Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/02/2015

On est parfaitement réveillé

11_janvier, athéisme, charlie-hebdo, crab, changelejeu, sophia_aram, Élisabeth_badinter, aymeric_carron, edwy_plenel, michel_onfray, Épicure, albert_einstein, nicols_bedos, samy_naceri

Blasphème

Selon le dictionnaire '' Larousse '', '' le blasphème '' : Parole ou discours qui outrage la divinité, la religion ou ce qui est considéré comme respectable ou sacré. ( Le blasphème est à distinguer du sacrilège : le premier consiste en paroles, le second en actes.)

La notion de blasphème a été définie au XVIe siècle par le théologien espagnol Francisco Suárez comme " toute parole de malédiction, reproche ou irrespect prononcé contre Dieu "

 

°

 

Quand l'Iran théocratique* ( * : non démocratique ) condamne le '' geste insultant '' de la couverture représentant le prophète ( rappel au passage : un chef de tribu pédocriminel ) Mahomet et estime que ce dessin '' porte atteinte aux sentiments des musulmans '' : c'est un abus de langage destiné à maintenir ou à prôner l'interdiction de la critique athée des religions, dont plus particulièrement la mahométane

 

" le blasphème n'est scandaleux qu'aux yeux de celui qui vénère la réalité blasphémée " - Pierre Bayle ( 18e siècle )

 

En France, le blasphème fut passible de mort jusqu'à la Révolution Française. La victime la plus tristement célèbre de cette loi religieuse étant le Chevalier François-Jean Lefebvre de la Barre. Il fut accusé en 1765 de blasphème pour avoir chanté deux chansons libertines irrespectueuses à l’égard de la religion et être passé devant une procession en juillet 1765 sans enlever son couvre-chef. Après dénonciation, une perquisition menée au domicile de La Barre amène à la découverte de trois livres interdits ( dont le Dictionnaire philosophique de Voltaire et des livres érotiques ) : plus de doute pour les juges d'alors : il est coupable. Arrêté le 1er octobre 1765 à l’abbaye de Longvillers il est condamné à mort

 

Dans l'Islam le mot blasphème n'existe pas en tant que tel. La « justice » islamique emploie plutôt le terme d'apostasie qui signifie abandonner la religion ; conséquence pour l'apostat la condamnation à mort ou l'emprisonnement

 

Aucune loi,dans notre pays, n’institue un espace sacré dont le contenu serait placé hors du champ de la loi librement débattue, la notion de blasphème étant strictement religieuse et ne concerne que les religieux entre-eux

 

Le délit de blasphème a été aboli par l’article 10 de la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen, en 1789 ( « Nul ne peut être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public » ). Il a été rétabli par la monarchie à la Restauration en 1815, puis à nouveau supprimé en 1830

 

Dans toute l'histoire de l'humanité, il n'y a jamais eu de révélations fracassantes autres qu'obtenues par les meilleurs chercheurs du monde, ce qui n'étonnera personne de sensée dans la mesure où, dans le monde, plus particulièrement dans notre pays, seule la Science est laïque

 

Depuis plus de trente ans la politique du déni des réalités animée par les gauches depuis Mitterrand et la complaisance maladive d'« intellectuels » tant de gauche que de droite envers les religions, plus particulièrement envers la mahométane ne peut que susciter des débordements de prosélytisme tout à fait néfastes dans une société déjà fortement minée par les communautarismes

 

Développer la croyance dans une ou plusieurs divinités, sans produire la moindre preuve avec sont lot ajouté de religions et de prophètes tous plus faux les uns que les autres, est une offense et une insulte à l'intelligence

La France est le pays de : '' je pense, donc je suis '' et non le pays imaginaire du '' je crois, donc j'existe ''

 

'' Il n'y a plus, pour aucune partie de la Nation, ni pour aucun individu, aucun privilège, ni exception au droit commun de tous les Français '' -Constitution de 1791

 

Je ne compte pas le nombre d'émission sur la laïcité organisées par les chaînes de télévisions, ( dont notamment C dans l'air, que pour ma part, excédé, je boycotte depuis bientôt près de trois ans ) en s'abstenant d'inviter des représentants de l'athéisme qui sont pourtant des personnes parfaitement réveillées puisqu'elles ne vivent pas dans l'illusion

 

Devant cette situation inégalitaire reflétant le mépris de la conscience des incroyants, c’est donc à chacun de nous, citoyennes ou citoyens laïcs, d’agir pour le respect du droit commun contre les privilèges des particularismes religieux

 

Ce que fait Nicolas Bedos quand il fait observer que les chaînes de télévisions sont squattées par les religions, lire sa vidéo :

http://crab.painter.free.fr/videos/Nicolas_Bedos_atheisme.mp4

 

°

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/elisabeth-badinter.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/metaphore-de-la-haine.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/02/04/elisabeth-badinter-5551704.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/26/metaphore-de-la-haine-5544363.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/25/zerotheisme-5543900.html

Crab – 9 Janvier 2015

 

