Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/09/2015

Et la Femen fut - pour l'honneur de la France

Femen, Claude_Askolovitch, Daech, Edwy_Plenel, Emmanuel_Todd, Pascal_Boniface, gauche, télévision_publique, Salon-de_la_femme_musulmane

Publié dans le Figaro ( daté du 12 Septembre 2015 ) :

Les Femen s'immiscent au salon de la femme musulmane à Pontoise

Deux militantes du mouvement féministe qui ont fait irruption sur scène samedi soir ont été prises en charge par le service de sécurité avant d'être remises à la police. Les organisateurs du salon entendent porter plainte

Les faits se sont produits samedi vers 20h30, peu avant la fermeture des portes. Deux militantes du mouvement féministe Femen ont perturbé un salon consacré à la femme musulmane dans le Val-d'Oise. L'événement s'est tenu samedi et dimanche au parc des expositions de Pontoise, au nord de Paris

D'après une vidéo postée sur Twitter, les deux militantes étaient vêtues d'une abaya noire, elles ont alors fait irruption à la tribune où parlaient deux hommes en qamis blanc, dans le cadre de la troisième édition de ce « salon au féminin ». « Deux Femen sont montées sur la scène, habillées de djellabas qu'elles ont enlevées avant d'être prises en charge par le service de sécurité du salon et remises à la police », relate à l'AFP une source policière. Les deux femmes ont été entendues samedi soir. Leur garde à vue a finalement été levée dans la nuit, mais les organisateurs du salon ont annoncé leur intention de déposer plainte. « Nous allons poursuivre l'enquête et les auditions pour savoir ce qui s'est passé », précise le parquet de Pontoise.

« Sales putes, il faut les tuer »

Les « deux imams étaient en train de parler de la question de savoir s'il faut battre ou non sa femme », quand les deux militantes âgées de 25 et 31 ans, sont montées sur la scène, raconte à l'AFP, Inna Shevchenko, porte-parole des Femen à Paris. Elles ont crié, en arabe et en français, des slogans qui étaient également peints sur leurs seins et leur dos : « Personne ne me soumet, personne ne me possède, je suis mon propre prophète ». Les deux jeunes femmes étaient d'origine algérienne et tunisienne, précise la porte-parole des Femen. Aussitôt, des « Sales putes, il faut les tuer » ont fusé dans la salle et une « quinzaine d'hommes ont sauté sur la scène et leur sont tombé dessus », poursuit Inna Shevchenko. Cette dernière se montre reconnaissante à l'égard de la police qui est intervenue très vite pour les protéger.

Une pétition réclamant l'interdiction de la tenue de ce salon controversé avait recueilli près de 6000 signatures sur le site change.org. L'initiateur de la pétition dénonçait la présence parmi les invités de « prédicateurs fondamentalistes tels que Nader Abou Anas, connu pour avoir légitimé le viol conjugal et plus largement la soumission de la femme ». Le Parti des radicaux de gauche a également dénoncé également la présence de tels prédicateurs. - (Avec AFP)

°

MERCI,

dans le silence assourdissant des grands médias qui ont attendu ce soir pour évoquer cette sale affaire, quand la plupart des associations autoproclamées féministes sont restées étonnamment muettes, dans une actualité où l'on publie la photo d'un petit garçon mort noyé en se gardant en parallèle de publier la photo d'une fillette syrienne décapitée par des islamistes - ces deux Femen, en montant sur les tréteaux ou deux islamo-crétins débattaient sur la base d'une idéologie prélevée dans le raciste et sexiste coran pour savoir ( « savamment », cela s'entend), s'il faut battre sa femme - eh oui, vous avez bien lu : force est de constater, une fois de plus, que ces incurables phallocrates, ennemis de la liberté, en sont toujours là...

 

En agissant aussi directement dans un des antres musulmans du monde de l'inégalité femmes-hommes, sorte de « salon », plutôt une tribune de la propagande islamique, les deux Femen non seulement font honneur à la France, pour ne pas dire sauve l'honneur de la France

D'autre part, et ce n'est pas le moins important, par ce coup médiatique montrent leur solidarité avec les femmes insoumises arabes, iraniennes - solidaires detoutes les femmes qui se battent partout dans les mondes dominés par les musulmans et autres autres mondes du même acabit qui en sus encouragent la délation, l'Inde par exemple : des mondes où le fanatisme religieux assassinent, emprisonnent* des athées ( * : y compris en Tunisie ), des laïcs tout autant que les femmes qui revendiquent leur autonomie

C'est la règle, la voyoucratie musulmane entend porter plainte contre les Femen, et non contre les fanatiques qui n'ont pas hésité à les injurier et à les menacer de mort*1, ni contre la quinzaine de crapules* qui se sont jetés comme des barbares dignes de la soldatesque de Daech pour rouer de coup les deux femmes ( * : ...des hommes courageux...)

