Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/04/2015

Le cadre laïque

École,islam,fillettes,laïcité,phallocratie_islamique,fanatisme_religieux,voiles_islamiques,jupes_longues_islamistes,mixité_sociale,religions,communautarisme

Isabelle Adjani

°

Madame, vous n'aviez pas dit que vous étiez... [ arabe ]

... prof de français. Je suis prof de français -

( 24/03/2009 - La journée de la jupe : film – suite en bas de page )

°

Depuis Locke, Montesquieu et les Lumières, la séparation des pouvoirs ( législatif, exécutif et judiciaire ) est le principe des démocraties représentatives

 

Selon ce principe, les religions, sous leur forme profane c'est-à-dire en tant qu'association d'individus, n'ont donc aucun pouvoir, la république c'est le gouvernement du peuple : incroyants, agnostiques, déistes sans confession et croyants avec confession et non celui d'une catégorie de citoyens religieux ou non religieux

 

La jupe longue islamiste, au même titre que le voile*1, est un des outils de l'instrumentalisation de la religion, une dérive du multiculturalisme, c'est en ce sens précis un signe ostensible religieux, le porte flambeau du communautarisme que tentent d'imposer bon nombre de musulmans en s'attaquant, depuis de nombreuses années, en priorité à l'École de la République

*1 : symbole de la sacralisation du patriarcat, marqueur de l'inégalité entre femmes et de l'inégalité entre femmes et hommes

 

Le cadre laïque de l’enseignement doit être fermement rappelé et garanti, c'est jouer à l'innocent les mains pleines que de refuser d'admettre les incessants assauts théocratiques émanant majoritairement de religieux musulmans qui savent parfaitement que leur religion est incompatible avec la laïcité

C'est évident que le port de ce type de jupe longue caractérise un signe ostensible religieux musulman*2, c'est une provocation de plus pour parvenir à imposer du dieu à l'École, et il s'agit là en l'occurrence des jeunes filles conditionnées par leurs parents où leurs proches pour par usure détricoter jusqu'à anéantir la neutralité laïque de l'École

*1 : nous savons depuis longtemps que le voile et la jupe dite islamique n'ont aucun rapport avec la croyance dans une divinité, mais relève d'un manifeste politique dont la finalité est d'entretenir un esprit de secte comptant parmi les plus xénophobes

 

Contre l'école de la république où la mixité est la règle, le seul moyen de mettre fin à ce prosélytisme musulman qui ne conçoit les femmes que vêtue d'un linceul mortifère, c'est en effet d'imposer l'uniforme à tous élèves filles et garçons au long de la scolarité   - - Crab 30 Avril 2015

 

Suite : La journée de la jupe

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le_mensonge_mahometan./

 

 

 

Arrogance culturelle française ?

philosophie, politique, religion, les''Charlie'', monothéismes, Ésope, La_Fontaine, Démocrite, Épicure, Platon, Pirrhon, Leucippe, Lucrèce, Euripide, Aristophane, Lysistrata

« Nos espérances, sur l’état à venir de l’espèce humaine, peuvent se réduire à ces trois points importants : la destruction de l’inégalité entre les nations, les progrès de l’égalité dans un même peuple ; enfin, le perfectionnement réel de l’homme » Nicolas de Condorcet

( Traqué par le gouvernement jacobin, il est arrêté à Clamart le 28 mars 1794. Emprisonné il est retrouvé mort, empoisonné. Ses cendres ont été transférées au Panthéon en 1989 )

°

États-Unis : Charlie Hebdo, témoin de " l'arrogance culturelle des Français "

Des écrivains apprécient mal qu'on récompense le journal...

Le lundi 27 avril 2015 – Extraits :

Traditionnellement, le dîner de gala du PEN America Center est toujours l'occasion de célébrer la liberté d'expression, et de dénoncer toutes les mesures de censure, à travers le monde. Cette année, six membres de l'organisation ont choisi de boycotter l'événement, prévu ce 5 mai. Simplement parce que le prix Freedom of Expression Courage sera remis au journal Charlie Hebdo

Selon Peter Carey le prix a outrepassé son rôle traditionnel de défense de la liberté d'expression et d'ajouter : « Un crime odieux a été commis, mais est-ce que la question de la liberté d'expression pour le PEN America doit être bien-pensante, le concernant ? Tout cela se complique par l'aveuglement du PEN devant l'arrogance culturelle de la nation française, qui ne reconnaît pas son obligation morale vis-à-vis d'une partie importante et impuissante de leur population. » - Fin des extraits

°

De quelle arrogance, de quelle intolérance s'agit-il ?

