Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

07/03/2017

Sexisme - Fausse route

Démocraties, Élisabeth_Badinter, féminisme, Féminisme_2017, islam, religions, sexisme, Théocraties

Otto DixLe viol
I

Le chien est le seul à voir la mort - Otto Dix - ( Le triomphe de la mort, 1934 )

I

Je peux ajouter que le chien n’est ni musulman ni chrétien attendu que pétri de bon sens il est le seul à voir que la mort est-absence de sensation

I

Droits des femmes et gratuité de la pilule du lendemain
Il n’y a pas de différence entre un régime théocratique musulman et, en Europe, le système politique d’un pays chrétien tel que la très catholique Pologne ou l’Irlande dès qu il s’agit de maintenir ou d’abaisser le statut des femmes, soit par la déconstruction « d’acquis de droits » ou, au nom de dieu, inscrire dans la loi le refus de valider les droits des femmes à disposer librement de leur corps
Le gouvernement polonais dans sa perversité la plus monstrueuse fait de sorte qu’elles quittent leurs emplois, cessent d’exercer - ainsi pour ces femmes de se préparer des lendemains désenchantés quand les-enfants auront quittés le domicile familial signal de la fin des-aides de l’État pour rester à la maison ;
y pensent-elles, celles qui, aujourd’hui, se font-ainsi piégées par les « idéaux charitables » de ces hommes de foi l’émanation des conservatismes les plus sordides - qu’elles se retrouveront demain quasi sans ressources - ce n’est pas sûr, pas sûr du tout...

I

Être conscient-e de la ressemblance de genre des femmes et des hommes éviterait à plus d’un-e de s’engager jusqu’à l’impasse sur d’épineuses, voire christiques " fausses routes "
Il n’y a pas que dans les écritures dites saintes où l’on ne dit jamais du bien des incroyants, hors, en tant que récidiviste, n’en déplaise aux « féministes » peu enclin-e-s à faire confiance enfermé-e-s dans la difficulté de regarder, de lire pour comprendre un tableau aussi tragique soit-il, ici en-aucun cas il ne sera nullement question, sur cette page, de victimiser les femmes, car elles sont en grande partie responsable*1 du sort qui leur est réservé à travers les-idéaux « sacrés » misogynes non critiqués des patriarcats qui par leurs-emprises sur la société rend non consubstantielle l’identification de la citoyenneté à l’égalité femmes-hommes, notamment en ce qui concerne Pologne où paradoxalement 99 % des enseignants sont des femmes, et la question qui se pose : qu’enseignent-elles aux-enfants dans la journée, quand le soir ils sortent de l’école sexistes ?
( En tant que chien, je ne cesse, à longueur d’année, de rappeler qu’il faut afin de mettre fin aux fanatismes ou terrorismes islamiques en contrepartie du fait religieux enseigner le fait athée à l’école sous la forme d’un récit historique qui va de l’antiquité à notre riche époque contemporaine ) - Sexisme en Europe, *1 - Vidéo :
http://blvids.free.fr/0_Fausse_route.mp4

I

Suites : La catharsis
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/la-catharsis.html

I

Suites 2 : Élisabeth Badinder sur la sellette
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/elisabeth-badinder-sur-la-sellette.html

I

Suites 3 : Sexisme 2017
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/sexisme-2017.html

 

24/10/2016

Qui a peur du sexe ?

 

Magritte.png

Magritte

I

Dans l’antiquité, il fut, selon Pline l’ancien, le précurseur de l'insertion de la lumière et l'ombre révolutionnant ainsi la peinture grecque, Apollodore d'Athènes est un peintre athénien ( Ve siècle avant notre ère ) surnommé « le peintre d’ombre » dont Magritte appréciait son goût du mystère - ce goût du mystère, contre les idéaux des principaux penseurs surréalistes qui estimaient que de ne pas associer l’image aux mots ne faisait pas sens, Magritte en toute indépendance élabore l’essentiel d’une production picturale dont chacun de ses tableaux est le révélateur de sa volonté sans faille de détecter, de pénétrer, de signifier exclusivement par l’image le mystère de la pensée – peindre le mystère fut dans la vie d’artiste de Magritte sa raison de vivre

I

En France la beauté n’est pas un risque - attendu que dans notre pays, la pensée est la seule lumière

I

Dans notre pays, un mari ne décide pas à la place de sa femme, et en France la beauté n’est pas un risque, en islam si - car le monde musulman hait, à peur de la belle femme*1 qui sait s’habiller parce que cette « sorcière ou ensorceleuse » se sait séduisante d’autant plus qu’envers et contre tout éprise de liberté, sans pour autant se prendre au sérieux - sure d’elle, elle aime en tout et pour tout faire ce qu’elle veut quand elle veut

( *1 : on sait aussi que l’islam a peur des beaux hommes – récemment l’Iran a refoulé un homme européen à sa frontière, jugé trop beau, donc dangereux...

Dans une société qui croit à l’émancipation féminine, devons-nous normaliser, dès l’enfance, ce signe plus que très problématique qu’est le voile islamique ?

