Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/06/2016

Propagande islamiste ou bourrage de crânes à la française

Kabylie.jpg

Photo prise en Kabylie - ne fait pas partie de l’article

I

ICI, sur cette page, publié par AGENCE KABYLE D’INFORMATION, je reproduis le commentaire de Salem AT SEYD dans son intégralité :

« La France sans les musulmans ne serait pas la France » ??? ( Réponse à un article du Monde ) -16/05/2016 - 21:49

CONTRIBUTION ( SIWEL ) — Suite à un article paru sur le journal Le Monde, signé par un certain Abdelkader Abderrahmane, un de nos fidèles lecteurs a souhaité apporter quelques réponses aux tentatives de récupération de grands personnages de l'Histoire moderne et ancienne qui ont marqué la France et le Monde.

A croire que tout ce qui n'est pas occidental est forcément arabe.
Ci-dessous l'intégralité de la réponse de Salem At SEYD

Je m’étonne de voir le Journal Le Monde publier un article qui relève davantage de la propagande que de la discipline journalistique. Je ne doute pas des bons sentiments de ce bon Monsieur Abdelkader Abderrahmane. Mais laissez-moi être plus que circonspect quant à ses capacités d’analyste et consultant géopolitique. En effet, il « commet » un article avec des références de piètre valeur scientifique, et par conséquent géopolitique. Et particulièrement quand on souhaite se pencher sur des sujets aussi vastes que l’Histoire de France ou encore celle de l’Islam.

« De quoi parle-t-on au juste ? »
Dans son article publié sur Le Monde, l’auteur nous parle de monde « arabo-musulman ». Comment peut-on encore utiliser une telle dénomination dans le monde d’aujourd’hui ? Le monde arabe est en décomposition, son idéologie pan-arabiste réduite à l’état de ruines. C’est d’ailleurs pour cela que l’arabisme se rabat bien volontiers sur la mouvance islamique mondiale. De quoi parle-t-on au juste ? En géopolitique, nous savons justement que le poids démographique des arabes est insignifiant quand on le rapporte au 1,5 milliard d’êtres humains « potentiellement » musulmans. Potentiellement car l’Islam est une religion, et l’Homme selon un principe coranique bien établi a le choix de croire ou de ne pas croire. Par ailleurs, nous savons que la doctrine d’Etat Wahhabo-salafiste saoudienne et qatari est assise sur ¼ des ressources mondiales d’hydrocarbures. Sans compter la puissance de frappe phénoménale de l’industrie éditoriale saoudienne, qui absorbe une part du PIB saoudien que plus d’un pays aimerait avoir pour nourrir son peuple. Il faut aussi rappeler que l’Islam n’est pas une identité mais une religion et qu’en matière de croyance, il n’y a point de place pour l’hérédité, surtout en Islam. Je rappelle à toutes fins utiles au journal Le Monde que les Omeyyades de Syrie et les Abbassides d’Irak ne sont pas des arabes mais des levantins …

« Arabo-musulman ? »
Quand on cite des hommes de science « arabo-musulmans », il faut s’assurer de la présence d’au moins un auteur arabe dans la liste. Sans quoi l’expression est vide de sens. Or aucun des personnages cités n’est arabe. Pourquoi donc une telle confusion ? Un habitus profondément ancré et entretenu par les orientalistes de l’Institut du Monde Arabe ? Ce vaisseau amiral de l’arabisme sis en bord de Seine en plein cœur de Paris ?

Averroès est un berbéro-andalou qui a vécu à la fin de l’Empire berbère almoravide et assisté à l’avènement de l’Empire berbère Almohade. Un homme de science s’il en est, et qui fait abstraction du fait religieux pour réfléchir et penser. M. Abdelkader Abderrahmane sait-il qu’Ibn Tumart, auquel il renvoie le lecteur, donnerait même des complexes à un salafiste de banlieue dans sa compréhension rigoriste de la tradition dite sunnite ? L’autoproclamé imam impeccable et son élève Abd El Moumen étaient des adeptes immodérés du Jihad. La morale rigoriste à amené l’iconoclaste Ibn Toumert à condamner toute distraction, dont la musique. Savez-vous que les juifs n’ont pas eu à attendre que la reconquista espagnole ne boute en Afrique du Nord juifs et musulmans ? Et pour cause la doctrine de l’almohade Ibn Toumert n’a laissé d’autre choix aux juifs que de se convertir ou de mourir. Et vous citez un prosélyte du moyen âge qui donnerait des complexes aux « imams Youtube autopraclamés et impeccables ». Ceux là même qui sèment leur poison antisémite éculé en vue d’alimenter les rangs de DAECH ? Et tout ça avec la photo d’un français d’origine kabyle devenu quasi-mythique de son vivant.

Poursuivons :
Avicenne, Rhazès et El Ghazali (Algazel) étaient persans (Iran). Pourquoi citer El Ghazali, un mystique dogmatique qui a rejeté la science philosophique ? A ne pas confondre Algazel avec Mohamed El Ghazali de l’Ecole Al Azhar du Caire, l’opposant égyptien numéro un à la laïcité en Egypte au XXème siècle. Algazel est à l’origine même du rejet de la philosophie en tant que discipline qui critique la pensée. Nous lui devons même d’avoir tué la critique philosophique (El falasifa). Traitant de l’incohérence et discréditant les philosophes. C’est à lui que nous devons le mot français « falsification » qui vient en droite ligne de son ouvrage « Tahafut Al-falasifa ». Il aura fallu toute l’intelligence affutée du berbéro-andalou Averroès pour remettre sur pied la critique philosophique et lui redonner ses lettres de prestige avec son Fasl El Maqal – le fameux traité décisif ! Un traité philosophique qui reléguerait les prises de position de Michel Onfray et Alain Finkielkraut au rang de doux islamophiles d’extrême gauche.

