Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

10/09/2015

Les indignations sélectives

Changelejeu, Daech, Kurdes, Mahomet, Michel_Onfray, musulmans, Syrie, Irak

Friedrich Nietzsche interpelle Michel Onfray

°

Extrait de presse :

Depuis plus d'un an, la coalition internationale intervient, mais Daesh continue à agrandir son territoire, principalement en Syrie. La France ne doit pas bombarder, dites-vous. Alors, que faire pour freiner l'avancée des djihadistes ?

Moi, je serais pour qu'on se désengage absolument de tous les conflits planétaires dans lesquels on s'en va bombarder des populations musulmanes.

 

Quitte à laisser avancer les islamistes ?

Mais, c'est leur problème ! Pourquoi on aurait le droit d'intervenir au Mali mais pas le droit d'intervenir à Cuba, le devoir d'intervenir en Libye mais pas en Corée du Nord... ? Qu'est-ce qui fait qu'on a des indignations sélectives ? On ne peut pas aller faire le gendarme sur la planète entière ! Donc on a des indignations sélectives parce qu'il faut penser en termes de géologie, de stratégie, de sous-sol. Faites une carte géologique et vous verrez que ce sont les endroits géostratégiques où ont lieu les guerres. Parce que là où il y a du pétrole, il y a toujours des militaires.

Fin de ces deux extraits d'un interviewe publié dans '' Le Point '' daté du 09/09/2015

 

Ce n'est pas aussi simple

Je partage avec Michel Onfray sa critique des religions monothéistes, sauf sa position bizarroïde vis à vis du blasphème, car le droit au blasphème que je ne me prive pas de défendre représente le sommet de la pyramide de la liberté - l'abroger, et toutes les libertés civilisatrices ou humanistes s'effondrent

( hormis par Sarkozy, encouragé par son compère BHL, l'imbécile et regrettable intervention en Libye ), je ne partage pas pour autant sa vision négative, hors de proportion, de la politique internationale actuelle conduite par la France, je considère que la position de Michel Onfray est bancale, en tout cas inopportune

 

En admettant qu'il ait raison, laissons les musulmans s'entre-tuer, assassiner ou emprisonner les athées, génocider les minorités non-musulmanes, institutionnaliser le viol ou les mariages forcés, pratiquer la mutilation génitale ( l'excision ) des fillettes - dans ce cas que Michel Onfray se montre cohérent, puisque dit-il , ''il ne faut pas s'en mêler et arrêter de tuer des musulmans'' - donc dans cette perspective à lui d'admettre [ dans la mesure ou le clamesi bien le turc Erdogan : qu'il n'y a pas d'islam modéré... ] qu'en contrepartie il faudra bien en arriver à interdire l'accès de notre territoire, pendant au moins le siècle à venir, à tous les ressortissants musulmans habitants des pays dominés par une majorité de musulmans - et puis dans cette éventualité, puisqu'il ne faut pas s'en mêler : pourquoi dans ce cas accueillir ceux qui se réclament de confessions diverses et variées qui fuient leurs pays en guerres ?

 

Petit rappel : depuis le 7e siècle sunnites et chiites, en se passant des occidentaux, n'ont cessé de s'entre-tuer ( paradoxe : sauf durant les périodes où les pays arabo-musulmans ont été colonisés – rire - )

 

Questions subsidiaires : combien de nos compatriotes sont inscrits sur des listes en attente d'un logement ? Combien de nos compatriotes, parfois des familles qui ne sont pas sans emplois sont sans domiciles ? Combien de millions de chômeurs destinés à rester des millions de chômeurs ?

Ne serait-il pas plus intelligent, ai-je déjà écrit, pour la communauté internationale de financer la transformation des camps près des frontières de la Syrie et de l'Irak pour en faire de petites villes en faisant participer à la construction les réfugiés qui ont pour la plupart un métier, ce qui ne manquerait pas progressivement de favoriser leur retour à la fin des conflits ?

 

N'est-il pas plus efficace de participer avec les associations et directement avec les populations africaines aux développement de leurs pays ?

 

Que se serait-il passé si les États-Unis n'avaient pas participé à la libération de notre territoire, ne serions toujours pas, aujourd'hui encore, sous la férule des nazies ?

 

La réponse est dans la question, ( à titre d'exemple ) : ni la Corée du Nord, ni Cuba, ni la Chine, ni la Russie ne nous menace directement alors que tout groupe de population se référant sans réserve au raciste, sexiste, athéophobe, antisémite, homophobe et xénophobe coran ou prenant modèle sur Mahomet, un charlatan criminel de guerre qui a fait décapité ses opposants au nom de son dieu, de surcroît un pédocriminel pour avoir forcé, toujours au nom de son dieu, une fillette de six ans à l'épouser pour la mettre dans son lit à neuf - ce monde là n'est en rien féru de modération et représente une vraie menace au regard de nos libertés individuelles, menace plus particulièrement la liberté de ne pas croire ou de croire, dit autrement méprise la LIBERTÉ    - Crab - 10 Septembre 2015

 

Suites : Religion de guerres et de haines

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/08/religion-de-guerres-et-de-haines.html

 

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/08/25...guerres-et-de-haines-5675077.html