*1 : « Sales putes, il faut les tuer »

 

Le 11 Septembre dernier '' le Huffington post '' rappelait, qu'athée réfugié en France où il a publié '' Blasphémateur ! Les prisons d'Allah '' *2, l'écrivain Waleed al-Husseini * ( * : arabe palestinien ) faisait parti des rares voix, dont Yaël Mellul et Christine Le Doaré, qui se sont élevées, scandalisées par le fait que de tels discours qui représente un danger pour pour toute société libre puisqu'ils tentent d'y introduire la charia, puissent être promus en France, et atterrées par le silence des associations féministes. Quant au monde politique, seule Céline Pina s'est publiquement exprimée

*2 : Waleed al-Husseini, Blasphémateur ! Les prisons d'Allah, éditions Grasset, 14 janvier 2015

 

La vraie question qu'il faut poser : qui mérite d'être poursuivi pour incitation à la haine ?

Qu'attend la Garde des Sceaux pour saisir le Procureur de la République ?

Pourquoi la gauche ( elle est au pouvoir ) reste sans réagir à tous les débordements ou à tous les assauts théocratiques conduits contre les valeurs de la République émanant pour le principalde groupes de musulmans plus fanatiques les uns que les autres ?

Le Président Hollande, grand représentant d'une haute moralité qu'on nous assure génétiquement de gauche, a Twitter pour féliciter un sportif mais n'a pas eu un mot pour les Femen, à méditer... - Crab – 13 Septembre 2015
Suites : Religion de guerres et de haines

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/08/25/religion-de-guerres-et-de-haines-5675077.html

°

La cause des femmes - 2015

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/08/la-cause-des-femmes-2015.html

 

 

 

23/05/2015

La haine de la démocratie et des valeurs républicaines

Emmanuel_Todd,Edwy_Plenel,Émilie_du_Châtelet,Aymeric_Carron,islam,féminisme,athéophobie,MRAP,Beur_FM,Observatoire_de_la_laïcité,science

Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise du Châtelet

 

[ « Nous n’avons rien à faire dans ce monde qu’à nous procurer des sensations et des sentiments agréables - Émilie du Châtelet - ] - donc, toutes les raisons du monde de ne pas se laisser polluer l'esprit par les religions

La Science est laïque car même les rares croyants parmi les chercheures et chercheurs laissent leurs convictions intimes aux vestiaires avant d'entrer dans le labo

°

" le blasphème n'est scandaleux qu'aux yeux de celui qui vénère la réalité blasphémée " - Pierre Bayle ( XVIIe siècle )

 

Blasphème : Parole ou discours qui outrage la divinité, la religion ou ce qui est considéré comme respectable ou sacré. ( Le blasphème est à distinguer du sacrilège : le premier consiste en paroles, le second en actes.) - Selon la définition du dictionnaire Larousse -

°

Pour moi blasphémer c'est le droit d'exécrer toute affirmation sans preuves tangibles de l'existence d'une divinité ( de « ses » arrière-mondes ) dont « la parole » selon les « textes sacrés » exige la soumission, de s'agenouiller ou de de se prosterner...

Contre la censure qui s'exerce au nom de la religion voire au nom de ce que les croyants nomment '' dieu '', et dans la mesure où je n'appartiens pas à cette invention née de la volonté d'hommes pervers d'ordonner, à travers la religion la sacralisation de la phallocratie, j'estime qu'il m'appartient de droit de le faire savoir publiquement à travers la critique athée et féministe de monothéismes

 

Le déni du réel dans lequel s'enfonce la France

Une pratique courante mécaniquement reconduite en toute impunité sur Beur FM* ( * voir le document odt, en bas de page ) sans que cela ne gêne « nos bien pensants *1 « au chevet, jours et nuits, de « nos pauvres musulmans de France », mais restent étrangement muets sur ces pratiques islamiques d'incitations à la haine de tous ceux qui pensent différemment et plus particulièrement contre tous ceux qui se livrent à la critique athée et féministe du raciste et sexiste coran ou du mode de vie « modèle », « exemplaire » d'un prophète pédocriminel et criminel de guerre

