Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/02/2014

Tuer les patriarcats

athéisme, Clio, Droits_de_la_femme, histoire, homophobie, islam, Laïcité, mariage, mythologie_grecque, Ovide,Persée_et_Andromède, sexisme, voiles_islamiques

L'hydre de Lerne : 1 judaïsme - 2 catholique - 3 islam - 4 orthodoxie - 5 protestantisme



" Un Français sur quatre pense qu'il faut privilégier l'emploi masculin en temps de crise "

Suivant le rapport du Conseil économique :La part des femmes dans la population active est passée de 34,5% en 1900 à 48% en 2010. Les femmes qualifiées, voire très qualifiées, rivalisent avec les hommes dans l'accès aux postes à responsabilités

/...

Selon Hélène Fauvel :Elles ont fissurées ce qu'on appelle " le plafond de verre ". Si on s'arrête à ça, c'est positif. En revanche, dans le détail, les faits sont moins réjouissants. L'étude s'intéresse avant tout aux femmes non diplômées. Nous constatons que le fossé se creuse entre elles et les femmes qualifiées. Celles qui n'ont pas fait d'études s'enfoncent dans la précarité. Les inégalités sont encore plus flagrantes. 29% des femmes de 20-29 ans sans diplôme avaient un emploi en 2011, contre 52% pour les équivalents masculins 

Comment expliquer que leur situation stagne ainsi ? Dit-elle

En résumé Hélène Fauvel observe que ce c'est l'autocensure ou les stéréotypes qui poussent dès leurs plus jeunes années à évincer les filles de la plupart des métiers où l'on retrouve une majorité écrasante d'hommes

Source : http://crab.painter.free.fr/textes/Un_Francais_sur_quatre%20.odt

L'explication des inégalités devant l'emploi et du partage des tâches familiales n'est pas nouvelles, mais cette explication recense les effets sans traiter des causes profondes, pourquoi ?

J'ai le point de départ de la réponse quand je lis : " Un Français sur quatre pense qu'il faut privilégier l'emploi masculin en temps de crise "

Un français ou française sur quatre reflète sensiblement la proportion des populations qui ne s'est pas émancipée des idéologies du patriarcat sacralisé par les religions monothéistes

Cette proportion, en dépit du faible ( et c'est heureux ) taux de la croissance démographique, ne régresse pas et pour cause se maintient grâce à quelques noyaux rétrogrades chrétiens régulièrement renforcés par une grosse partie de l'immigration fortement religieuse émanant d'Europe de l'Est ou de «  pays musulmans »

( Pays musulmans*1entre guillemets, car pas un seul instant je n'oublie le sort humainement inacceptable réservé à ceux ou celles qui font part publiquement de leur athéisme, mais aussi le sort réservé àtous ceux menacés parla pratique de la délation encouragée par les autorités ouémanant de la vindicte populacière parce qu'ils sont homosexuels et pour d'autres tentés de se reconvertir dans une autre religion )

*1 : http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

Dans notre pays il suffit de se rappeler de la position homophobe, anti mariage Gay, contre l'excellente '' Loi Famille '', appuyée sans conditions par le Vatican relayée par toutes les hiérarchies des quatre principaux monothéismes pour comprendre que la dé-construction des patriarcats sacralisés par la religion est toujours et toujours d'actualité

C'est un des rares points de désaccord dans sa critique des monothéismes que j'ai avec Michel Onfray qui lui déclare souvent qu'il n'est pas anticlérical

Comment ne pas être anticlérical, dans la mesure où ce ne sont pas tous les croyants qui menacent les incroyants, les homosexuels ni les droits de la femme mais bien l'infecte propagande contre la liberté de conscience distillée dans le public par toutes les hiérarchies monothéistes

Les impacts inégalitaires entre femmes et hommes dans l'accès à l'emploi sont la conséquence de la crise économique que traverse notre pays, ce n'ai vrai que pour une faible part, l'histoire a montré que les droits de la femme ont été obtenus contre la religion mais aussi contre tous les idéaux sexistes émanant des hiérarchies monothéistes

La liberté religieuse est ou restera toujours l'ennemie de la liberté de conscience