Si les enseignantes et les éducatrices en garderie devaient porter le voile ne serait-ce pas inquiétant ?

Effet nocebo, ces personnes incarnent une autorité symbolique immense : devant les enfants, elles représentent la société et si tel était le cas, le relativisme, ici, justifie la soumission féminine )

I

Autrefois les chrétiens excellaient dans cette idée saugrenue de séparer le corps d’une personne de son entendement, c’est dire le désir généré par l’attirance sexuelle, le choix, l’idée, l’esprit, etc., qui du moins ne sont que les effets d’un processus physiologique, neuronal et nerveux, c'est-à-dire exclusivement lié à la chair et au cerveau - mais dans notre époque contemporaine à l’exception d’une minorité résiduelle de catholiques ou autres judéo-chrétiens de pailles, c’est à présent l’islam exporté dans notre pays - pays des libertés individuelles qui, dans notre société, ne veut pas et entend bannir le sexuel ;

cependant s’observe qu’il en est ainsi un peu partout dans le monde où la religion musulmane entend interdire dans chaque pays le sexuel, interdit la sexualité, sauf pour les hommes en autorisant la polygamie, et de s’acharner à cacher les femmes par crainte du pouvoir de séduction qu’exercent les plus belles d’entre-les femmes, et pour ce faire soumet et humilie toutes les jeunes femmes en leur imposant de rester vierges jusqu’au mariage ( le plus souvent forcé ) - allant jusqu’à mécaniquement les obliger ou en cas de doute à passer un teste de virginité, dans d’autres cas ainsi qu’en Égypte et dans certains pays africains de les priver de la possibilité de jouir de leur sexe par la mutilation génitale ( l’excision )

I

Invention des théoriciens islamistes, cette idéologisation, cette instrumentalisation sans précédant du corps de la femme comptant parmi les plus sexistes, inégalitaire, discriminante et inhumaine ( un homme vaut deux femmes et a le droit de battre sa femme dans le coran - c’est dit-on la parole du dieu musulman [?] - ), n’a pas sa place dans notre société où voluptueusement le plaisir est la racine de la morale, de même que le droit de ne pas savoir, de ne pas croire au surnaturel est le reflet de la joie intense procurée par la recherche et l’enthousiasmante satisfaction de la découverte - in fine, si l’on peut rire, se gausser sans modération ( c’est bon pour la santé ) de l’explication des origines de l’univers et de la vie rapportées par les autres religions, il n’en va pas de même avec l’islam ;

dénué de spiritualité l’islam n’est pas une religion, mais une idéologie purement politique et sociétale qui n’a pas sa place dans aucune des sociétés réellement démocratiques et citoyennes où la recherche de l’éthique prime sur l’irrationnel, sur l’obscurantisme, sur l’exhibitionnisme identitaire dans l’espace public ou encore sur l’ensemble des préjugés ou inepties très genrées que vient ou tente de sacraliser cette fausse religion - CRAB - 23 Octobre 2016

I

Révolution sexuelle : vidéo

http://crab.painter.free.fr/videos/Revolution_sexuelle.mp4

I

Libertines - Libertins

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/09/02...

I

Réaliser un féminisme libertin

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/03/18...

I

Qui sont les femmes ?

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/01/24...

I

Casanova

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/10/casanova.html

 

I

Casanova – Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/10/23/casanova-5704641.html

 

I

L'Éros féminin...

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2009/03/13...

I

Carmen

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2009/12/08/carmen.html

 

 

10/10/2016

Religions - Les grands mensonges à la télé

aristippe de cyrène,céline_pina,démocrite,leucippe,Épicure,lucrèce,religions,islam,islamistes,socialistes,télévision

Piqûre de rappel :

Être islamophobe, c’est naturel, c’est le contraire qui ne l’est pas :

ce ne sont pas les Athées qui posent des bombes dans les lieux de cultes ni eux qui assassinent des croyants, mais ce sont bien les athées qui sont persécutés par des croyants dont plus que partout ailleurs dans tous les pays dominés par les musulmans

I

En France, il y a toujours, quelque part, contre la liberté d’expression des faut-culs, plus ou moins bénis, pour exiger la censure, en général partie prenante au même titre que les rois des rois du " c’est pas le bon moment pour en parler "

I

Attaquer en Justice Zemmour un jour pour islamophobie et le lendemain pour pro-djihadisme, l’accuser de faire l’apologie des islamistes est grotesque - quand bien même si à titre personnel je ne vois rien de respectable dans la mentalité et le comportement des djihadistes inspirés par une « religion » qui n’est rien de plus qu’un document totalitaire raciste et sexiste

