Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/06/2016

Femmes - femmes – femmes-infidèles - je vous-aime

Frédéric Beigbeder.png

Couvrez ce sein que je saurais voir

I

Ici, je reproduis un article publié par CINÉ TÉLÉ REVUE - Actu | 08 Juin 2016

Frédéric Beigbeder : " Restons sexuels ! "

En pleine promo de sa comédie satirique "L'Idéal", le réalisateur et écrivain répond à la polémique née après la diffusion de la publicité Dim, traitée de "sexiste", dans laquelle il apparaît.

En pleine promo de sa nouvelle comédie,
"L'Idéal" (sortie le 15 juin), satire du milieu de la mode et de la publicité, le réalisateur, écrivain et directeur de rédaction du magazine "Lui" Frédéric Beigbeder est revenu sur la publicité Dim censée "scandaliser la France".

Elle le met en scène tentant d'écrire alors qu'une accorde jeune fille en sous-vêtements de la marque le distraie en faisant le ménage, tondant la pelouse, juste qu'à ce qu'il craque et ferme son ordinateur portable. "La littérature peut attendre". Aussitôt, une multitude de commentaires accusant la pub de sexisme ont fait le tour des réseaux sociaux et de certains journaux. Un torrent de méchanceté qui étonne, chagrine et surtout inquiète Frédéric Beigbeder. D'autant plus que ces commentaires viennent s'additionner à ceux nés après la publication dans «Lui» des photos dénudées d'
Audrey Fleurot, l'actrice de «L'Idéal».

Voici la réponse sincère et pleine de bon sens qu'il nous a donnée : «Moi, je croyais que c'était drôle, la pub Dim. Et si ça se trouve, je suis un horrible sexiste. Le problème de cette pub, je crois, c'est : ne nous trompons pas d'ennemi. Si on lutte contre le sexisme, c'est très bien, mais ne luttons pas contre le sexy. Que les femmes puissent être sexy, ce n'est pas dégradant. Le désir masculin est un hommage qu'on rend aux femmes. Si chaque fois qu'on voit une femme en petite culotte, on considère que c'est humiliant, on va entrer dans un monde asexué. Ce sont des problèmes très graves, car il y a des gens qui sont pour voiler le corps des femmes, qui traitent une fille en minijupe de pute. Attention ! Ne disons pas à toutes les filles qui montrent leurs jambes ou sont en culotte dans une publicité que c'est dégueulasse et qu'elles sont des victimes. Ce n'est pas du tout ça. Elles ont un pouvoir. Moi, je suis là en train d'écrire, et je n'arrive pas à me concentrer tellement elle est belle. Elle use de son pouvoir. C'est un pouvoir le corps de la femme.
Or, il y a beaucoup de féministes qui ont été choqués. Ho, quelque part, elles ont un peu raison. Je dis juste : ''Attention, j'entends ce que vous dites mais gardez l'aspect sexy pour notre vie entre hommes et femmes. C'est un jeu magnifique. Restons humains, restons sexuels.'' Le sexuel n'est pas du sexisme. Il faut faire très gaffe à ça, car le jour où on ne pourra plus montrer un corps de femme sans être un gros porc approche. Audrey Fleurot, et c'est plus grave, reçoit des commentaires sur Internet pour avoir posé dans ''Lui'' : ''Vous étiez quelqu'un de bien, comment avez-vous pu… je vous aimais bien maintenant je n'irai plus voir vos films''. Des trucs d'une méchanceté... alors que ce qu'elle fait est très beau.

Ce sont des images sublimes de grands photographes, un hommage à ''Belle de jour''. Tout ça est considéré maintenant comme de la prostitution ! C'est fou ! Si Buñuel, paix à son âme, ne peut plus tourner aujourd'hui ''Belle de jour'', l'histoire d'une bourgeoise qui se prostitue l'après-midi, si on considère que tout ça, c'est de l'humiliation, on risque de beaucoup se faire chier au XXI e siècle !
» - rapporté par Jean-Jacques Lecocq

Face à l’emprise, à la pression qu’exerce ceux et celles qui sans se l’avouer ni vraiment le dire détestent le désir sexuel, et même parfois quand tout simplement charmé il arrive ( et c’est heureux ) que l’on ne puisse se concentrer, Frédéric Beigbeder leur adresse une réponse judicieuse, pleine de bon sens...

