Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/06/2015

Pourquoi le Blasphème est d'utilité publique ?

mahomet.jpg

Crimes de guerre : prophète d'une religion de paix et d'amour, Mahomet fait décapiter ses opposants

°

D'emblée il est bien de rappeler que bien souvent les personnes catéchisées dès leur plus âge, une fois devenues athées, il reste toujours en elles quelque chose qui leur font détester l'emploi du blasphème, d'autres n'ont toujours pas compris ce que signifie la résurgence du blasphème dans notre société où « apparemment » domine l'indifférence religieuse, n'imaginent pas ou ne veulent pas tenir compte, me semble t-il, des populations de plus en plus nombreuses éduquées philosophiquement en dehors de toutes religions excédées de constater que les religieux bénéficie toujours de privilèges dignes de l'ancien régime

Le plus sûrement dérangeant pour les guides religieux, c'est de se trouver face à des athées conscients que quoi qu'il fassent de « bien ou de mal » ils ne le font pas pour être récompensés - ni ne seront punis dans le cas contraire -

Certains pensent que notre société est suffisamment sécularisé pour ne pas recourir ( entre-autres ) au blasphème pour contester les arrières-mondes et l'idée même d'un créateur, il me paraît utile de rappeler que blasphémer peut être punit par la loi en Alsace, que la notion de blasphème ressurgit au tout début de l'histoire récente provoquée et parfaitement identifiée à travers la fatwa lancée, en son temps, par l'islamo-fasciste Komeiny à l'encontre de Salman Rushdie*1 pour le condamner à mort, suivent des caricatures publiées par Charlie hebdo, puis à la sortie de film comme '' la dernière tentation du Christ '' ou la '' passion du Christ '' de Mel Gibson, plus récemment quand des groupuscules catholiques s'en sont pris à des représentations théâtrales '' Golgotha Picnic jugées, selon eux, attentatoires au patrimoine culturel des chrétiens

*: - inutile de préciser que les intellectuels sont les premiers visés par les fatwas – en outre plus particulièrement sont traqués par les hordes islamistes les athées, les laïcs, les juifs, les femmes non voilées...

Le blasphème est toujours d'actualité, car ce qui définie le blasphème, ce n'est pas seulement la liberté de procéder à la critique athée et féministe des religions, c'est aussi le droit de dire que l'idée même d'un dieu censé punir éternellement ceux qui pensent autrement ( les mécréants ) est une chose qui compte parmi les idéologies les plus répugnantes pour ne pas dire puantes inventées par quelques hommes aux cerveaux fêlés avides de dominer des populations crédules ou en tous cas très naïves

Si pour certains la peur ou la crainte de ce qu'ils nomment ou désignent dieu est ou reste une notion biblique importante, moi je m'arroge le droit de dire, du moins lorsque je m'intéresse à certains des textes, par exemple quand la femme de Loth se retourne pour regarder, une fois encore, derrière elle, c'est parce qu'elle quitte sa ville à regret contrainte de suivre son phallocrate de mari persuadé de « la réalité » de l'existence d'un dieu qu'il feint de ne pas savoir misogyne exigeant de tous dans cette famille de renier leur passé

Dans l'idée même cette croyance pour justifier leur départ définitif est d'autant plus infantile et égoïste que dans une ville comment ne trouver « qu'un seul juste » quand la moité des habitants sont des enfants qui par définition sont innocents

De même que penser d'autres d'un individu extrêmement violent qui se prend à chasser à grands coups de fouets les marchands du Temple qu'il avait tenté, auprès de sa secte, de faire passer pour des intégristes alors qu'en réalité ces braves commerçants refusaient de se laisser racketter par ce petit voyou ou encore dans un passage de Luc cette phrase attribuée à ce même J.C ( dont rien historiquement ne vient prouver qu'il est réellement existé autrement que sous la forme d'un mythe )  : '' dites à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici, et égorgez-les en ma présence '', quand bien même sur ce point dernier il est, par ailleurs, censé avoir formulé, en d'autres circonstances, exactement le contraire pour lancer un vibrant appel à l'amour des ennemis - du coup l'on comprend mieux le mode de « pensée » du très catholique Hitler -

