Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

27/06/2016

Inversion des valeurs

Brexit, Concordat, Europe, féminisme,inversion_des_valeurs, régions, religions

Liminaire

« Pendant des années j’ai rêvé d’organiser des concerts pour les sourds-muets, comme ça nous pourrions apprendre d’eux à bien se comporter pendant les concerts, surtout quand la musique est très belle ».- Schumann ( 1835 )

I

Laissons traîner nos oreilles, pour un peu de temps de parole

Dans notre pays, l’idéologisation ou le clonage des esprits d’une large majorité de femmes et d’hommes dans les temps anciens passait par la croyance dans les infantiles et égoïstes religions du monothéisme dont les hiérarchies plus artificielles les unes que les autres servaient dans notre société désormais ex-chrétienne de modèles ou de caution à l’organisation de la structure sociale pyramidale relativement stable dans la mesure où les hiérarchies monothéistes entretenaient à l’égard des « plus méritants » ( avec ou sans indulgences ) l’espoir d’une vie meilleure et éternelle dans des arrières mondes paradisiaques

I

Les religions ont perdu définitivement le monopole de la spiritualité parce que la spiritualité c’est la vie de la conscience

À notre époque la notion " espoir ", est plus particulièrement entretenue par nos politicien-e-s aidés en cela plus ou moins volontairement par quelques spécialistes des religions dont c’est le gagne-pain dans le but de triompher aux élections dans le plus grand mépris des électeurs dont un sur deux [ pourtant ] a choisi l’abstention dans notre pays ou l’athéisme et l’agnosticisme est majoritaire

Si l’on ne va plus du tout au paradis faute de paradis, désormais, il faut bien en convenir, le paradis est remplacé par l’Europe, la nov-terre promise, la seule région du monde où il n’existe ni chômage, ni précarité ni de mal ou pas du tout logés au point que l’on y est tellement heureux ( y compris les simples d’esprits et les derniers d’entre-nous ) que l’on accueille à bras ouverts toutes venues migratoires avec ce quelles colportent avec elles de meilleurs cela va de soi ; ce dernier point-ci, à l’adresse des meilleures et bonnes langues très médiatisées de la société des « bien pensants »

I

Certes, les fous de dieu à l’œuvre tentent bien d’expliquer que c’était mieux avant, quand la plupart des gens croyait en dieu, pour s’empresser d’accuser, de rendre responsable de la misère intellectuelle et morale perceptible au sein de franges entières parmi les populations de notre pays la montée irréversible de l’athéisme - que voulez-vous, c’était tellement mieux avant quand la population fermait sa gueule et que les femmes ne pointaient pas le bout de leur petit nez en trompette ni dans la rue, ni dans les cafés, les théâtres et encore moins dans les institutions - d’ailleurs les femmes ; pour ce dernier point-ci ne sont-elle pas, avant l’athéisme, créatrices d’un chaos responsable de la crise qui traverse notre pays : tant identitaire qu’économique et sociale ? - applaudissement nourri des fous de dieu qui imaginent pour toute solution le retour des femmes à la maison, et applaudissements des plus assourdissants émanant de ceux parmi eux qui entendent voiler les femmes -

I

La spiritualité, c’est la vie de la conscience, et les religions ( loin s’en faut ) n’en ont pas le monopole – d’ailleurs de l’athéisme, en reprenant une phrase d’Épicure, je pourrais en dire " jouir sans me nuire ni nuire à autrui "; la plus belle traduction de " aimer la vie pleinement " dans la mesure où la mort est absence de sensations, une philosophie aux antipodes de l’idéologisation des rapports sociaux organisée par les mortifères religions du monothéisme dont la fonction principale ( ne jamais le perdre de vue ) c’est de sacraliser les patriarcats

I

Que voulez-vous, ce ne sont pas toujours les meilleurs qui partent les premiers – tu étais le dernier des derniers, tu seras le premier - amen

Mais comme si la vie de la plupart des gens n’était pas suffisamment compliquée, dans d’énormes et dérisoires tentatives, c’est de faire de sorte qu’à nouveaux qu’ils se taisent et se complaisent dans un plus ou moins « malheur » en les rendant complices ou carrément responsables du réchauffement climatique et des désordres dus à la météo – normal puisque la plupart ne croit plus en dieu – applaudissements tonitruants des écolos et des curés -

bien sûr, il y a bien ça et là quelques mauvais esprit pour rappeler que les populations dans leur ensemble n’ont aucun pouvoir sur la production de biens, de marchandises...et j’en passe -

I

Une réponse profondément démocratique passera inévitablement par l’inversion des valeurs - n’en déplaise aux amateurs de rapports de forces

Dans les années 60, ce n’est pas d’inversion des valeurs dont on parlait mais d’autogestion, ce qui revient au même ; en effet décider au sein de l’entreprise " qui va diriger - " quoi produire " - " comment organiser le travail " - " décider de l’échelle des salaires " - rien ne pourra jamais remplacer le vote à la majorité lors d’assemblée générale comprenant tous les actifs et actionnaires dans les entreprises de plus de cinquante personnes ( ce qui n’interdit la création de coopératives en dessous du seuil de cinquante actifs ) - sans négliger d’encourager ou de promouvoir l’exercice des professions libérales, artisanales et commerciales

Introduire la démocratie dans l’entreprise, c’est remettre l’État dans son stricte rôle de contrôle ; appliquer les lois, veiller sans faille aux respects des réglementations sociales, sanitaires et environnementales, mais aussi d’assurer la sécurité avec les pompiers, l’armée, la police et la gendarmerie

I

Politique et société

Sur un plan déontologique sans constitutionnaliser le mandat non renouvelable pour un Président de la république chef du gouvernement ( tout en prévoyant un vice président ) le clientélisme ou le refus par électoralisme de faire respecter les lois ( dont plus particulièrement la laïcité ) participera à moyen-terme à la décomposition intégrale de ce qui fait " héritée des Lumières " l’identité de la France

Le refus de supprimer le Sénat, de réduire le nombre de parlementaires, de ne pas supprimer les départements aux profits des intercommunalités et des régions nouvelles contribuera encore longtemps à scléroser notre pays et [ Suites : ]

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/06/the-time-to-tweet-saison-11-et.html

Suite 2 : L’ Europe « si dieu le veut »

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/l-europe-%C2%A0si-dieu-le-veut%C2%A0-rire/