Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/06/2014

Criminologie islamiste - suite 1

 Demiana Emad.png

Egypte : Une enseignante copte condamnée à 6 mois de prison pour « insulte à l'islam »

Elle avait fait une comparaison entre les religions révélées

Le Caire, 16 juin 2014 ( Apic ) Demiana Emad, une enseignante copte de sciences sociales âgée de 23 ans, a été condamnée dimanche 15 juin 2014 à 6 mois de prison pour «insulte à l'islam», rapporte le 16 juin le site internet égyptien Ahram Online. Elle avait d'abord été arrêtée le 9 mai 2013. Le président de l'association des parents d'élèves de l'école primaire Cheikh Sultan à Louxor avait alors déposé une plainte contre elle, l'accusant d'avoir insulté l'islam.

Demiana Emad avait été condamnée en juin 2013 à payer une amende de quelque 12'500 francs suisses. Cette peine de prison a été ordonnée dimanche 15 juin 2014 par le tribunal suite à un appel interjeté par l'accusée.

 

« Un outil pour opprimer les minorités »

Selon plusieurs ONG, Demiana Imad n'avait fait que comparer les religions dans une perspective historique. L'Initiative égyptienne pour les droits personnels ( EIPR ) affirme pour sa part qu'Emad n'a pas insulté l'islam, mais seulement fait une comparaison entre les religions dans l'Antiquité, le Moyen-Age et les Temps Modernes, comme il était mentionné dans son programme de cours.

Le rapport de l'EIPR met en garde contre la répétition de cas similaires, qui risquent de devenir «un outil pour opprimer les minorités». Pendant les enquêtes, relève l'ONG, la majorité des élèves d'Emad ont affirmé qu'elle n'avait jamais insulté l'islam dans sa classe.

L'utilisation par la justice de l'article 98 du code pénal égyptiens contre les personnes accusées d'insulter la religion remonte au régime déchu du président Hosni Moubarak. Il était à l'époque largement utilisé comme prétexte pour sévir contre les militants politiques. Cependant, son utilisation a été considérablement augmentée sous le règne du Conseil suprême des forces armées ( CSFA ) et sous le président islamiste Mohamed Morsi, renversé en juillet dernier. L'article 98 du code pénal égyptien punit sévèrement l'utilisation de la religion dans le but de répandre la discorde, d'affaiblir l'unité nationale ou de tourner en dérision les religions révélées. Le coupable d'un tel acte peut encourir une peine de six ans de prison. ( source : apic/ahram/be )

 

[ Pas un mot, sur cette affaire, dans l'actualité des JT des chaînes publique française - Crab 22 Juin 2014 ]

 

Criminologie islamiste, article précédent :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/06/criminologie-islamique.html

 

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/19/criminologie-islamique-5394288.html

 

19/06/2014

Criminologie islamique

Athéisme,Crab,Mahnaz_Mohammadi,criminologie_islamique,islam,Turquie,Iran,Tunisie,Maghreb,musulmans,chrétiens,religions,cinéma,art,musique

Appel à la libération de Mahnaz Mohammadi

En Iran, Mahnaz Mohammadi, réalisatrice de documentaires et fervente militante des droits des femmes, a été condamnée à 5 ans de prison et accusée de « complot contre la sécurité de l’État » et « propagande contre le régime de Téhéran »

Réalisatrice du film « Femmes sans ombres », pour lequel elle a été primée dans de nombreux festivals à travers le monde, la cinéaste est, depuis plusieurs années, la cible des autorités iraniennes en raison de son engagement et de ses prises de position politiques. Elle fut déjà condamnée en raison de sa contribution au documentaire de Rakhshan Bani-Etemad « nous sommes la moitié de la population » à propos des élections présidentielles de 2009.

Arrêtée également le 26 juin 2011, privée de ses outils de travail et de son passeport, sa collaboration avec la BBC et la production de documentaires pour cette chaîne serait, selon elle, le principal motif de cette nouvelle condamnation, ainsi que sa collaboration avec Al-Jazeera et des médias occidentaux tels que Radio France et Radio « Voix de l’Amérique ».

Nous reprenons ses mots « Je suis une femme et je suis cinéaste, deux raisons pour être considérée comme une criminelle dans ce pays », pour lui témoigner tout le soutien de la communauté des cinéastes face à cette immense injustice - Fin d'extraits de presses en lignes

 

Audimat

Pour la télévision française l'actualité c'est la coupe du monde et de couvrir les grotesques changements monarchiques en Espagne quand ce n'est pas dans d'autres régions du monde

C'est plus facile pour les télévisions* de faire de l'image avec des individus déguisés en rois ou reines, en papes, en évêque ou en mollah avec pour seul objectif de faire de l'audience, au lieu de rapporter ou porter à la connaissance des françaises et des français les faits imputables à la criminologie islamique ( seule la chaîne Arte fait exception dans le paysage mortifère de l'audio-visuel )

 

La violence morale et physique imputable à la criminologie islamique dans le monde

D'autre part, c'est tellement plus facile sur les plateaux de télévision de donner la parole aux aboyeurs à l'islamophobie du genre Aymeric Caron, J.L. Mélenchon et quelques autres dont la spécialité est de fermer les yeux sur toutes les tentatives ségrégatives d'islamisation en France et partout dans le monde caractérisées par le rejet de l'autre, le rejet du non-musulman que traduit ( entre-autres ) la discrimination sexuelle par le port du voile et le certificat de virginité pour les femmes, l'interdiction xénophobe de l'apostasie et l'exigence d'un certificat de coutumes* - * le certificat de coutumes est exigé,même en France, dans le cas de mariage avec une femme de confession musulmane ou censée être musulmane ( rappel : récemment un futur marié avait obtenu d'un tribunal de notre pays d'être dispensé de fournir ce certificat )

 

Monde : Piqûre de rappel des faits imputable à la criminologie islamique :

les lapidations, les crimes d'honneur ou les viols collectifs pour punir une femme adultère ou désireuse de vivre mariée ou non mariée avec un non-musulman et j'en passe sachant qu'il n'existe pas en Turquie, ni en Tunisie, ni en France ni ailleurs dans le monde d'islam modéré dans la mesure ou la religion musulmane sans le moindre rapport avec une quelconque forme que peut prendre la spiritualité* ( *avec ou sans faire référence à quoi que ce soit de surnaturel ) n'est rien de plus qu'un code infantile et égoïste de déclaration de guerre aux femmes et au monde fabriquée de toutes pièces par des hommes pour les hommes - - Crab 19 Juin 2014

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/06/culture-mahometane-segregationniste.html

 

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/18/culture-mahometane-segregationniste-5393572.html