Quand à lire des inepties du genre '' si quelqu'un te frappe sur la joue droite, tend lui aussi l'autre '' ( selon Mathieu ) - faut-il adopter ce comportement vis à vis d'un pédocriminel ou un tueur en série ? - Excusez-moi du peu, mais j'ai plutôt un faible pour l'État de droit, et de loin préfère aimer comme elles sont Juliette, Olympes, Élisabeth, Aurore sans oublier les autres... certes je vous l'accorde, je laisse de coté celles dont on peut dire quelles sont, tout à fait, des « veuves noires » parfaitement accomplies

Force est de constater que l'arche de l'alliance qui, dans l'actualité, unit des chrétiens, des personnalités juives ou protestantes se retrouvent curieusement pour condamner je cite : « marquées du sceau d’un néo-colonialisme portant atteinte à l’identité arabo-musulmane et d’un athéisme portant atteinte aux valeurs religieuses »

Donc je devrais me priver du droit de procéder à la critique athée et féministe du coran, de la charia et de la vie de Mahomet pour ne pas porter atteinte à l'identité des peuples musulmans qui n'ont toujours pas cessé, encore de nos jours, de pratiquer l'esclavage, la traite des esclaves ou encore persistent ( dans les '' mondes musulmans '' et dans certains de nos quartiers* de villes ) à travers la loi religieuse [ à ] *ou à tout faire pour abaisser le statut de la femme -

Un « monde musulman » qui ne s'est pas privé de se livrer à ces pratiques esclavagistes plus longtemps et en plus grande quantité que les européens, quand pour ce qui concerne la France la plupart des français n'en savaient rien et la majorité de ceux qui savaient étaient contre la petite minorité d'esclavagistes comme en témoigne la littérature : récits et articles publiés, cette différence au niveau de la connaissance des faits est d'autant plus facile à comprendre que les françaises et les français croyants en ces temps là ne disposaient pas ( et c'est heureux ) diffusé dans leur lieux de cultes de l'équivalent du sordide coran pour justifier sacralisés l'esclavage ou la traite des esclaves

Sommes toutes je devrais m'interdire, ( pour ne pas stigmatiser « ces pauvres musulmans ), de rappeler que le pédocriminel Mahomet a contraint une fillette de six ans à l'épouser pour la mettre dans son lit à neuf, qu'il faisait décapiter les journalistes* ( * : les poètes à une époque où yavé pas la télé ) - poètes qui avaient bon nombre de raisons de le traiter de charlatan, notamment pour avoir instrumentaliser les religions connues en ces temps là... et j'en passe abondamment – Crab 04/06/2015

Suite : La quatrième épouse

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/06/la-quatrieme-epouse.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/06/02/la-quatrieme-epouse-5632674.html


28/05/2013

Quand la Haine vient du Ciel

islamistes.jpg

Les fous de dieu

 

Lu dans la presse en ligne  le 26.05.2013:

Turquie : Des islamistes s'attaquent à des jeunes au nom de « codes moraux »

Une personne a été blessée à l'arme blanche lorsqu'un groupe d'islamistes a attaqué samedi à Ankara au nom de la défense de « codes moraux », un rassemblement insolite de baisers en public, rapporte ce dimanche la presse turque.

 

Plus de 200 personnes, pour la plupart des jeunes, se sont réunies aux abords d'une station de métro du centre-ville de la capitale turque pour dénoncer des agents de la municipalité, dirigée par le parti islamo-conservateur au pouvoir, qui y étaient intervenus au nom des «codes moraux» contre un jeune couple qui s'embrassait dans la rue, selon les journaux Milliyet et Hürriyet.

 

Lorsque les manifestants ont commencé à échanger des baisers en signe de soutien à ce couple, un groupe d'une vingtaine de personnes a commencé à scander « Allah Akbar » et a attaqué avec des couteaux certains manifestants malgré la présence de la police, blessant légèrement un jeune qui a été hospitalisé, selon ces quotidiens.

 

La Turquie, un pays officiellement à 99% musulman, est dirigée depuis plus de 10 ans par un parti issu de la mouvance islamiste, qui selon les milieux laïcs, souhaite islamiser en catimini la société turque.

 

Selon les sondages d'opinion, la Turquie est devenu plus conservateur et plus religieux depuis l'arrivée au pouvoir du Parti de justice et du développement (AKP), du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan

 

Suite  :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/05/observatoire-de-latheophobie.html