En ce qui me concerne, j’ai tendance à penser qu’il s’agit de postures pudibondes des plus nauséabondes quelque part anti-jeunes émanant de personnes qui très tôt dans leurs histoires personnelles ont eu peur panique de leurs propres sexualités

I

L’abaissement du statut des femmes

Au moment du siège de Constantinople le 29 mai 1453. Alors que les forces turques s'apprêtaient à entrer dans la ville, les religieux byzantins étaient occupés à discuter de la question théologique du sexe des anges, facilitant la prise de Constantinople - côtoyant les chrétiens, dans ces régions du monde où subsistaient tant bien que mal quelques populations polythéistes l’athéisme était relativement toléré ; mais après la prise de la ville, désormais dominée par les fous d’Allah, c’est l’ensemble des populations qui furent frappées de plein fouet par le monothéisme musulman dont la visée essentielle fut d’imposer l’abaissement aggravé du statut des femmes : sa disparition de l’espace publique pour en faire des machineries à fabriquer des enfants et en deuxième lieu chargées de les éduquer non pas pour en faire des citoyennes et des citoyens mais des musulmans

I

Histoires de OUF

À notre époque ce type de querelle byzantine est le fait de mouvements plus marqués par une sorte de pudibonderie anglosaxonne - grands défenseurs ou défenderesses du seul modèle famille de concert avec les pro-allaitement maternel qu’Élisabeth Badinter n’a cessé ne dénoncer d’une année sur l’autre - mouvements ou associations qui aiment à désigner haineusement l’infidélité des seuls hommes et ne rêvent que de fidélité conjugale dans le couple*, de l’imposer et autant que possible par dessus-tout d’en finir avec le désir sexuel et la diversité des sexualités

* : ( - réactiver ou maintenir le désir sexuel à l’aide de médicaments, les labos pharmaceutiques y voient une manne future, voilà qui devrait réjouir « nos économistes bien pensants » très médiatisés qui ne jurent que par l’Europe politique et les bienfaits de la croissance démographique )

C’est bien dommage pour tous ces manipulateurs liés les uns les autres à la sauvegarde de l’espèce - la nature sous certains aspects est très bien faite et en toutes circonstances pour ces idéologues belle et bien contrariante, car notez bien ces deux points-ci ; rien ne se passe comme voudraient « nos pudibonds-es » car si la plupart des hommes sont des coureurs de jupons, il se fait que la plupart des femmes ne sont pas des madones – OUF !

- Donc, rien ne sera jamais perdu ; en effet selon un reportage diffusé sur arte, j’ai noté que la science contemporaine a découvert que les femmes ne sont pas des créatures monogames - OUF ! OUF ! OUF !

I

L’infidélité est donc naturelle, c’est la fidélité qui ne l’est pas

Toutes les enquêtes ont montré que les « très belles femmes » sont moins infidèles que les « moins belles femmes », pourtant ce sont surtout les fesses des « très belles femmes » tant à l’écran que sur les supports papiers qui heurtent le plus « nos pudibond-e-s » alarmistes grands défendeurs et grandes défenderesses d’une société exclusivement hétérosexualisée ; il faut toujours se souvenir, car de nos jours c’est encore non sans impact sur notre société, que les religions monothéistes haïssaient les belles femmes considérées comme des ensorceleuses ou des sorcières - qu’encore au XIXe siècle certaines d’entre-elles furent brûlées sur le bûcher dans la clameur tragico-heureuse de populations hystériques – Crab ( athée, libertin, libertaire et amoureux des arts ) - 11 Juin 2016

I

Suites : Réaliser un féminisme libertin

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/realiser-un-feminisme-libertin.html

I

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/03/18/realiser-un-feminisme-libertin-5775975.html

 

09/06/2016

Femmes celtes

Boudicca.png

Liminaire

Des phallocrates mondes grecques, romains et plus tard de ceux des pays musulmans, cette terre des Celtes la France se différenciait par un " Matriarcat pré-celtique " : la femme reine, guerrière et prêtresse face à l’empire romain patricien

I

Femmes celtes
Femme, c’est mon destin arrêté de vaincre ou de périr à la guerre. Libre aux hommes de vivre et d’être esclaves. Bouddica. générale bretonne rapporte Tacite, historien romain

