Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/02/2017

Une Femen condamnée

Exhibition sexuelle : une Femen condamnée


Extrait de presse :
[ …/... ]
« Le caractère cultuel du lieu où a été commise l'infraction supposée a manifestement pesé dans la décision de la cour d'appel », a estimé Me Tewfik Bouzenoune. Une analyse partagée par l'avocat de la partie civile, Me Laurent Delvolvé. «Cette décision est la juste reconnaissance du fait que tous les agissements ne sont pas autorisés au sein d'une église», a déclaré le conseil du curé de l'église de la Madeleine, à qui l'ex-Femen devra payer 2.000 euros de dommages et intérêt, en plus des frais de justice.
Me Bouzenoune dénonce donc un retour du «délit de blasphème, pourtant supprimé en droit français», et un «deux poids deux mesures ». Il cite en effet le cas d'une Femen qui avait mené une action au Musée Grévin en 2014. Condamnée en première instance pour exhibition sexuelle, elle avait finalement été relaxée en janvier devant la cour d'appel de Paris. « La justice retient le délit d'exhibition sexuelle dans une église, mais pas dans un musée… Cela revient à retenir une circonstance aggravante selon que le délit supposé a été commis dans un lieu cultuel ou non. C'est proprement scandaleux au regard de la loi de séparation de l'Église et de l'État», avance Me Bouzenoune.
Après la relaxe en appel de la Femen du Musée Grévin, Éloïse Bouton devient la première Femen à être condamnée en France pour exhibition sexuelle. La jurisprudence est encore mouvante sur le sujet: dans son arrêt de relaxe, la cour d'appel de Paris avait estimé que l'exposition d'un corps nu de femme, «en dehors de tout élément intentionnel de nature sexuelle », ne pouvait être qualifiée d'exhibition sexuelle. En mars 2016, trois Femen poursuivies pour les mêmes faits avaient aussi été relaxées, après une action contre Dominique Strauss-Kahn devant le palais de justice de Lille, où il comparaissait pour proxénétisme. Le conseil d'Éloïse Bouton a déjà annoncé son intention de se pourvoir en cassation. Par Edouard de Mareschal - ( http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/02/15/01016-... )

I
Le NU, c’est l’animal humain dans sa plus belle robe, mais qui donc s’en plaindrait ?
Cloué sur une croix, pratiquement nu, à peine vêtu d’un extravagant cache-sexe, la tentative saugrenue de soustraire des regards les plus coquins, à l’ultime seconde de vie, la dernière et libératrice érection du Christ tout juste avant que ne s’affiche sur son visage une dernière et bien décevante grimace ;
personnage fictif éminemment pernicieux et mystificateur, il aurait selon ses bailleurs inventé « le péché pour tous » avec cette niaise prétention à lui seul de racheter l’humanité - visible dans les églises la poitrine nu pour la plus grande jouissance de ses adoratrices hétéros et adorateurs Gays, il s’entend que la « représentation » dans les églises de cette créature masculine née de la maladie d’illusions ne pose aucun problème de conscience à « nos » défenseurs des « bonnes mœurs » qui n’y voit pas la plus petite sexualisation du corps de leur idole

Éloge
À nos bien-aimés bigot-e-s n’attendons pas pour leur poser la divine question qui fâche : dès-un peu avant Mai 68, plus sûrement à partir de la libération sexuelle due pour l’essentiel aux femmes pour les femmes ainsi qu’aux libertin-e-s, pourquoi la majorité d’entre-elles allaient, sans-être accompagnées, si souvent se recueillir à l’église ou parfois se faire cueillir derrière l’église, juste à coté de la tombe de leurs grands-parents ? - CRAB
 
 
Suites - Blasphème - déroulé d’articles :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Blasph%C3%A8me

I
Suites 2 : L’athéisme à l’école
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/latheisme-lecole-chapitre-n1.html
 
 
 

23/02/2016

Éloge de l'Hédonisme

0 Fragonard.png

En ces temps où la propagande religieuse ( toutes confessions confondues ) représentant moins d'un quart des populations de notre pays bât son plein, s'attacher à faire l'éloge de l'Hédonisme et de l'épicurisme devient une priorité contre toutes les tentatives émanant [ aussi ] de '' personnalité très médiatisées '' dont en premier des « spécialistes de l'économie » qui ne jurent que par la reproduction sans que ne manquent à l'appel bon nombre de politiciens-nes en mal de hiérarchies artificielles traduit la volonté politique d'ignorer l'humain de crainte qu'il n'y pas assez d'actifs pour financer « nos retraites » - quand ce n'est pas, comble de la dérision, par des politiciennes spécialisées dans les politiques natalistes « au nom [ disent-elles ] des intérêts des enfants »

