Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

30/04/2015

Arrogance culturelle française ?

philosophie, politique, religion, les''Charlie'', monothéismes, Ésope, La_Fontaine, Démocrite, Épicure, Platon, Pirrhon, Leucippe, Lucrèce, Euripide, Aristophane, Lysistrata

« Nos espérances, sur l’état à venir de l’espèce humaine, peuvent se réduire à ces trois points importants : la destruction de l’inégalité entre les nations, les progrès de l’égalité dans un même peuple ; enfin, le perfectionnement réel de l’homme » Nicolas de Condorcet

( Traqué par le gouvernement jacobin, il est arrêté à Clamart le 28 mars 1794. Emprisonné il est retrouvé mort, empoisonné. Ses cendres ont été transférées au Panthéon en 1989 )

°

États-Unis : Charlie Hebdo, témoin de " l'arrogance culturelle des Français "

Des écrivains apprécient mal qu'on récompense le journal...

Le lundi 27 avril 2015 – Extraits :

Traditionnellement, le dîner de gala du PEN America Center est toujours l'occasion de célébrer la liberté d'expression, et de dénoncer toutes les mesures de censure, à travers le monde. Cette année, six membres de l'organisation ont choisi de boycotter l'événement, prévu ce 5 mai. Simplement parce que le prix Freedom of Expression Courage sera remis au journal Charlie Hebdo

Selon Peter Carey le prix a outrepassé son rôle traditionnel de défense de la liberté d'expression et d'ajouter : « Un crime odieux a été commis, mais est-ce que la question de la liberté d'expression pour le PEN America doit être bien-pensante, le concernant ? Tout cela se complique par l'aveuglement du PEN devant l'arrogance culturelle de la nation française, qui ne reconnaît pas son obligation morale vis-à-vis d'une partie importante et impuissante de leur population. » - Fin des extraits

°

De quelle arrogance, de quelle intolérance s'agit-il ?

Dans un mail adressé à ses collègues du Pen, l'auteureRachel Kushner, dénonce, quant à elle, " l’intolérance culturelle de '' Charlie Hebdo '' et sa promotion d’une sorte de vision laïque forcée "

Ce ne sont pas, que je sache, les '' Charlie '' qui défendent ou prônent des thèses sexistes mais bien les hiérarchies monothéistes en s'appuyant sur les « textes sacrés » infantiles, mais surtout autant de chapitres racistes et sexistes

Un sexisme aggravé, dépassant toutes les bornes dans le coran par l'abaissement du statut des femmes

Qui refusent que les homosexuels dont la sexualité est ni plus ni moins « normale » que les autres sexualités aient les mêmes droits que toutes les populations sans que cela ne retire aucun droit aux hétérosexuels ? - c'est encore les hiérarchies monothéistes -

Dans le plus grand mépris de la loi sur la laïcité, de la conscience des athées, des agnostiques et des déistes sans confession, qui détourne l'argent public, l'argent de tous les contribuables pour financer le Concordat et subventionner les écoles confessionnelles ? - ce ne sont toujours pas les '' Charlie '' -

 

Selon Peter Carey : « ... la nation française, qui ne reconnaît pas son obligation morale vis-à-vis d'une partie importante et impuissante de leur population »

Qui reste sans réactions quand des athées sont assassinés ou emprisonnés dans les pays où les musulmans sont majoritaires ? - les '' Charlie '' ? -

En France qui assassinent des athées, des juifs et des « collabos musulmans » les '' Charlie '' au nom d'une religion* qui légitime cette criminalité? ( 63 % des sourates, sans compter les odieuses sourates sexistes, sont des incitations à la haine des non-musulmans ) - les assassins ne trouvent-ils pas dans le coran toutes les justifications pour tuer '' au nom d'Allah '' ?

Qui en France est responsable de la recrudescence d'un antisémitisme qui était pourtant il n'y a pas si longtemps en voie de disparition ? - encore les '' Charlie '' ?

Mais faut-il s'étonner de ces observations puantes dirigées contre la France et plus particulièrement contre les '' Charlie '' émanant d'une partie de « l'élite » d'un pays incapable d'abolir la peine de mort dans tous ses États ?

