Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/06/2016

Inversion des valeurs

Brexit, Concordat, Europe, féminisme,inversion_des_valeurs, régions, religions

Liminaire

« Pendant des années j’ai rêvé d’organiser des concerts pour les sourds-muets, comme ça nous pourrions apprendre d’eux à bien se comporter pendant les concerts, surtout quand la musique est très belle ».- Schumann ( 1835 )

I

Laissons traîner nos oreilles, pour un peu de temps de parole

Dans notre pays, l’idéologisation ou le clonage des esprits d’une large majorité de femmes et d’hommes dans les temps anciens passait par la croyance dans les infantiles et égoïstes religions du monothéisme dont les hiérarchies plus artificielles les unes que les autres servaient dans notre société désormais ex-chrétienne de modèles ou de caution à l’organisation de la structure sociale pyramidale relativement stable dans la mesure où les hiérarchies monothéistes entretenaient à l’égard des « plus méritants » ( avec ou sans indulgences ) l’espoir d’une vie meilleure et éternelle dans des arrières mondes paradisiaques

I

Les religions ont perdu définitivement le monopole de la spiritualité parce que la spiritualité c’est la vie de la conscience

À notre époque la notion " espoir ", est plus particulièrement entretenue par nos politicien-e-s aidés en cela plus ou moins volontairement par quelques spécialistes des religions dont c’est le gagne-pain dans le but de triompher aux élections dans le plus grand mépris des électeurs dont un sur deux [ pourtant ] a choisi l’abstention dans notre pays ou l’athéisme et l’agnosticisme est majoritaire

Si l’on ne va plus du tout au paradis faute de paradis, désormais, il faut bien en convenir, le paradis est remplacé par l’Europe, la nov-terre promise, la seule région du monde où il n’existe ni chômage, ni précarité ni de mal ou pas du tout logés au point que l’on y est tellement heureux ( y compris les simples d’esprits et les derniers d’entre-nous ) que l’on accueille à bras ouverts toutes venues migratoires avec ce quelles colportent avec elles de meilleurs cela va de soi ; ce dernier point-ci, à l’adresse des meilleures et bonnes langues très médiatisées de la société des « bien pensants »

I

Certes, les fous de dieu à l’œuvre tentent bien d’expliquer que c’était mieux avant, quand la plupart des gens croyait en dieu, pour s’empresser d’accuser, de rendre responsable de la misère intellectuelle et morale perceptible au sein de franges entières parmi les populations de notre pays la montée irréversible de l’athéisme - que voulez-vous, c’était tellement mieux avant quand la population fermait sa gueule et que les femmes ne pointaient pas le bout de leur petit nez en trompette ni dans la rue, ni dans les cafés, les théâtres et encore moins dans les institutions - d’ailleurs les femmes ; pour ce dernier point-ci ne sont-elle pas, avant l’athéisme, créatrices d’un chaos responsable de la crise qui traverse notre pays : tant identitaire qu’économique et sociale ? - applaudissement nourri des fous de dieu qui imaginent pour toute solution le retour des femmes à la maison, et applaudissements des plus assourdissants émanant de ceux parmi eux qui entendent voiler les femmes -

I

La spiritualité, c’est la vie de la conscience, et les religions ( loin s’en faut ) n’en ont pas le monopole – d’ailleurs de l’athéisme, en reprenant une phrase d’Épicure, je pourrais en dire " jouir sans me nuire ni nuire à autrui "; la plus belle traduction de " aimer la vie pleinement " dans la mesure où la mort est absence de sensations, une philosophie aux antipodes de l’idéologisation des rapports sociaux organisée par les mortifères religions du monothéisme dont la fonction principale ( ne jamais le perdre de vue ) c’est de sacraliser les patriarcats

I

Que voulez-vous, ce ne sont pas toujours les meilleurs qui partent les premiers – tu étais le dernier des derniers, tu seras le premier - amen

Mais comme si la vie de la plupart des gens n’était pas suffisamment compliquée, dans d’énormes et dérisoires tentatives, c’est de faire de sorte qu’à nouveaux qu’ils se taisent et se complaisent dans un plus ou moins « malheur » en les rendant complices ou carrément responsables du réchauffement climatique et des désordres dus à la météo – normal puisque la plupart ne croit plus en dieu – applaudissements tonitruants des écolos et des curés -

bien sûr, il y a bien ça et là quelques mauvais esprit pour rappeler que les populations dans leur ensemble n’ont aucun pouvoir sur la production de biens, de marchandises...et j’en passe -

I

Une réponse profondément démocratique passera inévitablement par l’inversion des valeurs - n’en déplaise aux amateurs de rapports de forces

