédocriminel ) Mahomet et estime que ce dessin '' porte atteinte aux sentiments des musulmans '' : c'est un abus de langage destiné à maintenir ou à prôner l'interdiction de la critique athée des religions, dont plus particulièrement la mahométane

 

" le blasphème n'est scandaleux qu'aux yeux de celui qui vénère la réalité blasphémée " - Pierre Bayle ( 18e siècle )

 

En France, le blasphème fut passible de mort jusqu'à la Révolution Française. La victime la plus tristement célèbre de cette loi religieuse étant le Chevalier François-Jean Lefebvre de la Barre. Il fut accusé en 1765 de blasphème pour avoir chanté deux chansons libertines irrespectueuses à l’égard de la religion et être passé devant une procession en juillet 1765 sans enlever son couvre-chef. Après dénonciation, une perquisition menée au domicile de La Barre amène à la découverte de trois livres interdits ( dont le Dictionnaire philosophique de Voltaire et des livres érotiques ) : plus de doute pour les juges d'alors : il est coupable. Arrêté le 1er octobre 1765 à l’abbaye de Longvillers il est condamné à mort

 

Dans l'Islam le mot blasphème n'existe pas en tant que tel. La « justice » islamique emploie plutôt le terme d'apostasie qui signifie abandonner la religion ; conséquence pour l'apostat la condamnation à mort ou l'emprisonnement

 

Aucune loi,dans notre pays, n’institue un espace sacré dont le contenu serait placé hors du champ de la loi librement débattue, la notion de blasphème étant strictement religieuse et ne concerne que les religieux entre-eux

 

Le délit de blasphème a été aboli par l’article 10 de la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen, en 1789 ( « Nul ne peut être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public » ). Il a été rétabli par la monarchie à la Restauration en 1815, puis à nouveau supprimé en 1830

 

Dans toute l'histoire de l'humanité, il n'y a jamais eu de révélations fracassantes autres qu'obtenues par les meilleurs chercheurs du monde, ce qui n'étonnera personne de sensée dans la mesure où, dans le monde, plus particulièrement dans notre pays, seule la Science est laïque

 

Depuis plus de trente ans la politique du déni des réalités animée par les gauches depuis Mitterrand et la complaisance maladive d'« intellectuels » tant de gauche que de droite envers les religions, plus particulièrement envers la mahométane ne peut que susciter des débordements de prosélytisme tout à fait néfastes dans une société déjà fortement minée par les communautarismes

 

Développer la croyance dans une ou plusieurs divinités, sans produire la moindre preuve avec sont lot ajouté de religions et de prophètes tous plus faux les uns que les autres, est une offense et une insulte à l'intelligence

La France est le pays de : '' je pense, donc je suis '' et non le pays imaginaire du '' je crois, donc j'existe ''

 

'' Il n'y a plus, pour aucune partie de la Nation, ni pour aucun individu, aucun privilège, ni exception au droit commun de tous les Français '' -Constitution de 1791

 

Je ne compte pas le nombre d'émission sur la laïcité organisées par les chaînes de télévisions, ( dont notamment C dans l'air, que pour ma part, excédé, je boycotte depuis bientôt près de trois ans ) en s'abstenant d'inviter des représentants de l'athéisme qui sont pourtant des personnes parfaitement réveillées puisqu'elles ne vivent pas dans l'illusion

 

Devant cette situation inégalitaire reflétant le mépris de la conscience des incroyants, c’est donc à chacun de nous, citoyennes ou citoyens laïcs, d’agir pour le respect du droit commun contre les privilèges des particularismes religieux

 

Ce que fait Nicolas Bedos quand il fait observer que les chaînes de télévisions sont squattées par les religions, lire sa vidéo :

http://crab.painter.free.fr/videos/Nicolas_Bedos_atheisme.mp4

 

°

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/elisabeth-badinter.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/metaphore-de-la-haine.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/02/04/elisabeth-badinter-5551704.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/26/metaphore-de-la-haine-5544363.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/25/zerotheisme-5543900.html

Crab – 9 Janvier 2015

 

Les commentaires sont fermés.