I

Une société féministe avant l’heure

Il est important de rappeler que la femme gauloise ne se tient pas hors des affaires ce qui n’était pas le cas de la femme grecque ou romaine ni plus tard la femme sous domination islamique
Citation : Ce qui apparaît avec sûreté à la lecture des différents auteurs antiques, c'est que les Celtes ne connaissait pas la même structure sociale que les Grecs ou les Romains. Chez les Celtes, la femme est consultée sur les questions qui sont du plus haut intérêt – et cela comprend les problèmes politiques. Polyen rapporte même comme elles devinrent les arbitres de conflits importants. Il signale aussi leur présence lors des assemblées.
Plusieurs textes nous montrent également que la femme gauloise pouvait se trouver à la tête d'une tribu. La Dame de Vix semble bien avoir été une reine.
On voit également chez
Tacite l'influence que pouvait une femme comme Véléda.
Mais l'exemple de la reine Boudicca, au Ier s. de notre ère, nous montre que certaines traditions celtiques ont pu se conserver au fil du temps. Nous voyons chez
Tacite et Dion Cassius qu'une femme pouvait être reine, exercer directement le pouvoir suprême, et conduire une armée lors des combats.
Platon signale que les femmes celtes s'adonnaient à la boisson – comme les hommes... - Fin de citation

I

Il apparaît que la pollution des esprits ou le clonage des esprits se produit dans notre pays avec l’importation des religions monothéistes comptant parmi les plus mortifères et les plus phallocrates

I

Cette beau pays nommé France se différenciait positivement, [ déjà, avant même le fumeux J.C ] depuis les modernes celtes des mondes archaïques grecques, romains et de ceux, plus tard, ceux dominés par les musulmans

I

Les Gaulois, nos ancêtres si dérangeants...

Le monde des celtes et sa structure politique et sociale bien installé dans notre imaginaire collectif se rappellera à notre souvenir quand viendra avec " Les Lumières " puis la critique athée et féministe des religions la fin de la domination des mortifères et sexistes monothéismes

I

Clonage des esprits

Progressivement, après la " Pax Romana ", force est de constater que dans le monde gallo-romain la pollution des esprits ou le clonage des esprits se produit avec l’importation des religions monothéistes comptant parmi les plus mortifères et les plus phallocrates – Trois « grand rois » plus fanatiques religieux les uns que les autres auront en point d’orgue contribué à déstructurer le mode de vie de nos ancêtres : Charlemagne, François 1er et Louis XIV, puis plus tardivement suivi de près par Napoléon dont le fumeux code civil fait des femmes des mineures à vie

I

Hier en début de l’après-midi, j’ai vu " Ils sont partout " d’Yvan Attal - ahurissant, seulement trois personnes dans la salle – vidéo, bande d’annonce :

http://blvids.free.fr/Ils_sont_partout_d_Yvan_A.flv

Mais " Libération " ( le canard qui se prétend de gauche ) en rapport avec ce film s’empresse de faire observer l’absence de visibilité des musulmans dans les plus hautes instances françaises ( politique, médias, finance, etc.).

Pendant des décennies en exercice ( profession libérale ) j’ai côtoyé des milliers de personnes sans jamais entendre parler de religion ni de ministres chrétiens ou athées [ ??? ] - et même dans les cas où ma fonction m’a amené à restaurer des églises il n’était question que d’architecture...

I

Laïcité

Qui peut le mieux, quand le MRAP organise un débat sur la laïcité c’est pour se livrer à une propagande islamophile;
car le MRAP, pour parvenir plus facilement à ses fins anti-laïques, prend soin de ne pas dénoncer, financer avec les deniers de tous les contribuables, ni le Concordat ni les subventions accordées aux écoles confessionnelles

Au cours de ce débat, en dehors d’entendre parler de " ces pauvres musulmans ", pas un un mot sur une chaîne publique qui consacre une matinée aux religions sans qu’aucune autre des chaînes du « service public » ne proposent en contrepartie une matinée réservée aux philosophies de l’athéisme

Point d’orgue, car là était bien l’essentiel ; lors de ce débat une femme déclare qu’en tant que femme elle se sent humiliée chaque fois qu’elle croise une femme voilée – pas un commentaire pour rappeler que le port des voiles islamiques n’a aucun rapport avec la croyance dans une divinité ni avec la religion musulmane mais est bien le symbole de l’inégalité entre femmes et de l’inégalité entre femmes et hommes - que notre république qui pourtant ne reconnaît que l’égalité femmes-hommes et de toutes les citoyennes et citoyens en n’interdisant pas cette discrimination sexuelle comptant parmi les plus phallocrates encourage le désordre dans l’espace public - mais le MRAP est paraît-il un mouvement antiracistesenfin, c’était – Crab – 09 Juin 2016

