Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

19/02/2016

Orelsan le rappeur

musique,opéras, Rap, Orelsan

Le rappeur Orelsan, rejugé pour provocation à la violence dans plusieurs chansons, a été relaxé ce jeudi ( hier 18 Février ) en appel par la Cour d'appel de Versailles, qui invoque la " liberté d'expression ".

La cour a souligné que " sanctionner " les chansons incriminées " reviendrait à censurer toute forme de création artistique inspirée du mal-être, du désarroi et du sentiment d'abandon d'une génération, en violation du principe de la liberté d'expression ".

En première instance, en 2013 à Paris, l'artiste, poursuivi par des associations féministes, avait été condamné à 1.000 euros d'amende avec sursis pour « injure et provocation à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur sexe ».
Source le Figaro

°

J'avais estimé, à l'époque, que certaines « associations féministes », lors de la condamnation d'Orelsan à la sortie d'un premier procès, avait tord de se réjouir et faisaient '' Fausse route* '' [ *en référence à l'excellent livre d'Élisabeth Badinter ] d'autant mieux que s'il fallait interdire un texte anti-femmes il faudrait en priorité commencer par faire interdire le sexiste coran ou à défaut de ne plus permettre sa diffusion sans y introduire forces explications et forces commentaires*1

*1 - sourates, quand le coran « parle » des femmes à la troisième personne :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

°

Mais '' le mal être et le désarroi '' dOrelsan, en d'autres temps, aurait fait de lui un martyr à vie, gravé dans le marbre en lettre de dédain, sur la liste d'attente de la belle, de la sensuelle lascive Ninon de Lenclos reine de la volupté dans un monde de libertins - Ninon musicienne virtuose du luth mais pas seulement a toujours su choisir « ses hommes » - elle en eut beaucoup des hommes : des '' hommes comme il en faut '' et des '' hommes comme il faut '' - quelque peu femme couguar devenue dès le début de l'été jusque tard dans l'hiver de sa vie, pour faire plaisir à leurs mamans elle ne dédaignait pas, à l'occasion, de déniaiser leurs timides, innocents et tant aimés fistons - mariée quelque temps avec un athée libertin cela s'entend car il ne s'agissait pas pour elle de perdre la main, que voulez-vous il fallait bien vivre et elle tenait pardessus tout à garder scrupuleusement son indépendance vis à vis des hommes y compris ce mari qui ne se conduisait pas avec elle en propriétaire terrien ( normal il était athée ) - puis, à la différence de la Maintenon qui tenait exclusivement à garder pour elle seule le despotique Louis XIV, elle ne connaît pas ne serait-ce que la plus infime crise religieuse, d'autant qu'enfermée quelques mois dans un couvent on lui rendit très vite sa si chère liberté car l'on craignait qu'elle ne pervertisse toutes les nonnes - enfin vint le jour où elle pris sa retraite sexuelle ( à 75 ans ) pour consacrer un peu de temps à la lecture - elle mourut en parfaite santé - tel est le sort, la fin de vie réservé à toutes les femmes et à tous les hommes qui ont eu une vie sexuelle très active

Ne disait-elle pas ? : « il faut beaucoup plus d'esprit pour faire l'amour que pour faire la guerre » ou encore ( aujourd'hui, je peux penser que cela pourrait s'adresser à certaines associations « féministes » bien connues en Occident des deux cotés de l'atlantique « Plaignons les tourterelles qui ne baisent qu'au printemps » - n'est-ce pas là de Ninon le fin témoignage d'une grande liberté sexuelle et d'une grande liberté d'esprit que ne pourra jamais comprendre ou accepter l'étriqué et faible d'esprit Orelsan ni être compris par quelques sectaires associations « féministes » qui en poursuivant ce dernier qui ne sera jamais le premier lui ont fait une publicité qu'il ne méritait pas ? - au sortir de cette belle histoire de femme, un peu de provocation ne pouvant faire de mal, à mon sens il ferait mieux, ce serait pour lui plus confortable, d'épouser une femme bac + 5 caissière dans un supermarché et de s'empresser de quitter au plus vite la scène publique

mais je conseillerai la prudence, Olympe de Gouges ne disait-elle pas, à sa façon que : « le mariage est le tombeau de l'amour et de la fortune »

Ceci dit, je ne crains pas de dire que pour ma part je suis totalement imperméable au genre rap, et non sans de bonnes raisons d'autant que, par moment et non de mon gré, quand dans un espace public commercial ou autres je subis en boucle ce type d'agression je me demande toujours si les rappeurs avec ou sans déRAPages ont entendus parler de Villon, de Baudelaire, de Barbara, de Verlaine ou d'Aragon, je ne pense pas...

Suite : '' La Saudade ''

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/12/la-saudade.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/12/16/la-saudade.html

Crab – 19 Février 2016