Dans le sillon des religieux ces deux postures n'ont pas d'autres vocations que d'enfermer beaucoup de femmes et d'hommes, surtout les femmes dans le cadre étroit de '' la famille dite traditionnelle '' ;

quand les femmes et les hommes insoumis, affranchis, émancipés observent les tentatives venus d'intégristes ou de modérés dont l'objectif est d'installer dans notre société l'idée religieuse de l'occultation du corps des femmes, il s'impose en guise de juste réponse de leur opposer de découvrir ou redécouvrir avant tout le corps des femmes, de rappeler pour toutes et tous les bienfaits spirituels ou moraux d'une vie sexuelle active

Les intégristes ou modérés religieux voudraient, ce n'est pas une nouveauté, que les femmes retournent à la maison pour ne s'occuper que des enfants dans le cadre étroit de la famille dite traditionnelle

Nulle personne éprise de liberté ne saurait se dispenser d'agir contre les tentatives des hiérarchies ou théologiens de chaque religion monothéiste tous porteurs d'idéologies destinées à nous priver de notre liberté de penser ou de notre liberté de vivre sainement

Contre l'ascétisme et l’asociabilité du religieux s'impose hautement de veiller scrupuleusement pour soi même et les autres à l'épanouissement de tous les sens [ je cite Épicure '' Jouir sans se nuire, ni nuire aux autres ] ; en ces moments où les chantres du relativisme culturel essaient par tous les moyens en se saisissant des médias de faire accroire cette idée que toutes les croyances se valent et sont respectables il me paraît utile de mieux faire connaître la dimension philosophique de la littérature libertine des XVIIe et XVIIIe siècle - Citations :

L'Escole des Filles : Ou la philosophie des dames

Jean Lange - publié en 1655

Extrait :" Fanchon : J'aurai peur, au contraire, que cela lui fit mal.
Susanne : Point du tout, mon cœur, et cela lui fait grand bien.
Il est bien vrai que le premier coup de vit que l
'on lui donne, en le mettant dedans, elle sent une petite cuisson, à cause qu'elle n'y est pas accoutumée, mais pas après, cela ne fait plus que chatouiller et exciter le plus grand plaisir du monde." Fin de l'extrait
Une jeune femme bien avertie délivre ici à sa cousine, nettement plus innocente, ses instructions sur l'érotisme. Publié anonymement au XVIIe siècle, l'ouvrage est d une écriture classique : aussi, ne se fourvoie-t-il pas et remplit parfaitement son office. Sous la forme efficace du dialogue, les choses sont dites crûment, sans détours ni manières. Adressée aux " belles et curieuses demoiselles ", cette apologie de la luxure est immédiatement saisie et confisquée lors de sa sortie, en 1655. L'ouvrage a subsisté grâce aux nombreuses contrefaçons hollandaises qui circulèrent vers 1667. Une incitation salutaire à la débauche. À lire sans pudeur par les curieux aussi bien que par les amateurs de volupté. - Source : l'éditeur

°

Contes libertins de Jean de La Fontaine ( pourquoi ces contes ne sont pas étudiés dans les collèges ? ) - la vie de Jean-Baptiste Poquelin ( Molière ) a déjà été portée à l’écran par Ariane Mouchkine avec Philippe Caubère, en revanche le poète Jean de La Fontaine n’a, à ce jour, jamais fait l’objet d’un seul film

La Fontaine un épicurien ? Nul doute, c'est lui qui déclare : « J’aime le jeu, l’amour, les livres, la musique, la ville et la campagne, enfin tout ; il n’est rien qui ne me soit souverain bien jusqu’au sombre plaisir d’un cœur mélancolique »

Jean de la Fontaine publiera quatre recueils de contes libertins, moins connus que ses Fables - par les dévots ces " sornettes et ces bagatelles " seront jugées plein de « saletés et d'ordures » - qu'en est-il vraiment pour les bigots d'aujourd'hui ?