*1 : pour ne citer d'entre les « personnalités » et militants que les plus agités parmi les plus médiatisés, Aymeric Carron, Emmanuel Todd, Edwy Plenel emprisonnés dans un déni pathologique du réel, persistent à masquer la réalité d'une religion de l'irresponsabilité infantile et égoïste, ou encore quandd'autre part, à jet continu, des associations à l'unisson bien silencieuses ( genre MRAP, et pour cause... ) se complaisent dans la pratiqued'un antiracisme dévoyé, quand ellesnesont en réalité que des caisses de résonance du ressentiment venant de gens qui utilisent cette même idéologie pour nourrir leur frustration

 

Ne pas respecter l'égalité femme homme, en affirmant lutter contre l'islamophobie, c'est nier la République

Sous-couvert de victimisation permanente, ce concept d'islamophobie met du religieux partout au sein de la République et vise plus particulièrement à installer une religion musulmane qui politiquement sacralise la phallocratie* ( * : inégalité femme homme ), n'oublions pas que le rêve de ces idéologues qui braillent au racisme* ( * : islamophobie ) n'a qu'un objectif : installer le communautarisme et à les entendre ce ne serait pas la religion qui est un problème mais la laïcité, et ne doutant de rien comptent bien segmenter la société dans la perspective de réunir les conditions, au niveau de certains de nos quartiers de ville ( un peu comme vu en Angleterre ), pour instituer localement, dans l'immédiat faute de mieux, à l'encontre de nos lois la loi de ce qu'ils nomment dieu pour asseoir la suprématie des hommes sur les femmes

 

« islamophobie », une arme qui vise très directement la liberté d'expression et la réintroduction de la condamnation du blasphème

Le concept d'islamophobie émane d'individus qui tentent de masquer ou de faire oublier que la France est un pays multi-ethnique et non multi-culturel, dont les valeurs républicaines ne sont pas négociables ( les « analyses » erronées ou la thèse islamo-gauchiste infantile d'un E.Toddn'y changeront rien...) - islamophiles à plein temps, ils ont également pour objectif de minorer l'antisémitismequi pourtant était il y a plus de vingt ans en voie de disparition dans notre pays, il s'avère après la tuerie des '' Charlie '' et à l'hyper casher que nos gouvernants et la majorité socialiste au Parlement n'en tirent aucune leçon, exclusivement ou lâchement préoccupés de faire carrière, de renouveler leur mandats et non de servir le pays ont montré tout dernièrement une fois de plus leur incapacité à rétablir la laïcité en bricolant une loi à minima sur les signes ostensibles religieux dans les crèches publiques, privées et j'en passe...

 

Les enfants ne sont ni de gauche ni de droite, dit-on, cependant la ministre de l'Éducation Nationale déclare déclare de sa réforme : '' cela va dans le sens de l'intérêt des enfants '' - ce n'est pas en tout cas le cas des programmes scolaires car si la réduction du nombre d'heures destinées à l'apprentissage du grecque et du latin devient effective ce n'est sans lienavec le renforcement de l'enseignement du fait religieux sans en contrepartie prévoir d'enseigner le fait athée ;

en réalité ces dispositions reflètent le sectarisme d'une ministre tenant dans le plus grand mépris la conscience des parents d'élèves non-croyants dans un pays où la majorité de la population est athée ou sans religion tout en étant laïque

 

Document odt, un article extrait d'un dossier publié dans Marianne :

http://crab.painter.free.fr/textes/Les_mauvaises_ondes_de_Beur_FM....odt

Crab 23 Mai 2015

 

Suites : Les diktats musulmans

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/06/01/la-sourate-dite-les-lumieres.html

 

Suite 2 - Déroulé d'articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Les+diktats+musulmans

 

 

 

17/05/2015

Lettre aux ânoradeurs du toddismlamique

les_diktats_musulmans, Edwy_Plenel, Aymeric_Carron, Emmanuel_Todd, islam, féminisme, islamophobie, athéophobie, France, europe, musulmans, religions, observatoire_de_la_laïcité

La laïcité protège plus particulièrement les enfants de la soumission au religieux, fraternellement elle assure, dans notre pays, l'égalité entre les sexes

"Sans une bonne part de laïcité, la libération des femmes est impossible "

" […] Dès le 12 janvier j’ai observé un tout autre discours : " Oui, je suis pour la liberté d’expression, mais il y a des limites. On ne parle pas de ce qui est sacré pour les autres." Alors, oui, ils ont gagné. Je sais que des dessins de " Charlie Hebdo " peuvent choquer, mais si on est blessé par un coup de crayon, on peut toujours répliquer par sa plume, et rien d’autre ! Et ce " mais ", on ne s’en remettra pas de sitôt. L’autocensure va être de plus en plus forte, et pas seulement à cause de l’islamisme. [...]