Dans les années 60, ce n’est pas d’inversion des valeurs dont on parlait mais d’autogestion, ce qui revient au même ; en effet décider au sein de l’entreprise " qui va diriger - " quoi produire " - " comment organiser le travail " - " décider de l’échelle des salaires " - rien ne pourra jamais remplacer le vote à la majorité lors d’assemblée générale comprenant tous les actifs et actionnaires dans les entreprises de plus de cinquante personnes ( ce qui n’interdit la création de coopératives en dessous du seuil de cinquante actifs ) - sans négliger d’encourager ou de promouvoir l’exercice des professions libérales, artisanales et commerciales

Introduire la démocratie dans l’entreprise, c’est remettre l’État dans son stricte rôle de contrôle ; appliquer les lois, veiller sans faille aux respects des réglementations sociales, sanitaires et environnementales, mais aussi d’assurer la sécurité avec les pompiers, l’armée, la police et la gendarmerie

I

Politique et société

Sur un plan déontologique sans constitutionnaliser le mandat non renouvelable pour un Président de la république chef du gouvernement ( tout en prévoyant un vice président ) le clientélisme ou le refus par électoralisme de faire respecter les lois ( dont plus particulièrement la laïcité ) participera à moyen-terme à la décomposition intégrale de ce qui fait " héritée des Lumières " l’identité de la France

Le refus de supprimer le Sénat, de réduire le nombre de parlementaires, de ne pas supprimer les départements aux profits des intercommunalités et des régions nouvelles contribuera encore longtemps à scléroser notre pays et [ Suites : ]

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/06/the-time-to-tweet-saison-11-et.html

Suite 2 : L’ Europe « si dieu le veut »

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/l-europe-%C2%A0si-dieu-le-veut%C2%A0-rire/

 

 

08/04/2016

Laïcité – Alsace-Moselle

Laïcité, Concordat, Henri_Peña-Ruiz, Élisabeth_Badinter

Des organisations laïques demandent à nouveau la suppression des cours de religion obligatoires en Alsace

Un appel national a été lancé [ mardi 5 Avril ] par plusieurs organisations laïques pour réclamer la fin des cours de religion obligatoires en Alsace-Moselle. Comme le demandait l'Observatoire de la laïcité il y a déjà un an.

C'est une particularité liée au Concordat qui fait régulièrement débat. En Alsace-Moselle, les cours de religion sont obligatoires dans les établissements scolaires. S'ils ne veulent pas que leurs enfants y assistent,

les parents doivent demander un dispense.

Les organisations laïques montent au créneau : " Les parents doivent choisir entre trois religions. Et s'ils ne demandent rien, ce sera aussi inscrit dans un document rectoral officiel. Il s'agit d'un fichage qui est contraire aux principes de la laïcité ", explique Claude Hollé, secrétaire général de Laïcité d'Accord.

Pour un enseignement religieux dispensé en-dehors des heures de l'Éducation nationale ?

Pour Christian Moser, secrétaire régional UNSA-Education, ces cours de religion obligatoires sont en contradiction avec le principe de laïcité. Un principe qui pourtant est de plus en plus mis en avant depuis les attentats : "Il faut d'abord balayer devant sa porte. On ne peut pas mettre en avant le principe de laïcité quand il n'est pas appliqué sur une partie du territoire."

 

Ces organisations demandent donc à ce que l'enseignement religieux devienne optionnel et qu'il soit dispensé en-dehors des heures de l'Éducation nationale. Une demande qui est aussi celle de l'Observatoire de la laïcité depuis un an. Actuellement, les élèves d'Alsace et de Moselle ont une heure d'enseignement religieux obligatoire par semaine, ce qui revient à perdre 180 heures de cours sur toute leur scolarité en élémentaire, par rapport aux autres enfants.

Aurélie Locquet, France Bleu Alsace, daté du mercredi 6 avril 201

 

Laïcité, Concordat, Henri_Peña-Ruiz, Élisabeth_Badinter

Compter sur la gauche plus responsable, dans notre pays, de la montée du communautarisme que les autres partis de pouvoir de faire respecter la laïcité et les valeurs égalitaires, ( dont, mais pas seulement, l’égalité femmes-hommes, vis à vis de la religion musulmane ), sur ensemble des territoires de la république, si ce n’était aussi tragique ferait de rire à gorge déployée n’importe quelle personne quelque peu observatrice des comportements des élus socialistes pour une large part d’entre-eux liés à un électoralisme des plus malsains comptant pour l’avenir des relations sociales dans notre pays

