Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/09/2013

French corner

Petits échanges entre-amis

athéisme, religions,chrétienté,islam,sciences,culture,éthique,morale,laïcité, fanatisme_religieux,terroristes,occident,orient,couleurs,musique,société

L'athéisme a t-il une couleur ?

 

Changelejeu

Sans être antinomique avec la symbolique de la couleur l 'athéisme est avant toute autre considération transparent. Pas de mystères, de miracles, de coups fourrés, de combines, de falsifications négatives, de manipulations, de volonté de culpabiliser les femmes et accessoirement les hommes, ni de soumettre les femmes aux hommes ou de créer des hiérarchies artificielles à partir de délires construits sur la base d'imaginaires arrières-mondes ;

l'athéisme généré par l'esprit des '' Ultras des Lumières '', appelle les femmes et les hommes à s'in-soumettre pour triompher de la pollution de mort, l'invitation de partager un esprit de fête, des rapports sexués, la joie de vivre en accord avec la nature

 

Métaphore ( la jeune )

Pour moi, c'est un arc en ciel !

 

Changelejeu

Je pourrais répondre que les concepts n'ont pas de couleurs sinon, à contrario, sont bien trop souvent monochromes
S'il s'agit, ici, absolument de faire une synesthésie, alors l'athéisme est l'ensemble du spectre, et le crédulisme religieux est d'un monochrome noir le plus absolu ou un comble d'obscurantisme

 

Trègay

Je veux bien tout, sauf m’imprégner de la couleur nécrophage des arrières-mondes tant prisée ou sniffée par les monothéistes ;
L'arc en ciel est ludique, mais rien que de le dire, cela va encore faire jaser les homophobes pour la plupart adeptes de la moelle essentielle des principaux textes sacrés, codes de '' grands arts de vivre '', pour l'essentiel, modélisées hétéros, par devant le seul, l'unique, l'absolu et le plus grand (
le plus grand, toujours vérifier, car il y aurait, aux dires de certains, concurrence )

 

Tenant ( le vieux )

Ma foi me lie intimement au platonisme, à Aristote, à l’idéalisme, à la métaphysique et aux délices de l’irrationalisme ;

pour moi les religions sont hautes en couleurs, l'athéisme est le pire ennemi de dieu, une sorte de religion d'un rouge-sang dont se repaît et se vêt le diable

 

Changelejeu

La philosophie, cela est vrai, s'enseigne, mais ne peut se réduire à citer ce qu'a dit tel ou tel, c'est la capacité de promouvoir l'engagement intellectuel - soit, continuer de penser comme, notamment : Épicure, Lucrèce, Jean Meslier, M. Onfray, R. Dawkins

L'athéisme n'est pas de couleur '' rouge-sang '', ni non plus l'ennemi de dieu dont l'existence n'a jamais été démontrée, puisque à ce jour aucune preuve tangible n'a été rapportée par les croyants ;

Ce n'est pas l'état d'esprit d'un philosophe athée d'imiter 10 siècles d'obscurantisme clérical qui considérait le crétin comme '' béni de dieu '' ( '' heureux les simples d'esprits '' ), un '' modèle parfait '' à fabriquer en série ; fort heureusement échec et mat pour l'Église puisque en fin de compte la France a réussi ( en grande partie ) sa dé-christianisation ;

l'incroyant n'est motivé que par la recherche de l'Éthique, assume que ses positions sont toutes subjectives, ce que le croyant n'admet pas pour lui-même, peu préoccupé de vérifier si la vision religieuse du monde puisse être datée ou démodée ;

d'un monochrome '' rouge-sang '', certes non, les seules couleurs acceptables dont peut se draper l'athéisme sont : Bleu-Blanc-Rouge, comme la laïcité qui reconnaît le droit de ne pas croire ou de croire

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/04/le-stylo-et-la-voix-de-dieu.html

Crab - 17 Septembre 2013

 

 

 

05/09/2013

L'excès de religions

Abus de religion.png

 

Intemporalité

Régulièrement, d'une année à l'autre, des croyants m'écrivent pour me dire '' que de ne pas croire en dieu, c'est équivalent à croire en dieu '', ma réponse est invariable : « se déclarer incroyant signifie le refus de considérer que la théorie d'une existence divine ( dieu ou des dieux ) ou ( les imaginaires arrières-mondes : paradis-enfer ) est un FAIT »

 

Comparer ce qui est comparable

À titre de comparaison l'Évolution n'est pas une théorie, ni une croyance, mais un FAIT

 

Non sens ou volonté de désinformer

L'expression, employée par certains croyants, de guerres athées pour désigner des conflits dont les causes ont reposées exclusivement sur des raisons essentiellement, politiques, économiques ou coloniales ( guerres en Europe ou en Asie - par exemple : les 2 '' grandes guerres '', Cambodge, Vietnam, ect...), est infondée

