Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/01/2015

Contextualiser le coran

Burqa - niqab .jpg

Je vois dans ce dessin une métaphore de la sacralisation islamique de la phallocratie ( patriarcat ) - Crab -

Dernière nouvelle : Un tribunal égyptien condamne un homme a trois ans de prison pour insulte à la religion

Karim el-Banna, 21 ans, prônait l'athéisme sur sa page Facebook

°

Liminaire

Après les attentats , je lis dans la presse, que les ventes de coran ont augmentées : les français veulent s'informer ; aussitôt des voix islamophiles s'élèvent pour dire : « est-ce que les lecteurs vont être capables de contextualiser ? »

Première remarque,

pourquoi faudrait-il contextualiser puisque le coran, selon les musulmans, est « incréé », la parole d'Allah ? ;

d'autre part, en se référant à ce que disent les « braves représentants de l'islam », je peux en déduire qu'ils considèrent les françaises et les françaises de culture française tellement bêtes qu'on ne devrait pas nous laisser, ni nous inciter à lire le coran sans une aide spécialisée, un « grand frère » par exemple - mieux vaut en rire

Cette observation, ce type d'amabilité n'est jamais que le reflet de l'idéologie islamiste puisque le coran est l'expression d'une religion de l'irresponsabilité : « pense comme ci, dis cela, comporte toi de cette façon, habille toi comme cela...etc...

Aucune sourate n'autorise, ni ne prône le droit penser, l'ensemble de ce texte n'est qu'une suite d'injonctions pour imposer à tous '' quoi penser '' et menace, à longueurs de pages, toute personne tentée de s'exprimer librement ;

ce texte raciste, sexiste, infantile et égoïste se situe aux antipodes de notre civilisation quand, notamment à travers l'école de la république, nos enseignants s'efforcent d'aider les enfants à apprendre à penser par eux-mêmes – cette pratique se poursuit, au lycée* à travers les cours de philosophie, par l'étude des tragédiens grecques, de la littérature...ect.

* : à condition, au lycée, qu'en contrepartie de Platon et d'Aristote l'on étudie Démocrite et Épicure

Contextualiser ?

Alors dans ce cas, s'il faut contextualiser, les musulmans devront admettre que le coran n'est pas un message divin, qu'il n'est en rien une révélation, mais rien de plus qu'un livre d'histoire très [ traficoté* ( * un modèle du genre) ]

N'hésitons plus, je - tu - il contextualise :

immédiatement, il faut supprimer toutes les sourates qui incitent à la haine de toutes personnes non musulmanes, réclament d'égorger les juifs et tous les mécréants* ( * : non musulmans et athées ) que notre « brave musulman » rencontrera sur son chemin puisque ces sourates correspondent pour 63 % à un contexte d'une époque antérieure – à noter que c'est toujours ça de moins à lire d'une lecture indigeste au possible...

Continuons !

Il faut extraire la plus emblématique des sourates '' point de contrainte en religion '' qui n'est en rien un appel à tolérer ni à coexister avec les athées, les homosexuels ou les non-musulmans mais ne signifie rien d'autre que '' si tu n'a pas le temps de faire tes prières à quinze heures – fait un rattrapage à dix sept heures - cette sourate ne concerne que « la vie spirituelle » des musulmans

Quelques rares sourates ( je résume) copiées sur les autres monothéismes appellent à ne pas tuer son prochain, mais dans le coran sont des injonctions au même titre que les autres versets, ( pas question, un seul instant, de penser par soi-même ), et en ce sens ne se hissent jamais au niveau de l'héritage humaniste qu'ont légués, à notre civilisation, les philosophes, les poètes et les tragédiens de l'antiquité grecque

Ne pas se décourager, du coran il faut aussi évacuer les sourates dites scientifiques qui sont carrément débiles et sont loin des découvertes de nos scientifiques qui eux ont la modestie de dire qu'ils ne connaissent que 7 % de l'univers, de nos origines et par avance se félicitent de savoir que d'ici une vingtaine d'années ce pourcentage des connaissances passera ( peut-être ) aux environs des 15 à 20 % - mais le prophète lui, dans sa grande modestie, comme son dieu « sait-tout »

Vous me direz il en reste encore quelques-unes? ]

Oui il en reste, mais voilà, elles sont ignobles, odieuses, grotesques : ce sont les infantiles et égoïstes sourates sexistes* Faut-il, elles aussi, les contextualiser ?

* : pour en juger, sur la page :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

Oui ! Dans ce cas, il ne reste pratiquement plus rien d'acceptable des sourates du coran :

le coran n'est pas, comme le disent les musulmans, « incréé » descendu du ciel mais rédigé par de complaisants courtisants pour le compte de califes désireux de sacraliser par la religion l'interdiction de penser et par dessus tout la phallocratie pour asseoir la suprématie de l'homme sur les femmes, et in fine sans partage se maintenir au pouvoir

°

Quoi qu'il en soit, après une lecture historico-critique du coran, pour trouver ce qui ne défigure pas l'islam - autant chercher une aiguille dans une botte de foin ;

il n'y à guère d'autres possibilités, pour toute bonne fin, que de jeter ce livre dans les poubelles de l'histoire

Si je puis me permettre : ne gaspiller pas votre argent, sur le net, dans les médiathèques vous aurez accès au « livre des livres » gratis – quitte à payer, mieux vaut lire : Nietzche, Richards Dawkins, Michel Onfray, Olympes de Gouges, Elisabeth Badinter, les antiques et tragédiens grecques ;

 

vous trouverez sans peine d'autres lectures dont, entre-autres, la critique athée des religions pour remplacer allègrement l'imbuvable '' quoi penser '' des monothéismes dont dans ce genre le pire de tous est bien le coran - - - Crab 30 Janvier 2015

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/la-liberte-dexpression-en-cause.html

 -

" Contre les extrémismes, l’égalité des sexes au cœur de la laïcité "

http://imgstore.free.fr/Contre%20les%20extremismes.odt