I

Suites 1 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/05/mosuo.html

I

Suites2 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/11/la-famille.html

 

09/03/2016

Femmes kurdes, yézidis et syriaques

Europe, Edwy_Plenel, France, femmes_kurdes, femmes_yézidis, femmes_syriaques, Kurdistan, Syrie, Turquie, Erdogan, viols_à_Cologne

Femme, Vie, Liberté

Quand des abruties issues très très majoritairement des milieux musulmans quittent notre pays pour soutenir les assassins, les esclavagistes et les violeurs de l’État islamique, des femmes venues du monde entier s’engagent aux coté des femmes kurdes, yézidis et syriaques pour réaliser, dans ces régions du monde, une force militaire, féministe et politique

Ces femmes, sur le théâtre de guerre, se montrent capables de faire reculer les hordes de Daech sur tous les fronts, dans le même temps elles se donnent les moyens politiques de déconstruire les mentalités négatives masculines

Elles ont compris en prenant le pouvoir militaire qu’il fallait non seulement éliminer Daech mais aussi entreprendre la rééducation des hommes pour " tuer la masculinité comme système de domination ", et pendant ce temps là nos dirigeants traitent, discutent avec Erdogan le pire ennemi des femmes libres kurdes, yézidis et Syriaques

En France, pour les « padalmagame » ou les chantres du relativisme culturel « nos pauvres abruties » chercheraient en rejoignant les rangs de l’État islamique à donner du sens à leur vie – donc de là à en déduire que les femmes du monde entier qui ont choisi de combattre pour la vie et la liberté des femmes avec les femmes kurdes, yézidis et syriaques sont donc des insensées [ ?? ? ]

Mais pour « nos intellectuels bien pensants » le chaos dans ce Moyen-Orient et Proche-Orient n’est rien de plus que la conséquence des guerres déclenchées par les occidentaux – dans ce cas - c’est tant mieux car comme le disent les femmes yézidis qui ont pris les armes : « durant toute notre histoire nous les femmes nous avons tout le temps subi, et c’est la première fois qu’on se révolte – hormis les agresseurs et violeurs de femmes allemandes à Cologne dont nul ne peut vouloir, nos « responsables » politiques feraient mieux de se poser cette question : pourquoi les soit disant réfugiés politiques où demandeurs d’asile ne sont-ils pas là où ils devraient-être, c’est à dire aux cotés des forces kurdes et mieux encore pour les plus ouverts d’entre-eux aux cotés des femmes kurdes, yézidis et syriaques [ ? ]

" les féministes n'ont rien à faire avec notre religion et notre civilisation ". dixit Erdogan

Mille excuses, j’oubliais qu’en France ils trouveront le soutien des Edwy Plenel et compagnies qui leurs conseilleront de répliquer, d’entretenir soigneusement sur notre sol le système de domination masculin qui leur est si cher – au diable l’égalité femmes-hommes, pourquoi se priver d’installer la phallocratie sacralisée par la religion puisque nos gouvernants et autres chefs d’États de l’Europe traitent de l’avenir des peuples frontaliers de la Turquie, de l’Iran et du Liban avec l’islamiste fanatique Erdogan le champion vénéré, adulé par la grande majorité des musulmans vivant en France, en Europe ou partout ailleurs dans le monde – qui plus est quand cet individu brigue de faire entrer la Turquie dans l’Europe

Mais ces sinistres personnage politiques " nos gouvernants " et « nos bien pensants du padalmagame » perdront leurs illusions - la nocivité de leur comportement sociétal et politique sera anéantie au final car ce que font pour les femmes en général les femmes kurdes, yézidis et syriaques dépasse largement le cadre de la constitution d’une force militaire de femmes contre l’État islamique – Crab - 9 Mars 2016

Extrait vidéo : Kurdistan, la guerre des filles

http://blvids.free.fr/Femmes_soldates_kurdes_Yezidis_et_Syriaques.mp4

°

Suites 1 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/realites-et-irrationalites.html

°

Suites 2 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/01/thierry-pech-ou-le-poison-socialiste.html