Je souligne, une fois de plus, que dans toute l'histoire de l'humanité, qu'aucune guerre n'a été déclarée '' au nom de l'athéisme ''

Même le stalinisme ne s'inscrit pas dans cette perspective, Staline déportait ou faisait assassiner tous ses opposants qu'ils fussent croyants *1 ou non croyants

*1 : Une partie des cadres de l'église orthodoxe russe faisait parti de ses opposants ( note : Staline a reçu une éducation religieuse ) Le stalinisme dans son application ne diffère en rien d'une religion : un dogme intangible et en érigeant en Dieu une classe sociale, un parti, un homme ( c'est ce que l'on nomme des '' hiérarchies artificielles '' à propos des religions monothéistes )

 

Les Faits sont incontournables

À notre époque, la grande majorité des guerres civiles ou autres sont des guerres de religions dans le '' monde musulman '' - ( notamment, les islamistes justifient leur soif du pouvoir par la nécessité d’imposer « le vrai islam » aux populations musulmanes " dévoyées " selon eux - il n'y a pas si longtemps, le FIS contre le peuple algérien et qui a causé des 200.000 morts et 10.000 disparus )- pour une bonne part, ethnique-religieuse dans la plupart des autres conflits

 

L'absurde

Dire que ces guerres non religieuses ont fait plus de morts que les guerres de religions et une comparaison absurde, il est évident que le combat à l'arme blanche ou avec un lance-pierres fait moins de morts qu'un tapis de bombes, mais cela n'en fait pas pour autant des guerres '' au nom de l'athéisme ''

 

Une constante dans l'Histoire, la violence vient toujours, encore à notre époque, du même coté :

Titus Lucretius Carus avait déjà souligné il y a deux mille ans : tantum religio potuit suadere malorum, tant la religion peut conseiller de crimes ( De rerum natura, I/101 )

 

Mettre les points sur les i

Hormis ces aspects qu'ils faut bien qualifier de tragiques, cela m'amuse toujours de lire, sur les forums, ce qu'écrivent bien des gens persuadé de tout savoir sur les modes de pensées des incroyants : Je leur propose un peu de documentations :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/07/20/matieres-et-energies-5125495.html

Crab 5/9/2013

 

22/08/2013

Structures laïques

Cecile-Duflot-et-le-sacrifice-d-Abraham.png

Photo montage à partir d'une peinture du Caravage : le sacrifice d'Abraham

 

Pathologies

Les croyances, il faut le répéter relèvent de l'intime, et il est insupportable de constater que les écologistes non seulement ne sont pas toujours crédible quand ( enfin ) ils s'occupent d'écologie, mais sont franchement d'une incompétence sans égale dès qu'ils s'occupent selon la formule conventuelle du '' vivre ensemble ''

 

[ « Les convictions sont des ennemies de la vérité plus dangereuses que les mensonges » - Friedrich Nietzsche - ( Humain, trop humain ) ]

 

Piqûre de rappel :

Faut-il rappeler que durant la campagne des élections présidentielles, Eva Joly proposait, dans le plus grand mépris de la conscience des françaises et des français incroyants, agnostiques et des croyants sans confessions ( déistes ), pourtant majoritaires dans notre pays, d'instituer un jour férié pour le judaïsme d'une part et un autre pour l'islam ?

 

Cécile Duflot, durant les présidentielles, voulait introduire des cours de culture religieuse dans les écoles, là encore, dans le plus grand mépris de la conscience des parents incroyants qui ne permettent pas à quiconque de traiter de la thématique des croyances ou des religions à leur place - et considèrent que l'école est un lieu collectif de la transmission des savoirs et non celui de l'initiation aux croyances de telle ou telle catégorie de population

 

Collectivement nous avons absolument besoin de structures pour se rassembler, en démocratie cela ce fait ou se passe sans la religion et la croyance en dieu, ce sont des structures laïques

 

Que Cécile Duflot et Eva Joly se le disent les conviction des uns et des autres relèvent de l'intime et ne concernent pas les politiques publiques dans l'intérêt général de tous les citoyennes ou citoyens

 

Il suffit de comparer notre laïque pays avec les pays ou l'excès de religions incitent à la haine de l'autre, ensanglantes depuis des siècles et des siècles une bonne partie de la planète allant jusqu'à causer ( dans l'actualité ) par le biais du prosélytisme des désordres publics dans notre propre société          - Crab 22 Août 2013

 

Rappels des temps perdus :

http://laicite.over-blog.com/article-galilee-parle-aux-fran-ais-104044742.html