USA le monde des « bons » et des « pécheurs », la statue de la « liberté », a bien sa place en dehors de la ville, face au reste du monde, icône déchue n'est plus que l'arbre sec d'un pays qui masque en son sein une forêt de populations bigotisées de plus en plus intolérantes et pudibondes - une nation où la liberté religieuse survivance fantasmée de l'idéologie américaine : l'installation biblique du Paradis dans le désert, dans la réalité sur des territoires conquis, pris par la violence faite aux amérindiens grâce à l'aide de ce qu'ils nomment dieu, une Amérique où un ordre moral d'obédience religieuse envahissant*1 cautionne à longueur d'années en années les pires intolérances, use de ce mythe, de cette fausse image de liberté pour accuser cette France laïque ( pays des« âmes perdues », fille aînée de l'athéisme ) de pas tolérer ses minorités, en outre un pays qui ne saurait voir la poutre qu'il a dans l’œil au point de passer sous silence que les athées sont discriminés par une importante proportion de ses habitants au point que certains américains fiers d'être américains vont jusqu'à interdire à leurs enfants de jouer avec les enfants de parents athées - surveiller, réprimer les sans religion a favoriser dans cette société l'émergence d'un communautarisme qui peut-être lu, en soi, comme un exemple de dérive du multiculturalisme – ce n'est pas sans déplaire à notre gouvernement qui renforce dans nos école l'enseignement du fait religieux sans prévoir en contrepartie l'enseignement du fait athée et de situer les '' Lumières '' où les humanités*2 qui ne sont pas seulement présentés comme des études, comme une instruction, mais comme une éducation de l'individu, dans le programme scolaire deviennent une option facultative et là c'est la France que la ministre de l'Éducation Nationale veut assassiner en provoquant une rupture de la transmission dans l'enseignement secondaire

 

À faire lire à Naja Vallaud-Belkacem, citation :

" Il faut que l’instruction du peuple puisse suivre les progrès des arts et ceux des lumières générales... Une égalité entière entre les esprits est une chimère. Mais, si l’instruction publique est générale... alors cette inégalité est faite en faveur de l’espèce humaine qui profite des travaux des hommes de génie. Si, au contraire, cette instruction est nulle, faible, mal dirigée, alors l’inégalité n’existe plus qu’en faveur des charlatans de tous les genres, qui cherchent à tromper les hommes sur tous leurs intérêts.

Plus vous voulez que les hommes exercent eux-mêmes une portion plus étendue de leurs droits, plus vous voulez, pour éloigner toute emprise du petit nombre, qu’une masse plus grande de citoyens puisse remplir un plus grand nombre de fonctions, plus aussi vous devez chercher à étendre l’instruction.

L’instruction n’est pas moins nécessaire pour garantir la conscience des pièges du sacerdoce. La morale primitive de toutes les religions a aussi été très simple, assez conforme à la morale naturelle, mais aussi, dans toutes les religions, les prêtres en ont fait un instrument de leur ambition. Ce serait donc trahir le peuple que de ne pas lui donner une instruction morale indépendante de toute religion particulière, un sûr préservatif contre ce danger qui menace sa liberté et son bonheur." - Nicolas de Condorcet ( laïcité et instruction publique - 1791-1792 )

 

Autre extrait de la pensée de Condorcet : « Les principes de la morale enseignés dans les écoles et dans les instituts, seront ceux qui, fondés sur nos sentiments naturels et sur la raison, appartiennent également à tous les hommes. La Constitution, en reconnaissant le droit à chaque individu de choisir son culte, en établissant une entière égalité entre tous les habitants de la France, ne permet point d’admettre, dans l’Instruction publique, un enseignement qui, en repoussant les enfants d’une partie des citoyens, détruirait l’égalité des avantages sociaux, et donnerait à des dogmes particuliers un avantage contraire à la liberté des opinions. Il était donc rigoureusement nécessaire de séparer de la morale les principes de toute religion particulière, et de n’admettre dans l’Instruction publique l’enseignement d’aucun culte religieux - Nicolas de Condorcet

*1 : par le « serment au drapeau », fait dans le plus grand mépris de la conscience des parents d'enfants incroyants ou agnostiques par chaque écolier qui jure allégeance à « une nation devant Dieu »