Des Français de bonne volonté ont été très troublés quand ils ont commencé à entendre les exigences religieuses des uns et des autres. Ils se sont même demandé si ce n’était pas eux les plus intolérants, et ont remis en question cette laïcité. Ils ont cru qu’il fallait accepter quelques petites entorses, mais dès que vous acceptez une entorse, les prosélytes en exigent une autre. Il faut qu’il y ait, de la gauche à la droite traditionnelle, une réelle volonté. Et que dans les cantines de nos écoles publiques on n’impose plus en douce de la nourriture halal. Il y a vingt-cinq ans, personne n’aurait osé demander de telles exceptions. Ni casher ni halal à l’école publique, tout le monde mangeait la même chose. Aujourd’hui, on exige, on bat en brèche le modèle laïc qui a toujours bien marché. On n’a pas voulu arrêter ce prosélytisme religieux pour éviter les conflits.|...] "

" Je suis touchée comme intellectuelle parce qu'on a attaqué la liberté d'expression, comme Juive parce qu'on a tué quatre personnes parce qu'elles étaient juives, et comme femme parce que le modèle des rapports entre les sexes imposé par les islamistes me fait horreur."

Élisabeth Badinter

 

Contre les ennemis de la liberté d'expression et les fanatiques religieux qui rejettent notre modèle laïc et égalitaire pour imposer celui de la soumission des femmes moquons nous de tous veux qui parlent d'islamophobie et poursuivons sans relâche la critique athée et féministe des religions pour en ( entre-autres ) démontrer que '' la religion commande que la femme soit conforme au statut de seconde '' - à titre d'exemple le coran parle des femmes à la troisième personne, vérifiable sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

°

Contre la vie

« [ Platon ] a dévié tous les instincts fondamentaux des Hellènes, je le trouve si imprégné de morale, si chrétien avant la lettre [...] je suis tenté d'employer à l'égard de tout le phénomène Platon, plutôt que tout autre épithète, celle de " haute fumisterie " ou, si l'on préfère d'idéalisme. »,

[ … ] « Platon est cette fascination à double sens appelée « idéal » qui permit aux natures nobles de l’antiquité de se méprendre elles-mêmes et d’aborder le pont qui mène à la « croix ». » Le crépuscule des Idoles / Ce que je dois aux anciens - Nietzsche

°

La cause de la violence religieuse n'est pas la pauvreté mais l'inculture

C'est du toddisme dans le texte de laisser accroire cette idée que la pauvreté est la cause majeure de l'embrigadement dans la religion, dans l'activisme, dans le djihadisme, pire c'est essentialiser l'ensemble de la population musulmane sans même tenir compte qu'arabes et noirs ne sont pas tous des croyants ni tous des musulmans – entendre Todd délirer est une chose, comprendre ce qu'est réellement l'idéologie islamiste passe par la lecture d'auteures et d'auteurs arabes ou iraniens athées et anti-islam qui écriventdans l'objectif d'obtenir la reconnaissance de la liberté de conscience, le droit de ne pas croire, contre l'homophobie et l'égalité femmes-hommes

 

Penser n'est pas croire – la religieuse n'est qu'aliénation

Dévoyées par le prosélytisme les illégitimes revendications communautaristes majoritairement musulmanes en référence littérale au raciste et sexiste coran, au nom d'un prophète pédocriminel et coupable de crimes de guerres ont pour conséquences l'activisme d'une population islamiste dont les plus extrémistes sont porteurs d'une idéologie largement internationale qui entend s'opposer à l'idée même de non-croyance ou du refus d'adhésion à leur dieu ou encore à leur prophète* ( * : tuerie des Charlie et des juifs de l'hyper casher )

 

À la base de tous ces désordres publics anti-républicains : une croyance sans que ne serait-ce qu'un instant produire la moindre preuve tangible qu'une divinité s'occupe de nous, de nos problèmes personnels ou collectifs ou encore décider de notre sort après la mort ?

 

Pour aider les écoliers-res et les lycéens-nes à apprendre « comment penser » et non « quoi penser » il conviendrait que les profs enseignent le Fait athée !

Par Michel Onfray, enseigner le Fait athée : http://atheisme.org/onfray.html

°

Suites 2 : La passion selon Todd

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/la-passion-selon-todd.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/08/la-passion-selon-todd-5618384.html

Crab le 17 Mai 2015