Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

20/09/2016

Athéisme 2016

Atheisme.png

Aux États-Unis, une université instaure une chaire d'athéisme

Avec le nombre croissant d'Américains abandonnant la religion, l'Université de Miami a reçu un don d'un riche athée pour créer la première chaire universitaire "d'athéisme, d'humanisme et d'éthique laïque".

I

Les chaires de religion et les professeurs d'études religieuses sont très répandus dans la plupart des collèges et des universités américaines, fondés pour la plupart par des pasteurs et des églises. L'étude de l'athéisme et de la laïcité commence seulement à émerger comme une discipline académique acceptée, avec ses propres conférences, cours et maintenant, une chaire.

I

Après plusieurs années de discussion, la chaire d'athéisme a été établie suite à un don de 2,2 millions de dollars de Louis J. Appignani, ancien président de l'école de mannequinat Barbizon International, maintenant à la retraite. Ce n'est pas la première fois que le philanthrope fait des dons à des causes laïques et humanistes, mais celui-ci est de loin le plus important.

I

" J'essaie d'éliminer la discrimination à l'encontre les athées", a déclaré M. Appignani. "Rendre l'athéisme légitime est un pas dans la bonne direction."

En janvier, un groupe d'athées de l'État d'Ohio a proposé de supprimer la phrase " In God We Trust " (" Nous croyons en Dieu ") des billets de banque américains. Le porte-parole du groupe a souligné que cette phrase viole la Constitution des États-Unis, qui affirme la séparation de l'église et de l'État.

I

Selon le centre de recherche américain Pew, la proportion des gens n'appartenant à aucune confession religieuse a considérablement augmenté au cours de dernières années, passant de 16% en 2007 à 24% en 2014.

I

Islande

Les jeunes les plus athées du monde vivent en Islande
Aucun Islandais âgé de moins de 25 ans ne croit que le monde a été créé par la volonté divine, d'après un récent sondage de l'opinion publique.

I

Selon l'étude réalisée par la société Maskína, 93.9% des Islandais ayant moins de 25 ans estiment que l'univers est issu du Big Bang, et 6,1% préfèrent d'autres théories ou n'ont pas d'opinion à ce sujet.

I

Il y a 20 ans, 90% des Islandais se déclaraient croyants, alors qu'aujourd'hui cet indice ne s'élève qu'à 50% de la population. Les experts estiment que cette tendance s'explique par la hausse du niveau d'éducation et par les progrès scientifiques.
Dans le même temps, la professeur de la théologie de l'Université d'Islande Sólveig Anna Bóasdóttir affirme que 40% des jeunes Islandais se considèrent toujours comme des chrétiens, bien qu'ils ne croient pas que le Dieu a créé la Terre. Selon elle, les prêtres islandais "ne voient pas de contradictions" entre la foi religieuse et l'acceptation de théories scientifiques expliquant la création du monde.

Fait curieux, tous les Islandais indépendamment de leur foi doivent payer une taxe spéciale ( 80 dollars environ ) destinée aux besoins des organisations religieuses enregistrées dans les pays.

Ces dernières années, l'Islande connaît un certain regain d'intérêt pour le passé païen du pays. Ainsi, en février 2015, l'association Ásatrúarfélagið a lancé la construction d'un temple dédié aux déités nordiques Thor, Odin et Frigg, soit le premier temple de ce genre érigé dans le pays depuis l'âge des Vikings - Sources des deux articles : Sputbik France autres éditions

I

La fraternité c’est la reconnaissance collective des libertés individuelles, c’est croire exclusivement en l’Humain

L’athée ne craint pas la mort puisqu’il n’existe pas d’arrières-mondes*1, et s’il a besoin de croire, ce sera seulement en l’Humanité

Dans l’actualité de notre pays, l’Athéisme de combat, compte tenu de l’inefficacité de nos gouvernements, veille sans relâcher à ce que des minorités fanatiques* n’utilisent pas les libertés démocratiques pour les retourner contre la démocratie

* Les principaux ennemis de la FRATERNITÉ dans une tentative de déconstruction par le biais d’assauts théocratiques se sont engagés contre la transparence et l’égalité des sexes, y participent dans l’espace public des porte-drapeaux exhibitionnistes enfourlardées ou enburkinidées qui, au nom d’une fausse pudeur et d’une religion qui n’en est pas une, s’efforcent en toutes circonstances à essentialiser les hommes pour in fine installer une idéologie dont le but est l’abaissement du statut des femmes - d’autres minorités religieuses violemment contre les droits des femmes dont les anti-avortements, les pro-allaitement maternelmais aussi le refus de l’égalité en droits des homophobes qui ont manifesté contre le mariage pour tous...ect.