27/11/2014

BLASPHÈME

Athéisme, athéophobie, crab, Concordat, laïcité, religions, islam, Femen, najat_vallaud-belkacem, école, alsaciens_laïques, valls, Aymeric_Carron, modem, observatoire_de_la_laïcité

Contrairement à ce qu'avance ou affirme l'anti IVG et homophobe Hervé Mariton, ce qui est intolérable ou scandaleux ce n'est pas que les Femen blasphème, mais de constater que les élus du peuple de chaque nation siégeant dans l'enceinte du Parlement de Strasbourg reçoivent le pape qui ne représente pas les citoyens européens

Le pape ne détient pas d'autre autorité « morale » qu'exclusivement vis à vis de ses ouailles, les représentants des peuples sont élus par les citoyens-es de chaque pays, représentent les peuples, ont l'autorité morale pour légiférer

Le concept de citoyenneté, de notre pays laïque, regroupe sans les catégoriser toutes les populations de notre pays : incroyants, agnostiques, déistes sans confessions et croyants avec confessions

Les lois de notre pays sont civiles et non religieuses, c'est le peuple qui fait les lois par l'intermédiaire de ses élus ( en attendant de poursuivre la démocratisation de notre pays en recourant à plus de référendums )

°

Blasphémer est un devoir,

c'est le devoir de toute personne féministe, de tout démocrate de rappeler que le concept '' dieu '' et les moralines des religions monothéistes sont des inventions émanations de cerveaux phallocrates spécialistes de tous les déni de la nature et des données des réalités de nos sociétés

D'autre part le faux enlèvement d’un prêtre devant une église suivi d’un communiqué accompagné d’un film de l’agression précisant que le curé ne serait libéré que si le Pape annulait sa visite, n'est rien de plus qu'un canular ou la démonstration par la dérision des méthodes de chantages qui font, d'un siècle à l'autre, le '' pain quotidien '' des fous de dieu

Les textes n'ont rien de sacré ni rien de respectable, ils sont des documents plus racistes les uns que les autres, le pire de tous regroupe les versets du coran

Il est inadmissible que la laïcité ne soit pas appliquée sur l'ensemble du territoire métropolitain, que le concordat ne soit pas abrogé, voilà les faits objets de scandales - - - Crab 27 Novembre 2014

 

Suites : La laïcité selon Najat Vallaud-Belkacem

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/la-laicite-selon-najat-vallaud-belkacem.html

Ou :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=La+la%C3%AFcit%C3%A9+selon+Najat+Vallaud-Belkacem

 

Sinon sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/24/la-laicite-selon-najat-vallaud-belkacem-5475426.html

 

28/04/2014

BLASPHÈMER ou RIRE

Athéisme,M_Onfray,Mediapart,Christian_Delarue,M_Choukri,MRAP,Coran,religions,intégrisme,peuple-classe,racisme,religion,sexisme,social

 

Ci-dessus, le rire abrasif et solaire de Démocrite l'expression d'un état d'esprit vidé de toute crainte et de toute superstition

Nietzsche nous dit, à la fin de '' Par delà le bien et le mal '' : « J’irais jusqu’à risquer un classement des philosophes suivant le rang de leur rire »

 

La liberté émancipation

[ Il y a de plus en plus besoin d'un athéisme mécréant, désacralisant et offensif - Mohamed Choukri ]

 

Pour, à peine, paraphraser Michel Onfray : '' un philosophe doit savoir comment il vit pour savoir ce qu'il écrit ''

La notion d'islamophobie fonde le système de désinformation porté, sur la place publique, par le MRAP sans autre but que de faire passer pour raciste toute personne qui dénonce le code antisocial ou l'idéologie anticulture du coran et de ses annexes incompatibles avec les '' droits de l'Homme '', '' les droits des femmes '', le respect des homosexuels et du droit de ne pas croire ou encore de changer de confessions

Se servant de faits divers : tags de mosquées, par exemples, qui ne valent pas mieux que les dégradations d'églises ou de cimetières commis par des individus isolés ou d'infimes minorités de crétins, cette association ne se cantonne plus, depuis longtemps, à '' l'objet antiraciste à l'origine de sa création '', cette association n'est plus laïque quand elle hurle à l'islamophobie - néanmoins anormalement continue à bénéficier d'une niche fiscale

 

'' Coran brûlé ''

J'ai apprécié particulièrement le distinguo fait par Mohamed Choukri, je le cite :

'' La montée du racisme en Alsace mérite d'être combattue fermement mais sans y mêler un pseudo délit de blasphème qui n'existe pas - Dieu soit loué - en France ! Un homme a incendié le Coran, et a uriné dessus. C'est un fait divers. Ce n'est qu'un blasphème qui désacralise ce livre. Rien de plus mais c'est quand même un acte qui a du sens ''

 

Ici, je reproduis un large extrait de l'article publié par Mediapart :

M Choukri, le racisme n'est pas le blasphème " Coran brûlé "

ISLAMOPHOBIE: NE PAS LUI EN FAIRE TROP DIRE !