*2 : Les Humanités engagent depuis leur origine la question du sujet humain, du questionnement du sens, de la construction d’un rapport au monde des hommesune façon à donner aux élèves une conscience de l’histoire de la pensée - - - Crab – 30 Avril 2015

 

Suites :

Agora

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/27/agora-5611207.html

°

Dieu à l'École

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/21/dieu-a-l-ecole-5607489.html

°

Académique forfaiture

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/20/academique-forfaiture-5606895.html

 

 

 

04/04/2015

Les droits de l'homme et du citoyen contre les droits de la femme et de la citoyenne

athéophobie, Aymeric_Carron, islam, Elisabeth_Badinter, religions, Claude_Askolovitch, Edwy_Plenel, F.Hollande, France, Laïcité, M.Onfray, M.Valls, Nadia_Vallaud-Belkacem, T.Ramadan

 

Depuis plus de deux décennies les chantres du relativisme culturel ( la gauche en tête) définissent un ordre moral anti raciste à géométrie variable qui n'en finit pas d'empoisonner notre société

 

[ Lu sur '' Sisyphe facebook '' : Malheureusement toujours actuel. Même que la situation a empiré et avec elle la tolérance des discriminations sous le prétexte d'acceptation de l'autre. Les néo-colonialistes ne sont pas ceux et celles auxquelles certaines sociologues pensent: « Nous nous opposons aux intégristes, pour qui la bataille autour du foulard est une étape pour tester le camp des laïcs et pour aller plus loin vers l'interdiction du sport ou de la mixité. Nous nous opposons également aux penseurs " droits/de l'hommistes " qui veulent soi-disant respecter la culture des autres. Disons-le, il s'agit d'une position de relativisme culturel qui peut s'exprimer ainsi: " Tant qu'ils voilent leurs femmes dans leurs quartiers, dans les écoles de leurs quartiers, qu'ils excisent leurs filles, battent leurs femmes, les violent, c'est leur affaire, pas la nôtre ". C'est une attitude néo-coloniale, bien loin de cet internationalisme dont se targuent bon nombre d'entre eux/elles.» -Fin de l'extrait]

 

Depuis plus de deux décennies, pour les chantres du relativisme culturel ( dont les divagations, au quotidien, appuyées par les spécialistes droits/de l'hommistes ) rien ne change, pour ces gens indifférents a '' La déclaration des droits de la femme et de la citoyenne '' rédigés, en son temps, par la vraie républicaine et fédéralistes Olympe de Gouges femme écrivain, elle fut contre '' l'esprit des Lumières '', contre l'esprit de la Révolution décapitée autant en tant que femme que pour son audace de s'être opposée au système de gouvernance par la guillotine de Robespierre grand inventeur et défenseur de '' l'être suprême '' édicté contre l'athéisme au plus fort de sa haine des athées

- ici, dans l'instant, on comprend mieux l'amour pour Robespierre que lui porte Mélenchon ( qui aime tant les musulmans ), cette grande gueule de mec en capacité de définir, de différencier le bon peuple du vilain, au combien vilain peuple quand ce dernier ne vote pas pour lui -

 

L'esprit des lumières oublié, à commencer par la mise au pas des femmes, réexpédiées dans leurs foyers pour servir la carrière de leurs petits maris, pourtant elles furent au premier rang dans la Révolution, rapidement méprisées, puis réduites au silence par des hommes de mauvaise volonté comptant parmi les pires d'une gent masculine plus que misogyne au pouvoir durant cette période contre révolutionnaire

 

À notre époque, se manifestent contre les personnes de bonne volonté bon nombre d'individualités que l'on peut qualifier de sociologues nov-robespierristes de « la pensée », très médiatisés, soutenus beaucoup plus par le refus de nommer les choses, ennemis acharnés du féminisme universel ( femmes financièrement indépendantes des hommes ), de la liberté de conscience ( indifférents au sort réservé aux athées et aux homosexuels dans les pays dominés par les musulmans ), de la liberté d 'expression, du respect de l'intégrité du corps des femmes (mutilations génitales – mariages forcés – port des voiles ), le mot d'ordre demeure invariable : '' respect de la culture de l'autre ''dans le but de faire admettre par toutes et tous que la sacralisation du patriarcat par la religion musulmane est chose naturelle compatible avec les valeurs républicaine

