Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

29/09/2015

Les bouffons de dieu

Élisabeth_Badinter,amours,famille,mariage_pour_tous,natalité,religions,sexualités,homophobie,Pape_François

 

Homophobie sacrée

François le pape christiano-crétin des pauvres d'esprit n'a pu s'empêcher de se livrer, dans le flux des pratiques papales traditionnelles, à l'une de ces tirades homophobes empreintes à ne pas en douter du plus haut niveau de spiritualité – tirades comptant, bien évidemment, parmi les plus choisies et les plus sacrées

 

Au détour du « discours fleuve », le patron de l’ église catholique et du '' club des petits lapins* '' ( *faune de la reproduction ) en a profité, ( visant les homosexuels ), pour blâmer « ceux qui cherchent à promouvoir une colonisation idéologique à travers l’imposition de modèles et de styles de vie amoraux, étrangers à l’identité des peuples et en dernier ressort, irresponsables

 

L'usine sacrée à croître

Hormis le fait qu'aucun dieu ne donne la vie - sinon dieu c'est la femme, ce fut l’occasion pour ce bouffon de dieu de livrer un plaidoyer des plus ridicule pour la famille, « une usine d’espérance », dit-il

 

Tout est dit, c'est profondément gravé dans le monothéiste, le patriarcat : « naturel » de clamer que le ventre des femmes est l'usine de la croissance démographique, d'où pour ce grossier personnage la nécessité impérieuse de prôner une société exclusivement hétérosexualisée

 

Ce simple d'esprit, très aimé des chaînes de remplissages, n'aime les différences que lorsqu'elles sont susceptible de ramener du dieu, notamment dans notre France sécularisée, mais à ses yeux l'insupportable fille aînée de l'athéisme, de l'agnosticisme et du déisme sans confessions formant une population désormais majoritaire dans notre pays

 

Athées, agnostiques et déistes sans confessions sont toujours d'une année sur l'autre plus nombreux, ils savent de façon irréversible que le paradis peut « éventuellement » se construire sur terre et ne comptent pas « pour vivre mieux » sur des arrière-mondes infantiles - qui de toutes façons sont complètement imaginaires

 

Notre pays renouvelle tout juste sa population, en quelque sorte la traduction d'une remise en cause de la « nécessité démographique » réclamée par les économistes pro-européens très médiatisés au détriment de ceux, moins présents sur les plateaux de télévisions, qui pensent qu'il ne faut pas encourager la natalité dans des périodes de chômage, de crise très élevée, faite pour durer, mais plutôt d'envisager dans certains cas le parrainage ou l'adoption

 

Ce pape s'inscrit en continuo dans le même délire de ses prédécesseurs, ( en outre n'admettra jamais que sa croyance ne peut prétendre à l'universalisation ), c'est dans le plus grand déni et mépris des réalités de nos sociétés que les papes et leurs évêques passent leurs « vies » à nier que la famille dite traditionnelle n'est qu'un « modèle » parmi d'autres – leur passe-temps favoris consiste à nier que les attirances sexuelles n'ont pas pour destination la reproduction mais l'enchaînement des amours*

 

* : '' Le mariage est le tombeau de l'amour et de la fortune''– Olympe de Gouges

 

La caution sacrée nataliste

Les papes avec ce qui reste de leurs ouailles sans compter les plus fanatiques parmi les religieux de toutes obédiences ou encore quelques égarés tels le Hulot des champs, ce n'est pas nouveau, valident plus ou moins directement les politiques publiques destinées à encourager la natalité

 

Finalement un tout un petit monde consentant à ce type de discours dont on sait pertinemment qu'il renvoie, en période de crise, les femmes à la maison pour favoriser prioritairement l'emploi des hommes

 

La haine sacrée de la liberté

Ce déni sans limites des sexualités, autant dire de la liberté, caractérise l'idéologie des chantres de tous les monothéismes, il trouve son expression plus distinctement dans la haine des femmes et plus particulièrement des '' belles femmes '' - certains pour mieux asseoir ou signifier, notamment dans '' le monde musulman '', au regard des autres leur domination et leur refus de la mixité sociale, quand il ne s'agit pas tout simplement de basse petitesse ou de l'expression d'une jalousie morbide, dès que les femmes envisagent de mettre le nez dehors, vont jusqu'à faire accroire cette idée nauséabonde qu'elles doivent s'envelopper des pieds à la tête d'un linceul mortuaire

 

La condamnation sacrée des sexualités

C'est une nécessité pour les bigots ( toutes religions monothéistes confondues ) de condamner toutes les sexualités pour exalter exclusivement le « modèle famille » dit traditionnel, participent ainsi de la meilleure façon à réserver l'espace public dans son entier aux hommes – hors

 

Piqûre de rappel athée et féministe

Dans un pays il ne peut y avoir de libertés, ni parler de la liberté sans que les pouvoirs publics ( en principe garant de la morale ) condamnent avec la plus grande fermeté les chantres de l'homophobie sacrée ( ou profane si toute fois il en est ), mais en outre, cette situation détestable perdurera aussi longtemps que les femmes ne seront pas toutes économiquement indépendantes des hommes et que l'on ne saura pas apprécier les « mauvaises mères *1» à leur juste valeur - Crab – 29/09/2015

*1 :Le conflit la femme et la mère

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le-conflit-la-femme-et-la-mere/