Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

15/05/2015

MÉDIOCRITÉ

Démocrite, Euripide, Gouvernement, Hypatie, La Fontaine, Leucippe, Lucrèce, Najat_Vallaud-Belkacem, Pirrhon, Platon, religions, réforme_du-collège, Éducation_Nationale, Épicure, Ésope

Laïcité : une loi " Baby Loup " a minima adoptée

Le texte consacre dans la loi la jurisprudence, tant du Conseil d'État que de la Cour de cassation, sur l'application du principe de neutralité dans les structures accueillant des enfants de moins de six ans

 

Une gauche sans éclat

En réalité une majorité des députés ont donné, une fois de plus, l'image d'une classe politique, à l'exception des radicaux de gauche qui voulaient étendre l'obligation de neutralité à toutes les crèches privées ainsi qu'à toutes les structures accueillant des mineurs bénéficiant de financement public* ( * : CAF – État – Municipalités ), plus soucieuse de clientélisme que de servir le pays a voté le texte vidé de tout contenu polémique afin d'apaiser les esprits

 

Apaiser quels esprits ?

Tout personne intellectuellement honnête sait que sans l'endoctrinement des enfants dès leur plus jeune âge dans la religion - les religions, leurs dogmes et leurs rituels auraient disparus du paysage civil et politique depuis longtemps, et les hiérarchies religieuses le savent mieux que quiconque autre puisqu'elles veulent par tous les moyens faire entrer du dieu dans les écoles dont ( entre-autres ) des musulmanes jusque dans l'encadrement des sorties scolaires

Une loi pour apaiser les esprit, quand en fait il ne s'agit pour cette gauche qui, depuis plusieurs décennies, ne défend plus la laïcité pour dans l'actualité céder aux pressions d'un chef catholique qui se fait appeler '' monseigneur* '' ( * : Olivier Ribadeau Dumas ) et à un faux amis de la laïcité le bigot J.L Bianco, c'est se moquer, mépriser la conscience des parents incroyants, agnostiques ou déistes sans confessions dans un pays où plus d'une française et un français sur deux se déclarent '' sans religions '' et dont nous savons que la majorité des croyants ne pratiquent pas

La laïcité bafouée par des politicards qui pourtant, sans vergogne, sans se lasser à chacune de leurs déclarations font référence aux valeurs de la République laïque

Dans l'irrespect de la loi de 1905, la loi votée ignore l'anti-laïque Concordat, mais aussi les écoles confessionnelles majoritairement catholiques qui au passage faut le redire non rien à voir avec de soit disant '' écoles libres*1 '' car l'un comme les autres sont financés et subventionnés avec l'argent public - un détournement des impôts de tous les contribuables incroyants et croyants, une manne au profit de catégories de religieux

*1 : Dans notre pays quelques écoles sont libres : elles sont non confessionnelles, non subventionnées donc réellement libres puisque indépendantes de l'État ou des pouvoirs publics

 

Suite 1 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/les-lumieres.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/12/les-lumieres-5620621.html

 

Suite 2 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/ruquier-et-les-autres.html

Crab - 15 Mai 2015

 

22/04/2015

Signes religieux ostensibles dans les entreprises - suite

Laïcité,islam,frères_musulman,salafistes,ramadan,sciences,entreprises,économie,Signe_religieux_ostensibles_dans _les_entreprises

 

Religion. Deux fois plus de revendications en entreprise

Près d'un manager sur quatre est confronté régulièrement au sujet de la religion au travail

Les conflits ont triplé en deux ans
En 2015, 23 % des personnes interrogées déclarent rencontrer régulièrement la question du fait religieux. Elles n'étaient que 12 % en 2014, soit presque deux fois moins. Les cas conflictuels (6 %) ont également doublé en un an et triplé en deux ans. Désormais, la moitié des managers gère au moins occasionnellement une situation liée à la religion

Demandes d'absence pour une fête, port de signes religieux, refus de s'adresser ou de serrer la main à une femme, pause dédiée à la prière: en un an, la question de la religion s'est ancrée au travail.  C'est la conclusion de l'étude réalisée par l'Institut Ranstad et l'Observatoire du fait religieux ( OFRE ) auprès de 1 000 salariés dont la plupart exercent des fonctions de cadre

 

Ce que dit la loi

Dans le domaine privé le principe de laïcité ne s'applique pas. Un employeur ne peut pas interdire à un salarié d'exprimer ses convictions religieuses. Cependant, il a le droit de de poser des restrictions précises si la pratique religieuse est incompatible avec le travail exercé, la sécurité ou la bonne marche de l'entreprise. Un employeur n'est donc pas tenu d'accorder des jours d'absence pour des fêtes religieuses? Il peut également interdire certaines tenues ( présence de machines dangereuses, ou représentation de l'entreprise à l'extérieur )

Dans le service public, la laïcité, c'est à dire l'obligation légale de neutralité vis-à-vis des religions, s'applique aux représentants de l'État ainsi qu'aux employés de structures privées ou d'associations qui agissent pour son compte.Les agents doivent respecter le principe de laïcité, censé garantir leur neutralité à l'égard de tous les citoyens.  Ces employés n'ont donc par le droit de porter dans le cadre de leurs fonctions des signes ostentatoires d'appartenance religieuse ( kippa, voile islamique..). Il en va de même dans les collèges et lycées publics. 

Dans l'espace publique, la règle diffère. Le liberté de culte permet d'arborer des signes religieux dans la rue, dans les transports en commun ainsi que sur les bancs des universités. Le voile intégral est en revanche prohibé, au motif qu'il dissimule le visage et l'identité de la personne qui le porte. Les manifestations religieuses sur la voie publique doivent faire l'objet d'une demande d'autorisation à la préfecture, sauf s'il s'agit de traditions locales répétées tous les ans ( par exemple les processions catholiques du 15 août )

 

Faut-il interdire les signes religieux sur les lieux de travail ?

Une française ou un français sur deux se déclare sans religion, ce qui ne signifie pas qu'ils sont dépourvus de spiritualité dans la mesure ou la spiritualité c'est la vie de la conscience - contrairement aux croyants ils existe également de nombreuses façons de vivre sans se référer au surnaturel, mais ce sont toujours les mêmes qui posent problème, avec cette prétention, en tous lieux, de vouloir imposer leurs convictions : l’idée d’un Dieu à la fois personnel et omnipotent, plus particulièrement leur dieu ;

ce prosélytisme, cet affichage, cet exhibitionnisme se manifeste en tous lieux,au quotidien notamment à travers d'incessants assauts théocratiques contre la laïcité, contre l'enseignement d'une partie des savoirs enseigné dans l'école de la République, autant d'agissement dans le plus grand mépris de la conscience des incroyants, des agnostiques, des déistes ou des autres croyants respectueux des valeurs républicaines

Le privé c'est chez soi ou dans les lieux réservés à la pratique des cultes et non dans le domaine privé de l'entreprise réservé à tous les citoyens ou citoyennes quelque soient leurs croyances ou convictions religieuses

 

Employés et dirigeants se retrouvent pour participer à l'objectif de développement de l'entreprise et non pour subir le prosélytisme ou les inconvénients de croyances diverses ou variées que des catégories d'individus toujours à la recherche de privilèges veulent imposer pour organiser les horaires, changer les jours travaillés en fonction exclusivement de leurs convictions religieuses

 

Suites : Signes religieux ostensibles dans les entreprises

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/03/signe-religieux-ostensibles-dans-les.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=signes+ostensibles+religieux+dans+les+entreprises

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/signe-religieux-ostensibles-dans-les-entreprises/

Crab 22 Avril 2015