Au nom de tous les athées persécutés partout dans le monde, on observera que le pouvoir corrompu issu des socialistes n’a pas cru devoir inviter à prendre la parole un-e représentant de Charlie hebdo lors de " Hommage aux victimes d’attentats " - rappel, les Charlie ont-été assassinés parce qu’ils étaient athées   - Crab - 19 Septembre 2016 -

*1: paradis ou enfer

I

La mort est absence de sensation – Épicure -

I

Suites : Tartuffe les armes à la main

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/09/tartuffe-les-armes-la-main.html

Ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/09/15/tartuffe-les-armes-a-la-main-5848036.html

 

 

09/05/2015

Athéisme 2015

athéisme,aymeric_ramadan,dounia_bouzar,Élisabeth_badinter,e.todd,j.l._bianco,jean_meslier,laïcité,michel_onfray,nadia_vallaud,belkacem,c.askolovitch,tarik_plenel,religions

 Image modifiée en son centre par Crab

°

Plus de la moitié des Français ne se réclament d'aucune religion

Le Monde.fr - Par Leila Marchand ( article, daté du 07/0/2015 )

Les attentats de janvier ont ravivé la question de la place du religieux en France. Comment faire cohabiter différentes croyances ? Comment vivre sa religion dans un pays laïque ? L'importance que prend ce débat est d'autant plus paradoxale que la majorité des Français se sentent aujourd'hui loin de toute appartenance religieuse.

Les statistiques ethniques ou sur l'appartenance religieuse étant très encadrées en France, le nombre exact de personnes sans religion est inconnu. Mais plusieurs sondages effectués au niveau mondial et européen en donnent une bonne estimation.

 

Un tiers des Français « non religieux »

En 2012, l'association de sondages WIN/Gallup International, spécialiste de la question, a demandé à plus de 50 000 personnes dans 57 pays si elles se considéraient « religieuses », « non religieuses » ou « athées convaincues ». A cette question, environ un tiers des Français répondent être « non religieux » et presque un autre tiers « athées ». On obtient donc 63 % de Français qui ne s'identifient à aucune religion contre seulement 37 % de Français religieux.

 

40 % des Français se considèrent comme athées

En 2010, un autre sondage a permis de dresser un portrait religieux de la France : l'Eurobaromètre commandé par la commission européenne. Les réponses sont assez proches de celle du premier sondage : 40 % des Français se déclarent athées et environ un tiers « croient en un esprit ou une force supérieure ». Un avis plus nuancé mais qui les place tout de même dans les personnes « sans religion ». Près de 70 % des Français sondés ne se réclament donc d'aucune religion précise, même si un tiers d'entre eux croit en une forme de divinité.

 

4,5 % de Français catholiques vont encore à la messe

La question de la religiosité d'un pays est sensible à aborder et potentiellement source d'erreur car les notions de religion, de foi et de spiritualité peuvent avoir des résonances différentes selon les personnes interrogées. Comme le précise l'étude de Gallup en annexe, une part importante de sondés appartenant à une religion déclarent avoir la foi mais ne pas se vivre comme une « personne religieuse ». De même, les personnes se déclarant athées ne font parfois pas la différence avec l'agnosticisme (personne déclarant ne pas pouvoir trancher sur l'existence d'un dieu) ou le déisme (croyance en un dieu sans se réclamer d'une religion).

Certains chiffres sont en revanche catégoriques, comme ceux concernant le catholicisme collectés par l'IFOP : la part de Français pratiquants est en grande diminution. Seule une petite minorité, 4,5 %, assiste à la messe chaque semaine. Et, même si aujourd'hui encore près de 70 % de la population française est baptisée, les nouvelles générations renoncent pour la plupart à baptiser leurs enfants : on comptait 472 000 baptêmes en 1990, on n'en dénombre plus que 303 000 en 2010 (pour 800 000 naissances).

Concernant l'islam, la pratique religieuse est plus régulière. Selon une enquête IFOP pour La Croix, 41 % des personnes « d'origine musulmane » se disaient « croyantes et pratiquantes » (contre 16 % chez les catholiques), et 34 % « croyantes mais non pratiquantes » (57 % des catholiques), 25 % se disant « sans religion ou seulement d'origine musulmane » (27 % des catholiques). Seuls 25 % des interrogés disaient aller « généralement à la mosquée le vendredi ».