Non seulement c’est humiliant pour des parents d’élèves d’être obligé de formaliser une demande de dispenses - mais c’est aussi important de constater que la gauche refuse d’abroger le Concordat sous le prétexte fallacieux que le Conseil Constitutionnel il y a peu a estimé ( tenez-vous bien ) que le Concordat en Alsace-Moselle pouvait " cohabiter " avec la laïcité, alors que loi 1905 interdit que la république salarie à l’école publique des enseignants en religions – Crab - 08 Avril 2016

I

Suite 1 : Les gros fantasmes de la gauche

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/observatoire-de-la-laicite/

I

Suite 2 : « Nous ne nous reconnaissons pas… »

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Manifeste+Crab

 

04/02/2016

L'irrationalité n'est pas une vertu positive

athéisme, athéophobie, collèges, concordat, Laïcité, Najat_Vallaud-Belkacem, religions

Ci-dessus capture d'écran de la vidéo '' la racine de tout le mal '' éditée par Richard Dawkins

°

Le trait original de son recueil, c'est son féminisme proclamé quand Boccace ( 1313 - 1375 ), dédicaçait son livre aux femmes, mettait en scène des héroïnes qui revendiquaient leur dignité et leur droit à une libre sexualité lorsqu'elles étaient veuves ou mariées à des vieillards

Ahurissant, à notre époque il se fait [ encore ] que de vieux textes, ceux-là, religieux sont toujours pris au sérieux, seulement et paradoxalement parce qu'il sont vieux et non parce qu'ils font sens, en dehors d'une explication simpliste des origines – ce serait mourir de rire si la vie n'était trop belle pour s'empresser de la quitter prématurément – bien des occasions de rire des religions ne manqueront pas – gardons-en quelques-unes en réserve pour passer de bons moments entre sociétaires rebelles, en tous cas réfractaires à vivre dans l'illusion

La spiritualité, c'est la vie de la conscience : les religions, loin s'en faut n'en ont pas le monopole - plus aptes à « briller », surtout pour la pire d'entre-elles*1, dès qu'il s'agit de vitupérer contre les femmes ( *1 : se référer au sexiste coran )

Parfaitement démontré dans le reportage vidéo [ '' La racine du mal '' ] édité par Richard Dawkins il n' y a pas de musulman normal ni de musulmans modérés, tous participent de la même fabrication religieuse : ils encouragent l'irrationalité comme si elle était une vertu positive – donc tous à tous les échelons encouragent le terrorisme islamique, et c'est d'autant plus grave, au regard des autres religions elles-aussi créatives de violences, que la musulmane est le pire des monothéismes car, par excellence, c'est [ La ] religion de l'irresponsabilité poussée à son paroxysme

Mais les chefs musulmans saisissent chaque opportunité de se faire passer pour des victimes chaque fois que quelques pauvres crétins inévitablement contre-productifs taguent les parois de quelques mosquées ou leur expédient par colis postal une ou deux tranches de jambons ( ...en fonction de leurs moyens ) au lieu de s'exercer à la pensée critique d'une religion raciste et sexiste dont les textes infantiles et égoïstes doivent être déconstruits sans relâche

J'ai déjà eu l'occasion de dire ce que je pensais de la ministre de l'Éducation Nationale au vu de sa non-réaction*1 vis à vis des propos tenus par le musulman « normal » Idriss Sihamedi

Plusieurs vaines tentatives après coup, par médias interposés, sur cette affaire Idriss Sihamedi des plus nauséabondes de se racheter ne feront pas oublier que la ministre auparavant a introduit le fait religieux à l'école imaginant avant tout possible de valoriser l'islam ( … peut toujours rêver ), puisque en parfait accord avec le gouvernement socialiste, comptant parmi les plus anti-laïques, sectaire Najat Vallaud-Belkacem s'est bien gardée, ce qui est une insulte faite à l'intelligence, à la conscience des français et des françaises, en outre une atteinte, de plus, et des plus déplorables à la laïcité, de ne pas prévoir en contrepartie l'enseignement du fait athée

Hors ce n'est pas le rôle de l'école de la république de faire accroire cette idée que l'irrationalité est une vertu positive : quand l'histoire passée et récente des religions, toutes meurtrières et mortifères jusqu'à l'indicible démontrent au jour le jour que l'on ne peux remplacer le '' je pense, donc je suis '' par le '' je crois, donc j'existe '' cause de la plupart des haines, des conflits éternisés, reproduits, formatés dans la spirale d'une vis sans fin activée, réactivée inexorablement par des populations religieuses qui se contentent d'une explication simpliste des origines de notre univers et de notre devenir – chacune d'elle détentrice d'une vérité inaccessible pour les autres qu'ils soient croyants ou non-croyants – Crab – 04/02/2016

*1: http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/01/le-drame-joyeux-des-fous-de-dieu.html