Sous l'influence de l'athéisme l'autorité parentale est désormais inscrite dans la loi et la majorité des têtes françaises sont contre l'idéologie monothéiste de l'homme chef de famille ou chef de la femme ;

sans les philosophies non matérialistes de la volonté de domination de l'incroyance, autant d'expressions du refus de se soumettre à des hiérarchies artificielles, le féminisme n'existerait pas et les femmes, encore à notre époque, n'auraient d'autre rôle que domestique des hommes ; c'est plutôt l'adhésion aux pseudo valeurs des patriarcats propres, ou pourrais-je dire, propriétés de l'inculture qui sont encore dans notre pays la cause profonde de la persistance des inégalités entre femmes et entre femmes et hommes et ce n'est pas sans effet sur la cause des femmes qui entendent bien entrer dans tous les métiers actuellement essentiellement occupés par une écrasante majorité d'hommes

L'idée même de '' la femme au foyer '', sur un plan économique, réduit le nombre des cotisants, et participe ( entre-autres raisons ) de fait à cette impossibilité de maintenir le financement du '' modèle français de solidarité ''

Ce dernier point fera, très prochainement, l'objet d'un article... Crab 27 Février 2014

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/02/19/%C2%A0nous-ne-nous-reconnaissons-pas-%C2%A0-5302897.html

ou sur : 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/02/nous-ne-nous-reconnaissons-pas.html

24/02/2014

Féminisme et laïcité

Antoinette_Fouque,Art, athéophobie, censure, culture, Europe, France, islamophobie, JT, Laïcité, lycées, presse, République, société,universités, voiles_islamiques, écoles

Antoinette Fouque, cofondatrice du Mouvement de libération des femmes ( MLF ) en 1968

 

Inculture ou Involution

Toutes les atteintes à la laïcité se justifient au nom d'un « droit à la différence » qui vise toujours à rogner sur les droits des femmes et à contester l’égalité des droits entre femmes et hommes

En fait ce ne sont pas les différences qui sont en cause mais la diversité sacralisée dans la notion de « respect des cultures » ou de «  l'équivalence des cultures »

Une notion ou un artifice parmi les plus sournois qui permet de fabriquer artificiellement un raciste ou pour « faire moderne » de traiter toute personne lucide ou féministe d' « ethnocentrée ( sur un seul pays ) » pour, dans notre pays, justifier ou banaliser les inacceptables inégalités entre femme ou les discriminations sexuelles

Il s'agit moins de culture mais plutôt d'inculture :

prônée par les ennemis de l'égalité femme-homme, quand la notion ou le concept de diversité valide tous les composants d'une inculture et joue à la fois contre les incroyants ou les sans religion, puisque l'athéisme ou l'agnosticisme est indissociable de la montée légitime du féminisme ( depuis '' Les Lumières '' les droits de la femme et l'égalité des droits pour tous les citoyens s'est construit, d'une époque à l'autre, contre les religions ou les hiérarchies religieuses et non pas nécessairement contre les croyants )

À notre époque toutes les atteintes à la laïcité sont dirigées contre les femmes se réclamant féministes parce ces femmes sont conscientes de leurs droits de citoyennes ( parallèlement, ces ennemis de la démocratie, se retrouvent dans les postures pris, entre-autres, contre les lois destinées à donner des droits aux homosexuels )

Inculture, quelques exemples :

pratiques des mutilations génitales

les mariages contraints * ( * : forcés )

la polygamie institutionnalisée

l'interdiction de la sexualité hors mariage

éradiquer sans appel toutes les tentatives d'imposer dans certains des quartiers de nos villes tout mode de vie identitaire inspiré par les constitutions, lois diverses ou codes de la famille propres aux pays musulmans ( pour la plupart ), qui font de la femme un citoyen de deuxième catégorie* ( * : racisme majeur )

 

Menaces sur toutes les législations séculières ou laïques

Le principe de laïcité est en régression en Europe, les hiérarchies religieuses en se fondant sur les textes des religions persistent de cibler le corps des femmes et leur sexualité ;

quitte à me répéter c'est une des grandes responsabilités de la France de réaffirmer la laïcité :

abroger le Concordat, supprimer le financement en partie des lieux de cultes et des écoles confessionnelles

Se souvenir des tentatives islamistes, avortées après trois procès, à l'encontre de l'esprit de neutralité laïque institué par la Crèche Baby-loup montre la nécessité d'interdire le port de tous les voiles dits islamiques comme c'est le cas dans tousles services publics, mais aussi toutes manifestations cultuelles ou le port de signes ostensibles religieux dans les entreprises, sachant qu'il y a des lieux* pour cela ( * : mosquées, églises, temples, synagogues...)