Dans un mail adressé à ses collègues du Pen, l'auteureRachel Kushner, dénonce, quant à elle, " l’intolérance culturelle de '' Charlie Hebdo '' et sa promotion d’une sorte de vision laïque forcée "

Ce ne sont pas, que je sache, les '' Charlie '' qui défendent ou prônent des thèses sexistes mais bien les hiérarchies monothéistes en s'appuyant sur les « textes sacrés » infantiles, mais surtout autant de chapitres racistes et sexistes

Un sexisme aggravé, dépassant toutes les bornes dans le coran par l'abaissement du statut des femmes

Qui refusent que les homosexuels dont la sexualité est ni plus ni moins « normale » que les autres sexualités aient les mêmes droits que toutes les populations sans que cela ne retire aucun droit aux hétérosexuels ? - c'est encore les hiérarchies monothéistes -

Dans le plus grand mépris de la loi sur la laïcité, de la conscience des athées, des agnostiques et des déistes sans confession, qui détourne l'argent public, l'argent de tous les contribuables pour financer le Concordat et subventionner les écoles confessionnelles ? - ce ne sont toujours pas les '' Charlie '' -

 

Selon Peter Carey : « ... la nation française, qui ne reconnaît pas son obligation morale vis-à-vis d'une partie importante et impuissante de leur population »

Qui reste sans réactions quand des athées sont assassinés ou emprisonnés dans les pays où les musulmans sont majoritaires ? - les '' Charlie '' ? -

En France qui assassinent des athées, des juifs et des « collabos musulmans » les '' Charlie '' au nom d'une religion* qui légitime cette criminalité? ( 63 % des sourates, sans compter les odieuses sourates sexistes, sont des incitations à la haine des non-musulmans ) - les assassins ne trouvent-ils pas dans le coran toutes les justifications pour tuer '' au nom d'Allah '' ?

Qui en France est responsable de la recrudescence d'un antisémitisme qui était pourtant il n'y a pas si longtemps en voie de disparition ? - encore les '' Charlie '' ?

Mais faut-il s'étonner de ces observations puantes dirigées contre la France et plus particulièrement contre les '' Charlie '' émanant d'une partie de « l'élite » d'un pays incapable d'abolir la peine de mort dans tous ses États ?

USA le monde des « bons » et des « pécheurs », la statue de la « liberté », a bien sa place en dehors de la ville, face au reste du monde, icône déchue n'est plus que l'arbre sec d'un pays qui masque en son sein une forêt de populations bigotisées de plus en plus intolérantes et pudibondes - une nation où la liberté religieuse survivance fantasmée de l'idéologie américaine : l'installation biblique du Paradis dans le désert, dans la réalité sur des territoires conquis, pris par la violence faite aux amérindiens grâce à l'aide de ce qu'ils nomment dieu, une Amérique où un ordre moral d'obédience religieuse envahissant*1 cautionne à longueur d'années en années les pires intolérances, use de ce mythe, de cette fausse image de liberté pour accuser cette France laïque ( pays des« âmes perdues », fille aînée de l'athéisme ) de pas tolérer ses minorités, en outre un pays qui ne saurait voir la poutre qu'il a dans l’œil au point de passer sous silence que les athées sont discriminés par une importante proportion de ses habitants au point que certains américains fiers d'être américains vont jusqu'à interdire à leurs enfants de jouer avec les enfants de parents athées - surveiller, réprimer les sans religion a favoriser dans cette société l'émergence d'un communautarisme qui peut-être lu, en soi, comme un exemple de dérive du multiculturalisme – ce n'est pas sans déplaire à notre gouvernement qui renforce dans nos école l'enseignement du fait religieux sans prévoir en contrepartie l'enseignement du fait athée et de situer les '' Lumières '' où les humanités*2 qui ne sont pas seulement présentés comme des études, comme une instruction, mais comme une éducation de l'individu, dans le programme scolaire deviennent une option facultative et là c'est la France que la ministre de l'Éducation Nationale veut assassiner en provoquant une rupture de la transmission dans l'enseignement secondaire