 

La France, un des pays les plus athées au monde

La tendance à l'athéisme est mondiale d'après les critères établis par l'étude Gallup. Depuis 2005, date de leur précédent sondage, la part de personnes « religieuses » a baissé de 9 % et la part de personnes athées a augmenté de 3 %. Mais la situation française reste une exception dans un monde où la religion garde encore une place de premier plan : plus de la moitié (59 %) de la population mondiale se sent toujours « religieuse » et 13 % seulement se déclarent athée

Dans le top 5 des pays athées (parmi la cinquantaine de pays interrogés), la France tient la 4e place, derrière la Chine, le Japon et la République tchèque. L'étude met en corrélation ces résultats avec la richesse du pays concerné. Une grande partie des pays les plus religieux comptent également le plus petit revenu national brut : Ghana, Nigeria, Roumanie, Kenya, Afghanistan… A l'inverse,  les moins religieux sont souvent les plus aisés, comme la France, le Japon, la Suède, Hongkong, l'Australie, l'Allemagne ou les Pays-Bas – Source '' Le Monde ''

 

Notes :

La seule chose qui rassemble les religions (dans le sens culte des vérités révélées) c’est leur combat unanime contre la laïcité de 1905, les unes promouvant une laïcité positive, les autres une laïcité ouverte, et leur croyance qu’il n’y a de spiritualité que religieuse, tel notre ancien président Sarkozy qui préférait le curé à l’instituteur pour enseigner la morale.

 

Pourquoi donc les chefs religieux veulent-ils modifier cette loi de 1905. C’est surtout à cause de l’article 2, La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte…. Le denier du culte n’est plus ce qu’il était, les églises se vident de jour en jour, qui va payer le clergé et les retraites ? Tous les curés et évêques ne peuvent pas demander leur mutation en Alsace ou en Moselle pour devenir fonctionnaires.

 

Il leur faut trouver des financements et puisqu’il y a de moins en moins de croyants, il faut prendre dans le porte monnaie des non croyants, subventions en tous genres, paiement des salaires. Voilà la vraie spiritualité de l’église, (spiritualité dans le sens comique du terme). Par Danivance

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/03/la-france-fille-ainee-de-latheisme.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2011/06/histoire.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le-fait-athee/

 °

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/%C2%A0-alerte-laique-%C2%A0/

 

 

 

15/10/2014

Athée n'est ni de gauche ni de droite

athéisme, athéophobie, Aymeric_Carron, BHL, chrétienté, Claude_Askolovitch, coran, Crab, Edwy_Plenel, Hautetfort, islam, Laïcité, mrap, occident, orient, racisme, religions, Éthique

Contrairement à ce que je peux lire ça et là : être athée n'est ni de gauche ni de droite pour une bonne raison que pour s'assimiler ou s'engager dans l'une ou l'autre de ces « sensibilités » ou formation politique, il faut nécessairement, au stricte minimum, être croyant, bien plus encore un très très très « bon croyant »

Aussi longtemps que ne sera pas inscrit dans la loi '' le mandat unique et non renouvelable '' la classe politique forgée dans le bronze du clientéliste se prévaudra toujours de ratisser large ;

en exercice son unique problème : renouveler ses mandats, ce qui fait le bonheur, au quotidien, de la majorité des journalistes d'éditos, et non de servir les françaises et les français ;

pour les élus des gauches et droites « fraternellement » dépourvus d'idée, d'une vraie matrice de pensée, '' les droits de l'homme '' ou '' les droits des femmes ou encore l'égalité femmes-hommes n'entrent plus dans leurs préoccupations ;

dans l'actualité de participer à la reconstruction de Gaza ( un des foyers du terrorisme généré par la religion islamique ) au lieu de financer la lutte contre Ebola en Afrique et la formation de la majorité des chômeurs de notre pays

Une classe politique peu encline à engager les indispensables réformes structurelles, d'autant plus sourde à servir le pays dans la mesure où dans le fonctionnement de notre système politique à chaque élection l'abstention ou le bulletin blanc ne sont pas comptabilisés ;

du coup l'objectif , la voie étant libre, pour les élus dont « l'action politique » se résume à une tentative perpétuelle de se faire réélire quitte à prendre, pour se départager, les croyants comme '' on '' prend des parts de marché et de s'accoquiner, à qui mieux-mieux, avec toutes les mouvances de l'obscurantisme religieux contre la volonté de la majorité de nos compatriotes dont un sur cinq seulement ( mais, c'est encore de trop ) a le « sentiment » d'appartenance à une communauté

Par exemple, lors du débat, peu avant le vote du mariage pour tous, l'on a pu voir le premier ministre recevoir, bien qu'ils, ( au même titre que leurs religions ), n'aient aucune autorité morale, les chefs des principales hiérarchies monothéistes ce qui n'a pas manqué, au lieu de le nourrir, de polluer le débat - - - Crab 15 Octobre 2014

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/05/20/d-atheologie-jamais-asse.html