Sans partager certaines de ses analyses dont notamment des propos sexistes qu’il a tenu çà et là, il n’empêche que ce qu’il dit ou écrit sur l’islam est nettement plus juste et très nettement moins dangereux que ce que racontent les chantres de la déradicalisation des candidats au djihad - idem pour le traitement proposé pour circoncire les islamistes de retours sur notre sol ;

en réalité ces apôtres de la dé-radicalisation et leurs soutiens sont avant tout ( à l’exception de quelques naïfs ) des prosélytes mains dans la mains avec tous ceux qui, dans notre société, s’efforcent, sans relâcher, de masquer que le coran est un document infantile et égoïste : raciste, athéophobe, sexiste, antisémite et homophobe, et sont plus particulièrement bien soutenus par tous ceux qui sans scrupule participent à toutes les tentatives de masquer que l’islam n’est pas une « religion », mais une idéologie totalitaire incompatible avec notre culture, notre humanité ;

en réalité, ces chantres de la déradicalisation sont, au quotidien, bien aidés par des « journalistes » et des « intellectuels » bigotisés, des politiques carriéristes se complaisant par électoralisme dans un clientélisme forcené qui n’ont jamais-eu d’autres intérêts ou visées que d’obtenir l’enseignement du fait religieux pour exercer une influence normative sur les élèves - puisqu’en contrepartie n’est pas enseigné le fait athée à l’école, ce qui d’emblée interdit aux élèves de prendre connaissance de toutes pensées philosophiques qui pourraient leur permettre d’exercer leur raison critique et penser par eux-mêmes ;

ces mêmes bigotisés ou corrompus par la religion se contrefichent de la citoyenneté, leur projet plus ou moins avoué est d’installer le communautarisme et pour ce faire insistent, à longueur d’années, pour pour obtenir la généralisation de l’anti-laïque Concordat sur l’ensemble de nos territoires

I

En tant que lanceur d’alerte, je n’ai jamais cessé depuis 1995 de dénoncer l’islamisme rampant validé par le train-train d’une propagande soporifique parmi les plus nauséabondes,

il y a quelque jours, diffusé sous la forme d’une série télévisée prenant pour prétexte fallacieux d’expliquer les différences entre les religions en se gardant bien de ne pas évoquer dans les civilisations de l’Antiquité grecque et romaine, puis en Europe au début de notre ère, la place incontournable qu’occupaient et occupent toujours dans notre [ Culture ] les essentielles et grandes découvertes scientifiques divulguées, vulgarisées et publiées sur parchemins par de grands penseurs ni platoniciens ni aristotéliciens , dont pour les principaux : les chercheurs ou philosophes athées : Aristippe de Cyrène, Démocrite, Leucippe, Épicure, Lucrèce, etc. etc.

I

Imaginer réduire les tensions identitaires en gardant le silence sur ( voir les manuels scolaires 2016 ) la condition de la femme en islam médiéval ni sur l'historicité et la fiabilité des éléments biographiques concernant Mohamed, c’est purement, pour ne pas dire autre chose, une scandaleuse entreprise de désinformationnoter, contre le droit pro-égalité, qu’il s’agit là, dans notre pays, de l’institutionnalisation d’un déni de l’histoire de l’islam sans précédent dû à un gouvernement socialiste ;

hors ne pas évoquer la condition des femmes en islam en rapport étroit avec ce que l’on peut lire ( entre-autres ) dans le coran et ses annexes quand en principe le gouvernement de toutes les françaises et de tous les français se doit, scrupuleusement, d’être garant de l’égalité femmes-hommes, donc de la citoyenneté, donc de la mixité sociale contre toutes les tentatives islamistes de ségrégation sexiste - et j’en passe... [ rire si possible ]

I

Cette série télévisée revenons-y, d’emblée commence par un énorme mensonge, un sommet en matière desinformation " une religion répond aux questions auxquelles on n’a pas vraiment de réponses sur l’origine de la vie et du monde, sur ce ce qui se passe après la mort par exemple " - Hors dès l’antiquité par Démocrite et par l’atomiste Leucippe sur les origines de « notre » univers, nous savons que ce " deux doubles " avait tout compris [ je pense, récemment décédé, à l’astrophysicien André Brahic qui ne manquait pas de le rappeler - auteur de " Enfants du soleil " ]

Quand à la mort, plusieurs siècles avant le sus nommé J.C, par Épicure qui parmi les premiers sinon le premier comprit ou eut clairement conscience qu’il lui fallait mener sa bataille philosophique contre l’expression d’une culture déiste envahissante due à Platon et Aristote, puis plus tard au début de notre ère par Lucrèce ( ainsi que le fit savoir Épicure avant lui ) nous savons qu’il n’y a peu lieu d’épiloguer sur la mort puisque la mort est absence de sensation, ce qui déconstruit toutes les tentatives émanant des religions monothéistes et leurs dignitaires de crédibiliser des arrières-mondes ( Paradis-Enfer ) tous plus imaginaires et infantiles les uns que les autres

Mais la télé, avec l’argent de tous les contribuables, décidément ne manque pas d’air: " C’est aussi [ la religion ] un chemin et un message à suivre " - beurk, donc inutile de penser votre vie ni de faire référence à vos expériences personnelles puisque la religion " vous dit tout " ;

ainsi, vous n’avez plus qu’à suivre, à vous conformer, à vous normer – bref, dogme oblige, la religion est bien le clonage des esprits... Crab – 10 Octobre 2016

I

Suites : Les diktats musulmans

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/06/01/la-sourate-dite-les-lumieres.html

I

Déroulé d’articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Les+diktats+musulmans