Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

27/10/2016

Athées et sans religions

Aristippe_de_Cyrène, Athéisme, Démocrite, , Élisabeth_Badinter, Épicure, Georges_Sand, Leucippe, Lucrèce, Nietzsche, Olympe_de_Gouges, Théogonie_d’Hésiode

La couronne de pampres - 3e siècle avant notre ère

Tarente musée archéologique

I

Le passé dévoilé - le présent agissant

La société française avance dans le sens d’une profonde sécularisation,

en 2016, grâce à l’imagination des poètes et à l’expérience des philosophes penseurs de l’immanence présents et agissants dans les sociétés de la Grèce Antique, grâce à la philosophie des Lumières, grâce à la science et aux découvertes scientifiques, grâce à la pensée critique athée et féministe des religions les athées et les sans-religions n’ont jamais été aussi nombreux, désormais en France ils sont majoritaires ;

ce Fait de Société ne doit rien au hasard, entre gentes et gents de bonne foi nous savons que nous sommes vaccinés presque naturellement contre les tourmentant, insipides et finalement nocifs monothéismes, car nous savons aussi par les poètes de la Grèce Antique, inspirés par les Muses, que " les vérités " sont infiniment plus dangereuses que les mensonges – CRAB – 27 Octobre 2016

I

La Persistance de la mémoire

[ - Il y a là comme une sorte de " devoir de mémoire ", un message sacré dans cette recherche des origines : les Muses et leur mère chantent le monde en commençant par le commencement - Hésiode, Théogonie - ]

I

[ - Les Muses : nous savons dire beaucoup de pseudea, beaucoup de mensonges, beaucoup de fictions, et quand nous voulons nous pouvons aussi dire beaucoup de vérités - Hésiode, Théogonie - ]

I

Poème ( Extrait )

Je m’appelle Barbara – ça compte un nom, un prénom ! –, ça veut dire « bla-bla-bla ». Ça veut dire que je suis une barbare. Et c’est un prénom que j’ai choisi, c’est-à-dire que je m’appelle Laure Sylvie Barbara, et j’ai choisi Barbara. Les barbares, pour les Grecs, c’est ceux qu’on ne comprend pas. Donc, ils parlent et on ne sait pas ce qu’ils disent.

[ … ]

les hommes sont enceints des muses.

Et ce qu’il y a de magnifique c’est que l’enthousiasme, donc le souffle, comme ça, se balade, se transporte depuis la muse via le poète, via le rhapsode – c’est-à-dire celui qui chante et qui interprète les poèmes –, jusqu’aux auditeurs, et il y a une chaîne d’enthousiasmés qui est comme une chaîne d’anneaux qui sont aimantés les uns par les autres.

Le plus clair pour comprendre ça c’est de prêter attention au début de chacun des grands poèmes fondateurs de la Grèce et du grec : l’Iliade, l’Odyssée et la Théogonie d’Hésiode.

[ … ]

Et ce qu’il y a de très beau c’est que les premiers mots que disent les muses à Hésiode c’est : « Nous savons dire beaucoup de pseudea, beaucoup de mensonges, beaucoup de fictions, et quand nous voulons nous pouvons aussi dire des vérités. »

I

Autrement dit, la différence entre un poète et un prophète – qui après tout est un homme qui est aussi insufflé, enthousiaste –, la différence c’est qu’un poète peut et même doit dire des mensonges, des fictions et pas seulement des vérités, et des vérités, autrement dit,, avec le paganisme, l’enthousiasme et le poète, on est au plus loin de la vérité, on est dans le multiple et dans les véritésBarbara Cassin

I

Notes : Les 9 Muses - Leur nom est formé à partir de la racine Man ou Men " penser " -

Elles résidaient dans les montagnes de l'Hélicon, près d'Ascra ( Béotie ), et de Piérie, près de l'Olympe

.

Calliope ( belle voix )
Muse de l'éloquence et de la poésie épique.

Érato ( Aimable )
Muse de l'élégie et de la poésie érotique.

Clio ( célèbre )
Muse de l'histoire.

Euterpe ( Gaieté )
Muse de la musique.

Melpomène ( chanteuse, associée à Dionysos )
Muse de la tragédie.

Polymnie ( plusieurs chants)
Muse de la poésie sacrée.

Thalie ( abondance )
Muse de la comédie.

Terpsichore ( séduction )
Muse de la danse et des chœurs.

Uranie ( céleste )
Muse de l'astronomie.

I

Extrait vidéos :

http://blvids.free.fr/Extrait_Monotheismes_et_polytheisme.mp4

I

Suites : Lectures comparées

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/lectures-comparees_10.html

I

ou sur :

http://democrite-epicure.hautetfort.com/archive/2016/10/25/lectures-comparees-5865521.html


02/10/2016

La peste psychique

IVG.png

Manifestation contre l’interdiction de l’avortement devant le Parlement polonais le samedi 01 Octobre dernier

L'Europe est une foutaise - il en sera ainsi aussi longtemps que la majorité de la classe politique européenne accordera de l'importance aux religions - les croyances religieuses relèvent de l' intime et n'ont rien à faire ni leur place dans le débat politique - Faut-il, sans cesse, rappeler que l'IVG, les '' droits des femmes '' et les '' droits de la femme et de la citoyenne '' ont toujours été obtenus contre les religions, contre les hiérarchies monothéistes ?

