Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/02/2015

L'école républicaine - suite

Athéophobie, antisémitisme, homophobie, Claude Askolovitch, chrétienté, Dounia Bouzar, islam, Jean-Louis Bianco, Edwy Plenel , laïcité, Nadia Vallaud-Belkacem, Régis Debray, Élisabeth_Badinter

Hypatie

°

Enseigner le « fait religieux » pour le compte de qui ?

La ministre de l’Éducation Nationale consulte tout azimut dans le cadre d'une « grande mobilisation de l'école pour les valeurs de la république ». L’École, doit jouer un rôle important dans l'apprentissage par tous des règles sociales communes, de la culture générale et des principes de la politesse à la française - le sens de la conversation, l'égalité entre hommes et femmes, le respect des autres dans les espaces publics

 

Sous le prétexte fallacieux que l'École ne serait pas en mesure de pénétrer les esprits des élèves du bien fondé du pacte républicain les anti-laïque proposent pour tout remède l'enseignement du « fait religieux » afin, disent-ils-elles d'apprendre aux enfants à se respecter ou à mieux se comprendre mutuellement

 

Curieuse proposition, l'art de se moquer des personnes bonne volonté, d'autant qu'il faut bien constater que partout dans le monde où les croyants musulmans sont largement majoritaires plus de 90 % des guerres sont justement inter-religieuses, mais c'est aussi dans ces régions de la planète où l'inégalité femmes-hommes, l'athéophobie, l'homophobie est la plus odieuse, la condition des femmes y est la plus déplorable et ces gens là voudraient nous faire croire qu'une bonne connaissance des religions serait le remède miracle pour apaiser une France multiculturelle

 

Comment prétendre lutter contre le racisme, le sexisme, l'athéophobie, l'antisémitisme et l'homophobie sans enseigner finement la critique athée des « textes sacrés » ou sans déconstruire toutes les religions ?

 

Ici, il me paraît important de citer les noms parmi les plus médiatisés de ces faux amis de la laïcité qui sans relâche proposent pour la plupart d'entre-eux d'enseigner le fait religieux quand ce n'est pas la culture religieuse à l'École sans proposer en contrepartie l'enseignement de toutes les philosophies de l'athéisme :

Claude Askolovitch, Dounia Bouzar, Jean-Louis Bianco, Edwy Plenel, Nadia Vallaud Belkacem, Régis Debray, ect.

 

Contre l'universalisme : justifier d'enseigner « le fait religieux » sous le prétexte qu'un-e élève ou un adolescent-e placé-e devant un toile n'est pas en mesure de lire correctement ni de comprendre le sens d'une descente de croix ( encore faut-il s'assurer qu'elle est un chef d’œuvre ) ou de reconnaître une image de la Vierge alors qu'il serait plus judicieux de lui démontrer que le fameux Jésus Christ n'est qu'un mythe et que la « sainte vierge » est une sympathique garce*2 qui a fait l'un des meilleurs moments dans la vie d'un soldat de passage ( *2 : bon je vous l'accorde, cette historiette ne s'est pas passée au Canada le pays des femmes fidèles...)

 

Pour ce qui concerne la lecture d'une œuvre picturale : religieuse, civile, militaire et autres à l'École au lieu d'apprendre aux élèves à dessiner, il serait préférable à travers des cours d'histoire de l'Art*1 de les aider à analyser le sujet ou l'absence de sujet d'une œuvre d'art ;

ne pas, ce qui est une aberration, apprendre aux écoliers à dessiner ( ce qui n'interdit pas de laisser les enfants peindre ou dessiner en toute liberté après le décryptage d'une peinture, d'une sculpture, d'une tapisserie, d'une architecture, ect. Ect.)

*1 : ou l'histoire des civilisations qui touche à tous les arts et à toutes les philosophies athées ou religieuses et non introduire le fait religieux à l'école sous le prétexte fallacieux que les élèves ne seraient pas en capacité de comprendre ou viendraient à considérer sans intérêts notamment :les tympans de Chartres, la Crucifixion du Tintoret, le Don Juan de Mozart, le Booz endormi de Victor Hugo, et la Semaine Sainte d’Aragon

 

Dans le contexte actuel ou l'exégèse de l'islam n'est toujours avérée, comment sans la critique athée parler du raciste et sexiste coran, qui, à lui seul, mutualise ce qu'il y a de pire dans les textes judéo-chrétiens, de fait autant de sourates totalement incompatibles avec les valeurs républicaines de notre pays ?

 

Comment peut-on se dispenser d'une formation sérieuse à l’histoire de l’athéisme et des laïcités si l'on veut faire pénétrer dans les écoles le sentiment démocratique et l'esprit républicain, faire respecter le « pacte républicain »?

 

Question fondamentale qui est ou quel prof est vraiment qualifié pour parler des religions, tout en ayant présent à l'esprit, que le souci majeur d'une société civilisée c'est d'engager tous ses citoyens et citoyennes à respecter l'égalité femme-homme, ce qui inévitablement passe par la déconstruction des idéologies dont les « textes sacrés » sont à plus ou moins grandes échelle, pour les trois principaux monothéismes : racistes, sexistes, athéophobes, antisémites et homophobes ?

 

Ajoutons qu'il y a probablement plus d'une cinquante religions, dans cette perspective... [ ??? ] : les cultes chinois sont polythéistes, panthéistes ou non théistes

 

Le taoïsme, le bouddhisme, le culte des ancêtres, le confucianisme sont autant de formes de croyance possibles pour les élèves d’origine chinoise. Ajoutons à cela des athées, des agnostiques, des représentants de l’hindouisme, des coptes orthodoxes, des Éthiopiens orthodoxes, des protestants évangélistes, des pratiquants du vaudou, des adeptes du kémitisme panafricain, etc.

 

Comment décemment admettre que l’enseignement du « fait religieux » puisse rendre compte de la diversité culturelle, notamment pour celles de ces cultures dans lesquelles la religion n’est pas un fait, en réalité un travail comparatif* ( * : non partisan ) demanderait aux élèves plusieurs années d'étude dans des écoles spécialisées ?

 

Le fait religieux n'est qu'une universalisation artificielle et factice imaginé par les faux amis de la laïcité, alors qu'il s'agit de masquer dans les faits le déni de la réalité des assauts théocratiques anti-laïques et anti-femmes conduits par une bonne partie de la population musulmane aidée plus ou moins discrètement par une petite minorité de chrétiens, ( qui essaie, entre-autres, de faire passer le voile pour un dogme alors qu'il n'est rien de plus que le symbole d'une discrimination ), pour ré-introduire dieu à l'école contre l'impérieuse nécessité de faire respecter l'égalité femmes-hommes, la nécessaire éradication de l'athéophobie, de l'antisémitisme et de l'homophobieil ne pourra y avoir le respect du « pacte social » : autant dire de fraternité, dans aucun pays, aussi longtemps que la philosophie ne se sera pas substituée à la religion - Crab - 25 Février 2015

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/sapiens-sapiens-pour-toujours.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/02/23/sapiens-sapiens-pour-toujours-5565027.html

-

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Musique

-

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Op%C3%A9ras

 

 

 

Les commentaires sont fermés.