 

À faire lire à Naja Vallaud-Belkacem, citation :

" Il faut que l’instruction du peuple puisse suivre les progrès des arts et ceux des lumières générales... Une égalité entière entre les esprits est une chimère. Mais, si l’instruction publique est générale... alors cette inégalité est faite en faveur de l’espèce humaine qui profite des travaux des hommes de génie. Si, au contraire, cette instruction est nulle, faible, mal dirigée, alors l’inégalité n’existe plus qu’en faveur des charlatans de tous les genres, qui cherchent à tromper les hommes sur tous leurs intérêts.

Plus vous voulez que les hommes exercent eux-mêmes une portion plus étendue de leurs droits, plus vous voulez, pour éloigner toute emprise du petit nombre, qu’une masse plus grande de citoyens puisse remplir un plus grand nombre de fonctions, plus aussi vous devez chercher à étendre l’instruction.

L’instruction n’est pas moins nécessaire pour garantir la conscience des pièges du sacerdoce. La morale primitive de toutes les religions a aussi été très simple, assez conforme à la morale naturelle, mais aussi, dans toutes les religions, les prêtres en ont fait un instrument de leur ambition. Ce serait donc trahir le peuple que de ne pas lui donner une instruction morale indépendante de toute religion particulière, un sûr préservatif contre ce danger qui menace sa liberté et son bonheur." - Nicolas de Condorcet ( laïcité et instruction publique - 1791-1792 )

 

Autre extrait de la pensée de Condorcet : « Les principes de la morale enseignés dans les écoles et dans les instituts, seront ceux qui, fondés sur nos sentiments naturels et sur la raison, appartiennent également à tous les hommes. La Constitution, en reconnaissant le droit à chaque individu de choisir son culte, en établissant une entière égalité entre tous les habitants de la France, ne permet point d’admettre, dans l’Instruction publique, un enseignement qui, en repoussant les enfants d’une partie des citoyens, détruirait l’égalité des avantages sociaux, et donnerait à des dogmes particuliers un avantage contraire à la liberté des opinions. Il était donc rigoureusement nécessaire de séparer de la morale les principes de toute religion particulière, et de n’admettre dans l’Instruction publique l’enseignement d’aucun culte religieux - Nicolas de Condorcet

*1 : par le « serment au drapeau », fait dans le plus grand mépris de la conscience des parents d'enfants incroyants ou agnostiques par chaque écolier qui jure allégeance à « une nation devant Dieu »

*2 : Les Humanités engagent depuis leur origine la question du sujet humain, du questionnement du sens, de la construction d’un rapport au monde des hommesune façon à donner aux élèves une conscience de l’histoire de la pensée - - - Crab – 30 Avril 2015

 

Suites :

Agora

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/27/agora-5611207.html

°

Dieu à l'École

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/21/dieu-a-l-ecole-5607489.html

°

Académique forfaiture

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/20/academique-forfaiture-5606895.html

 

 

 

29/04/2015

Sans dieu [ x ]

Anaxagore,Aristophane,chrétienté,Démocrite,Euripide,islam,La_Fontaine,Leucippe,Lucrèce,Lysistrata,monothéismes,Phidias,philosophie,Pirrhon,Platon,politique,religion,Épicure,Ésope

La grande illusion

Pour ceux qui ont la foi croire consiste à = ne pas douter de son dieu et ensuite croire en luidans cette condition prétendre que les croyants doutent de l'existence de leur dieu est un non sens, car pour un croyant cette question ne se pose pas sinon ce n'est plus un croyant

Citation : Les Hellènes parlent mal quand ils disent naître et mourir, car rien ne naît ni ne périt, mais les choses déjà existantes se mélangent, puis se séparent à nouveau, Pour dire juste, il faudrait donc appeler mélange la production d'une chose et désagrégation sa fin » - Anaxagore