 

Ce conformisme vient ou tente de faire passer à la fois la mahométane pour une « religion de paix et d'amour », la pire négation d'une religion ( une idéologie politique ) dont le substrat politique est le rejet de l'autre ( dont l'athéophobie, l'homophobie et l'antisémitisme ), mais aussi plus particulièrement de tenter de faire passer l'abaissement du statut des femmes pour une « culture » quand il ne s'agit que de l'expression d'une barbarie d'un autre âge

 

En 2015, nous en sommes encore là à perdre du temps consacré à déconstruire la crétinerie, le bricolage idéologique de quelques « intellectuels ou intellectuelles » islamophiles sociologues d'arrière zinc ou buveurs de thé cherchant « désespéramment » des lumières dans l'islam, sorte de « Ban » composite « d' intellectuels ou d'intellectuelles » plutôt égarés et pour d'autres au demeurant très silencieux par peur de subir des représailles - - Crab – 4 Avril 2015

 

Notes :

Olympes de Gouges née en 1748, femme de lettres guillotinée le 3 novembre 1793 ( mariée de force, une chance veuve très jeune, elle n'a jamais voulu se remarier, préférant garder son indépendance )

Auteure de '' La Déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne ''

Dans ses écrits Olympe de Gouges se bat contre la pauvreté, l'esclavage, la peine de mort… En 1791, elle rédige et envoie à la reine Marie-Antoinette son œuvre la plus célèbre et dans laquelle elle milite ardemment pour la reconnaissance de légalité des droits entre hommes et femmes : la Déclaration des Droits. Celle-ci est fondée sur le même modèle que la DDHC

Femme écrivain, elle affiche ses convictions politiques dans ses œuvres littéraires, et notamment à l'instar des philosophes des Lumières, elle s'oppose à l'esclavage alors qu'il ne sera abolit définitivement en France qu'en 1848

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/sauver-lhumanite.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/03/artistes-femmes.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/03/sauver-l-humanite-5596266.html

 °

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/03/14/artistes-femmes-5582641.html

 

 

 

27/02/2015

Qui est « républicain » peut le moins ?

Florian Philipot.jpg

Sur Bourdin direct, ce matin Florian Philipot demande que le Gouvernement cesse de participer à la création d'une hiérarchie représentative des musulmans pour se maintenir dans son rôle : appliquer la loi républicaine de 1905

 

Jusque là - il à raison, mais quand Florian Philipot réclame de l'État ou des collectivités locales de cesser de financer plus ou moins directement la construction de lieux de cultes musulmans, là, il à encore raison - sauf que, dans cette présentation des faits, il oublie puisque l'enjeu c'est de réaffirmer, voire de rétablir la laïcité, d'exiger du Gouvernement d'abroger le Concordat et de cesser de financer les écoles confessionnelles - autant de lacunes qui rendent son parti pris aussi peu crédible que les politiques engagées, à tour de rôle, sur précisément ces points, par les gouvernants successifs dits « républicains »

 

Le comportement des principaux responsables politiques de l'extrême droite ou de tous les partis dits « républicains » jusqu'à l'extrême gauche montre qu'ils ne savent plus ce que signifie, inscrit au fronton de toutes nos institutions liberté - égalité - et surtout la fraternité puisqu'ils ignorent les athées, les agnostiques ou les croyants sans confessions en dévoyant l'argent public au profit de quelques catégories religieuses

 

Force est de constater que, depuis plusieurs décennies, l'objectif des élus « républicains » est clientéliste, il en sera ainsi, aussi longtemps que pour les présidentielles ne sera pas institué le principe d'un mandat non renouvelable et de deux mandats maximum pour les élus locaux, mais c'est un autre débat - Crab 27 Février 2015

 

[ Nouvelles des pays du rêve fraternel , pays où les musulmans sont majoritaires - Documentation :

http://crab.painter.free.fr/textes/la_chasse_aux_athees_b... ]

°

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/lobservatoire-de-lislamophobie.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/02/26/l-observatoire-de-l-islamophobie-5567318.html