M Choukri, le racisme n'est pas le blasphème " Coran brûlé "

Oui " on peut brûler un livre de Winnie l´ourson, comme le Coran '' ! répond à raison ce mécréant à M Choukri. Par contre, dans de précédents clips, pas celui du coran brûlé, le même homme s´en était pris à la communauté juive et à celle des gens du voyage ( selon lui ). Il y a donc un fait raciste qu'il faut distinguer du fait mécréant. Dans le premier les associations antiracistes peuvent et doivent agir dans le second cas il faut réagir contre l'instrumentalisation répétée de l'islamophobie (en ce cas) pour interdire le blasphème.

 

La montée du racisme en Alsace mérite d'être combattue fermement mais sans y mêler un pseudo délit de blasphème qui n'existe pas - Dieu soit loué - en France ! Un homme a incendié le Coran, et a uriné dessus. C'est un fait divers. Ce n'est qu'un blasphème qui désacralise ce livre. Rien de plus mais c'est quand même un acte qui a du sens.

 

Ce fait a suscité l'ire du délégué général de la Grande Mosquée de Strasbourg, Abelaziz Choukri . Il aurait même annoncé qu’il allait déposer plainte pour « racisme ». Diable ! Voilà qui dénature le combat antiraciste ! Voilà qui réhabilite la critique rongeuse des souris !

 

Si les femmes pouvaient pisser aussi aisément que les hommes je dirais pissons allègrement sur tous les livres sacrés : Coran, Bible, Torah, etc... Il faut ajouter que certains passages du Coran appellent ouvertement à la haine et à la violence contre les athées, les homosexuels, les juifs et les femmes. Cela devrait aider à abandonner comme le propose Michel Onfray un athéisme tranquille à la Deleuze ( 2 ). Il y a de plus en plus besoin d'un athéisme mécréant, désacralisant et offensif. Il y en a d'autant plus besoin que l'athéisme honteux - celui des athées " habermassiens " - fait le jeux conjoint des intégrismes et du racisme, d'un néoracisme ( 3 ).

 

A propos d'intégrisme, qu'est-il arrivé à l' imam qui a tenu des propos appelant à la guerre civile à Limoges ? Rien que je sache. Tant que cette liberté d'expression- là sera permise le blasphème sera pertinent. A chacun de trouver la forme qui convient à sa personnalité !

 

Enfin, n'oubliez pas le " doigt d'honneur " de la femme sur le CD du " devoir d'insolence " de ZEP. Il réhabilite à sa façon le blasphème. Il n'y a plus que l'outrage au drapeau tricolore national qui est sanctionné.

Article publié par : Christian Delarue

 

Au nom des valeurs de la République :

Il est incompréhensible que notre société féministe puisqu'elle reconnaît, affirme dans ses lois l'égalité femmes-hommes, donc démocratique puisque soucieuse de l'égalité des droits des citoyennes ou des citoyens n'exige pas que toute publication nouvelle du coran ne soit pas préfacée d'un avertissement à l'attention des jeunes générations ;

ce qui éviterait, de temps à autre, à certaines personnes d'en venir symboliquement à brûler un exemplaire de ce type de livre, pour le coran probablement le plus toxique des textes dits sacrés, pour essentiellement attirer l'attention de tous ceux qui ne l'ont pas lu

 

[ « Le temps est venu pour les femmes de se lever et de déclarer en toute confiance : Mes cheveux sont une couronne sur ma tête et non une source de tentation ! » ( Amani Fouad, féministe arabe - «  Je ne suis pas un sexe, publié le11 mars 2014 » )]

 

Comprendre le primat de la pratique

C'est choisir, par exemple, celui de rire plus particulièrement des religions permet de libérer son esprit de toutes les contraintes que représentent les tabous, autant de prisons mentales dans lesquelles il convient de ne pas se laisser enfermer

 

Les croyances et les comportements religieux ne sont pas au-dessus de l’humour, ils ne sont pas au-dessus du rire ni de la caricature critique

 

En ce sens et genre, à titre personnel, je privilégie qu' il ne faut pas se priver de rire des armes d'endoctrinement, de tous les prêts à penser, dont disposent à foison les profiteurs de la crédulité des autres : coran, mollahs, apologistes de l'islam, bibles, papes, cardinaux et évêques ;

toutefois dans cette affaire particulière, brûler en public le coran, était une façon de faire, aussi sensée que d'autres*1, dans le but de mettre en échec et mat toutes les personnalités publiques civiles ou religieuses parasitaires, sorte de classe d'individus refusant que l'Homme s'en remette à lui-même et prenne ses décisions seul, dont le gagne-pain ou la relative notoriété est obtenue, au jour le jour, sur la crédulité ou le manque d'informations d'une grande partie de la population de notre pays

*1 : un croyant de « bonne foi » ( puisque croyant ) serait fondé à dire que le sexiste ( et +…/...) coran mérite bien les flammes indivisibles de l'Enfer - Crab - 27 Avril 2014

 

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/juifs-et-musulmans-si-loin-si-proches/

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/