Rien de nouveau sous le soleil exactement, l'athéisme n'a toujours été défini que par les croyants et par rapport à leurs seules croyances religieuses, hors lorsque l'athée dit : " Je ne crois pas à ( l'existence d'un ) dieu ", il exprime simplement qu'il ne peut admettre pour vraie ( comme le fait le croyant ) une existence invérifiable – l'athée ne vit pas dans l'illusion pour s'adapter à son sort

 

Les hommes de génie sont des êtres différends

Quand Phidias ne taillait pas des statues pour symboliser des idées,le grand Tragédien Aristophane*1 se permettait de plaisanter des dieux préférant la vie la meilleure possible, féministe et fin politique, cela n'est dû au hasard si l'impie écrivit et fit jouer devant les athéniens '' Lysistrata '' ( il dû fuir Athènes, fut par la suite, à Élis, condamné à mort et torturé )

*1 :Aristophane ou l'homme qui inventa le féminisme

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/08/26/aristophane-ou-l-homme-qui-inventa-le-feminisme.html

 

Celui qui ne suit pas ne marche pas dans les ténèbres ou dans l'ombre de celui qu'il suit, nul besoin pour lui d'imiter, seul lui importe de sobrement penser, de rire et de faire preuve de créativité pour exister ICI et MAINTENANT l'esprit dégagé de toutes humiliations de la conscience invoquées ( voire imposées par la force brutale ) par les théologiens, par les différends '' clergés '' du monothéisme associés au pouvoir politique

 

Une « réalité » tangible ?

M'amuse plus particulièrement quand les croyants disent croire que dieu existe pour exposer l'idée de '' croire en lui '', en effet pourquoi éprouvent-ils le besoin de " croire à " l’existence de ce qui existerait réellement ? Voilà bien qui me paraît risible et des plus absurde !

 

Au nom de l'amour ?

En réalité les athées considèrent les dieux pour ce qu'ils sont : des mythes et pour chacune des religions qui s'y rapportent inventée par des hommes dont les arrières pensées s'accordaient parfaitement de toutes les tentatives de sacraliser les patriarcats en vigueur en ces temps là - par le truchement d'un alibi de taille pour satisfaire aux besoins de cette mauvaise cause les ordres religieux ont créé une hygiène de l'âme qui se propose d'aimer parfaitement ce qu'ils nomment '' dieu ''

 

L'humain est la Nature, et, en même temps une petite partie de la Nature

N'est-il pas vrai que dès sa naissance l'Homme commence à mourir ?

L'Univers est en transformation perpétuelle, c'est bien ce qui désole nos « gentils monothéistes » qui refusent d'admettre qu'après sa mort pour l' être humain ( ou pour tout autre anima l ) c'est aussi la fin de toutes ses sensations comme sut si bien le dire Épicure;avant même toute incinération ou enterrement débute un processus de déségrégation et se finalise le mélange avec toutes les autres choses existantes

 

Cette mort perpétuelle, quand la sensation d'aujourd'hui se substitue à la sensation précédente, ce manque de continuité dans nos émotions que chacun de nous peut pourtant aisément vérifier durant toute sa vie, à l'instar de l'Union des athée* ( * selon son manifeste ) je me demande qui sont ces gens persuadés que leur âme ( allant même jusqu à l'idolâtrer ) occupe une place supérieure dans l'Univers au point de : ( citation ) « ... qualifier un " être " imaginaire [ dieu ] de cette sorte " d'intelligent " ? Comment peut-on traiter " d'intelligent " une entité que par définition nous ne comprenons pas, dont nous ne comprenons pas les motifs, les intentions ni les buts ? Les tenants de " l'intelligent design " sont encore plus absurdes que les croyants traditionnels. Traiterait-on « d’intelligent » tout ce que nous ne comprenons pas ? » - Fin de citation -   

D'ailleurs ce dieu si parfait pourquoi n'a t-il pas l'Homme aussi parfait que lui  ( à son image ) ?  Crab – 29 Avril 2015

 

Suites : Agora

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/agora.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/27/agora-5611207.html