Seuls des pays comme la France et les Pays-Bas ont inscrit la laïcité dans leur constitution

En matière des '' droits de la femme '', le rejet par l'Europe du rapport Estrela, qui visait à faire de l’IVG un droit européen, est une illustration du recul des droits ;

en supprimant la notion de détresse dans les dispositions sur l’IVG, la France a montré sa capacité ou sa détermination à respecter les femmes - et par là même de rappeler au reste de l'Europe ( voire au monde ) qu'il appartient aux femmes de choisir d'avorter ou de mener une grossesse à terme

Partout en Europe, c’est la liberté religieuse qui est mise en avant et non la liberté de conscience, la liberté de pensée, de presse et création, en outre faisant fi des agnostiques ou des athées

À titre indicatif, en France : En 2012, les sans religion sont majoritaires parmi les 18-34 ans ( 52 % ) - et peu de pratiquants parmi les croyants avec confession -

Extrêmement grave, il faut savoir que les instances européennes, par exemple dans le domaine éthique et scientifique, sont composées en majorité de religieux, qui imposent leur point de vue, en particulier s’agissant de la recherche médicale

Dans le plus grand mépris de la liberté de conscience,en 1999 l’Union Européenne, par l’intermédiaire de sa Haute Représentante pour les Affaires Étrangères et la politique de sécurité, Mme Ashton, a décidé de signer un communiqué avec l’Organisation de la Conférence Islamique, le secrétaire général de la Ligue des États arabes et le Président de la Commission de l’Union africaine, un communiqué qui dit : " Nous croyons en l’importance de respecter tous les prophètes, quelle que soit la religion à laquelle ils appartiennent."

Ce qui interdirait aux incroyants de dire ou démontrer que les prophètes sont tous plus faux les uns que les autres ou encore de rappeler que dans toute l'histoire de la vie spirituelle de l'humanité, il n'y a jamais eu qu'un seul miracle : la musique - Dire cela dans un pays musulmans, selon la géographie c'est encourir soit : le viol ( pour les femmes ), sinon dans la majorité des cas, pour les hommes et femmes, une peine de prison, la mort par pendaison ou par lapidation

Nadia EL FANI, menacée après la '' révolution ''de mort et de viol par les salafistes et les intégristes musulmans ;

cinéaste et auteure du film '' Ni dieu ni maître '', désormais réfugiée en France ne peut plus se rendre en Tunisie, soignée pour un cancer elle perd tous ses cheveux, depuis les fous d'Allah la prénomment " la putain chauve " - aucune déclaration, aucun soutien émanant, à ce jour, de Mme Ashton ( '' vive l'Europe '' )

Liberté de conscience - Liberté d'expression

En Europe la France, certes, à bien une responsabilité vis à vis de la défense de la liberté d'expression, mais aussi à l'intérieur de ses frontières, a pour devoir de contrer avec la plus grande fermeté les adversaires de la laïcité qui veulent imposer des critère religieux, notamment, à l'école, sur le fonctionnement et la nature des repas pris par les élèves dans les cantines, mais aussi pour l’accompagnement des sorties scolaires ou l'encadrement des enfants dans les crèches ;

Efficacement cela passe par l'interdiction de l'absurde abattage rituel, de tous les voiles islamiques pour rappeler que les écoles jusqu'à l'université sont des lieux d'enseignements des savoirs, qu'il n'y a pas, dans ces enceintes, de place pour un prosélytisme religieux qui en outre, sans relâcher, manifeste d'un obscurantisme des plus sordides en s'efforçant de faire passer l'Évolution pour une croyance et la Shoah pour un fantasme d'occidentaux         Crab 24 Février 2014

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/02/nous-ne-nous-reconnaissons-pas.html