Quelques uns des contes choisis :

Les oies du Père Philippe, Comment l’esprit vient aux filles, La servante justifiée, Pâté d’anguille, On ne s’avise jamais de tout, Le faiseur d’oreilles, Le villageois qui cherche son veau, L’abbesse, L’ermite, L’anneau de Hans Carvel, Le cocu battu et content, Le mari confesseur, Promettre est une chose

Suites : un petit tour du coté des natalistes

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/02/segolene-et-les-autres.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/02/22/segolene-et-les-autres-5763457.html

Crab - 23 Février 2016


22/02/2016

Ségolène et les autres

Hermès psychopompe .jpg

Mythologie grecque

Hermès psychopompe : assis sur un rocher, le dieu s’apprête à conduire une âme défunte dans les Enfers

°

Communiqué de presse

Droit des femmes et laïcité : bravo à Pascale Boistard et carton rouge à Ségolène Royal

La semaine dernière, la secrétaire d'Etat aux Droits des femmes Pascale Boistard dénonçait dans "Marianne" les reculs de la laïcité pointant dans une interview Marianne le fait qu'il "existe sur notre territoire des zones où les femmes ne sont pas acceptées".
Ségolène Royal lui a répondu sur France Inter “il y a d’autres priorités sur le droit des femmes. Les violences conjugales, les violences dans la rue, les violences intra-familiales
(...). Le second point sont les inégalités salariales, ce sont aussi des vrais combats dans l’entreprise".

Nous soutenons totalement la position de Pascale Boistard. L’histoire de la lutte des femmes pour leurs droits, notamment leurs droits sexuels et reproductifs, leur statut dans la société, leur fonction sociale, mais aussi l’actualité des violences les plus extrêmes dont sont victimes les femmes dans le monde, au nom des intégrismes religieux, démontrent que la mise à distance des religions est une condition essentielle à l’émancipation des femmes.

La laïcité est une force et un bouclier pour les femmes - Source : '' Femmes sans voiles ''

°

Qui connaît vraiment Ségolène ?

La réponse de Ségolène ne peut vraiment pas surprendre - aux '' Amours '' et aux hommes, très nettement elle marque sa préférence pour la reproduction ou encore les « fines politiques natalistes » - Ségolène, c'est un état d'esprit sans étoiles, d'une conscience voilée, qui ne connaît, désormais, que l'ivresse du pouvoir, un pouvoir par nature si bien reproduit depuis des siècles par des hommes de gouvernements dont on ne peut dire, et pour le moins, que nous n'avons pas affaire à des philosophes - au regard de ces '' perspectives ségolèniennes '' le droit pour une femme de choisir les hommes de sa vie est relégué le plus « naturellement » au plus profond des abysses de l'Hadès musulman, dans ce monde obscur dont les femmes, captives pour la plupart ou sous-servitudes pour d'autres, ne reviennent plus - victimes certes pour celles vraiment victimes, mais aussi, comble de l'absurdité, beaucoup de ces femmes autrefois mariées forcées, activement comme s'il s'agissait d'une vis sans fin, soucieuses de la virginité de leurs filles participeront, à leur tour, à les marier de force - hors, il faut [ aussi ] le dire car le combat intellectuel contre les inégalités femmes-hommes ne pourra jamais aboutir sans mettre en cause la participation de nombreuses femmes musulmanes qui s'accommodent, et parfois soutiennent avec fanatisme ce « mode de vie » phallocrate que sacralise la religion pour installer dans notre société une « culture » in-fraternelle qui en de nombreuses circonstances se traduit par de sauvages assauts théocratiques tous dirigés contre la liberté - la laïcité - l'égalité femmes-hommes

'' Les hommes jouissent de mille libertés que les femmes ne goûtent pas. Je me fais donc homme ''. disait Ninon de Lenclos musicienne ( luth ) très cultivée et femme de lettres, insoumise elle réussira sa vie durant à ne jamais sacrifier son autonomie, sa liberté, veillera à maintenir son indépendance financière vis à vis des très nombreux hommes de sa vie et mourra à 85 ans*1 en parfaite santé

*1 - XVIIe siècle : Sur 100 enfants qui naissent, 50 n'atteignent pas l'âge adulte, 25 disparaissent entre vingt-cinq et quarante ans, 10 seulement deviennent sexagénaire - Crab - 22 Février 2016

Suites : Genre - une théorie ?

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/02/genre-une-theorie.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/02/15/genre-une-theorie%C2%A0-5760105.html