I

La peste psychique

Dans des pays, plus particulièrement la Pologne, ainsi que l'Irlande le religieux génère un fanatisme anti-femmes comptant parmi les plus insupportables pour toute personne éprise de liberté non croyante ou croyante, démocrate* ( * civilisée ) - hyper insupportable pour toutes celles et ceux qui se contrefichent du surnaturel pour ne croire qu'en l'humain

I

En France, certains JT relativement bigotisés - toujours prêts à s’agenouiller devant le pape se sont empressé d’annoncer qu’il aurait eu moins de manifestantes et de manifestants qu’attendu, en omettant de rappeler que, depuis des décennies, les femmes qui ne vivent pas dans l’illusion ni ne perdent leur temps à espérer, n’attendant rien de la majorité des politiques inféodée au Vatican - parce qu’elles disposent de ressources suffisantes choisissent sans attendre l’abrogation des lois anti-IVG de se rendre dans les cliniques localisées dans des pays limitrophe pour interrompre leur grossesse – Crab – 02 Octobre 2016

I

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=IVG

Suites 2 :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/droits-des-femmes/


30/09/2016

Un DIManche particulier

athéisme, Bernard_Giberstein, Marcel_Bleustein-Blanchet, burkini, Élisabeth_Badinter, féminisme, foulard_islamique, Juifs

C’est encore la faute des juifs,

ils sont partout, partout, partout : figurez-vous que l’un d’entre-eux Bernard Giberstein inventa les bas nylon Dimanche et les collants sans coutures, puis un autre Marcel Bleustein-Blanchet*1 publiciste de génie les fait connaître de toutes les femmes sous la marque DIM – conséquence l’apparition presque spontanée dans l’espace public de belles jambes qui ne voulaient plus se cacher après des siècles ou montrer ses chevilles était le premier des péchés capitaux, enfin la mini ou la jupe courte fut et vint couronner le grand TOUT de la féminité assumée par de jeunes femmes qui ne se prenaient pas au sérieux, elles furent et sont pour nos jeunes générations décomplexées l’expression de la vie – ô lala, ô lala, quel grosse malheur, les enfoulardées et les enburkinidées vont en faire une jaunisse mais, mais pas seulement...

[ 1* : père d’Élisabeth Badinter, philosophe, femme de lettres, vraie républicaine et vraie féministe qui ne craint pas d’être accusée d’islamophobie par ses meilleurs pourceaux d’Épicure ]

I

Une femme qui se sait séduisante sait s’habiller

Dès 1968 quand il ne restait plus que le soutien-gorge [ et encore ], les pudibonds pour la plupart émanant de mouvements anglo-saxons ou pseudo-féministes patentés issus des trois quarts mondes se sont mobilisés effrayés à la vue d’un sein ou encore à la vue d’une poitrine nue, depuis d’une décennie à l’autre n’en finissent jamais de tenter d'idéologiser le corps de la femme ;

le point d’orgue, summum de la crétinerie la plus sordide intervient quand, dans l’espace public, sans pudeur ni faire preuve de la moindre retenue, se fait jour l’exhibitionnisme forcené d’enfoulardées et d’enburkinidées qui entendent essentialiser les hommes en se couvrant islamique des pieds à la tête, pourquoi ? :

simplement parce que ces « femmes » ou ces ombres couvertes d’un linceul mortuaire appuyées par leurs soutiens pudibonds de toutes origines n’ont pas compris ou affectent de ne pas comprendre que pour une femme éduquée et cultivée l’essentiel, le primordial est la réappropriation de son corps tout en étant parfaitement consciente que la séduction est faite pour elle même et pas pour plaire aux hommes

[ Ce qui n’interdit pas aux hommes d’y être sensible, et pour le meilleur - nous n’en douterons point... ]

I

La féminité est éternelle, elle ne se perd jamais !

Mais ce moyenâgeux monde des pudibonds fixés des deux cotés de l’Atlantique, dont entre-autres les enfoulardées et les enburkinidées sont la partie visible de l’iceberg, ce n’est cependant pour ces dernières qu’un feu de paille qu’il est néanmoins juste et nécessaire d’éteindre au plus vite quand on sait que 28 % des musulmans installés en France sont pour la charia, et ce d’autant plus qu’après des siècles d’enfermement corseté ou ferraillé du corps de la femme [ excepté dans l’Antiquité ], leurs plus belles journées ne vaudront jamais les plus beaux DIManche des années de bonheur marquées du sceau d’un féminisme intense et insécable, à présent gravé dans le marbre de l’imaginaire collectif et plus particulièrement culturellement celui des femmes, et que plus rien ne peut effacer

Désormais, les femmes cultivées, émancipées ou insoumises savent que le plaisir de se plaire est la racine de la morale féminine - vidéo 1 :

http://blvids.free.fr/DIM.mp4

I

Vidéo 2 :

http://blvids.free.fr/Les_Etoiles_du_Ballet_de_l_Opera_Trailer.mp4

I

Suites : Tartuffe les armes à la main

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/09/tartuffe-les-armes-la-main.html

I

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/09/15/tartuffe-les-armes-a-la-main-5848036.html

Crab – 30 Septembre 2016