Pourquoi vous précisez que Al Khawarismi est Perse alors que vous ne précisez pas l’origine pour les autres ? Dois-je présenter, ici, Leonardo Fibonacci qui a étudié les mathématiques pendant de longues années en Kabylie à Bougie ? Pourquoi occulter cet apport bien plus décisif en matière algorythmique q’un italien a acquis auprès des kabyles ? La suite, sans jeu de mot aucun on la connait, Fibonacci transmettra ses connaissances acquises au Vatican. Et le Vatican en fera bénéficier le reste du monde. Car c’est à cela qu’on doit les chiffres modernes internationaux en usage actuellement.

Pas plus que vous ne citez l’origine de l’illustre Ibn Khaldoun, le père fondateur de la sociologie et historien émérite de Tamazgha (Afrique du Nord), qui lègue à la postérité « l’Histoire universelle des berbères ». Ainsi que le fait qu’il était berbère, mais pour emprunter sa propre expression un « berbère Most3araboun » : un berbère arabisé. Comme d’ailleurs l’écrasante majorité des natifs arabophones et arabisés de l’Afrique du Nord.

Pourquoi attribuer à Ibn Tumart, qui aurai introduit, je cite : « la distinction entre la philosophie et le religieux, semant les graines des Lumières et de la rébellion contre l’Eglise » dans le monde occidental. Pour Averroès c’est évident. Mais pourquoi lui adjoindre Ibn Tumart à qui il doit la doctrine à cause de laquelle il a du fuir pour ne pas mourir ? Pourquoi convoquer quelqu’un qui serait qualifié aujourd’hui d’antisémite et d’islamiste ultra-rigoriste ? A l’image du grand-père de Tarik Ramadan, Hassan El Bana, le fondateur des frères musulmans, cette nébuleuse de la mouvance islamiste mondiale. Et pourquoi ne convoquez-vous pas Saint Augustin qui le précède de 7 siècles ? Ce nord africain, ce berbère, peut être même ce kabyle, père de l’Eglise catholique. Cet illustre personnage qui théorisa si bien la distinction entre le Pouvoir politique et l’Autorité religieuse. Potestas Vs Autorictas. J’oubliais, il écrivait en latin et les arabes à cette époque n’étaient pas admis au rang des grandes civilisations comme les berbères d’Afrique du Nord (Tamazgha). A moins que ce berbère natif de l’actuel Souk Ahras, près de Bône la française, ou de Hippone la romaine, ne fut trop catholique ?

« De l’origine des sciences ? »
Non M. BRIFFAUT vous vous trompez quand vous dites, « la science [occidentale et par extension française] doit bien plus à la culture « arabe » que des découvertes ; elle lui doit sa propre existence ».
La Science doit son existence aux sumériens, à l’Egypte pharaonique, à la Grèce, aux indiens, aux perses, aux berbères, aux romains, aux berbéro-andalous, aux juifs, aux européens, aux américains, aux chinois, aux Japonais, etc…. Enfin bref à l’humanité sans distinction de croyances et d’origines.
La Science française doit beaucoup à ses propres citoyens de France et de Navarre comme Blaise Pascal, René Descartes, Marie Curie, Louis Pasteur, Antoine Lavoisier, ou encore à des mathématiciens de génie comme Cédric Villani. M. Abdelkader Abderrahmane se trompe quand il cite quelqu’un qui se trompe lui-même. Et si d’aventure il avait un scientifique « arabo-musulman » à proposer pour compléter la liste des contributeurs à la science française, qu’il ne se gêne pas !

« Je pense donc je suis » ce n’est pas « Je crois donc je suis »
Quant à l’islamologue français professeur émérite à la Sorbonne Mohamed ARKOUN, avons-nous besoin de préciser qu’il était aussi kabyle ? Avons-nous besoin de préciser ses rapports familiaux avec Mouloud MAMMERI, illustre écrivain en langue française et brillant ethnologue et linguiste ? Doit-on évoquer ce que l’Islam de France et l’Islam mondial doivent à Mohamed ARKOUN ? Doit-on évoquer les menaces de mort à son encontre de la part d’un imam autoproclamé algérien et ce avec l’assentiment des autorités, simplement pour avoir évoqué en Islam la simple notion de « Mythe ». M. ARKOUN attribue la violence, l’islamophobie, l’occidentalophobie aussi au « choc des ignorances » et non point au « choc des civilisations ». Et dans votre article M. Abderahmane, vous êtes un généreux contributeur au « choc des ignorances » et par là même à l’islamophobie. Rendez service à l’Islam : taisez-vous !

Avez-vous besoin de convoquer le brillantissime footballeur français d’origine kabyle Zinedine ZIDANE qui contraste tant avec la médiocrité de l’article que vous avez osé commettre ? Vous avez l’outrecuidance de présumer des croyances d’un citoyen français qui plus est d’origine kabyle. En vertu de la Loi française, nous n’avons pas à présumer des croyances de Zinedine ZIDANE. Et en vertu de la Loi kabyle, Zinedine ZIDANE est libre de choisir la croyance de son choix. On ne saurait résumer un être humain au fait qu’il soit musulman, chrétien, juif ou athée. Comme le rappelle Mohamed ARKOUN, la foi est du domaine privé tout autant en France qu’en Kabylie.

« La France sans la République et laïcité ne serait pas la France » !!!
Aujourd’hui, la seule chose qu’il est utile de rappeler en France ce sont les lois de la République. Et défendre la Laïcité si chèrement acquise avant toute autre chose. Il se trouve que la Kabylie pratique la République et la laïcité depuis des temps immémoriaux… Un grand nombre de kabyles sont français depuis maintenant 5 voire 7 générations. Il est aujourd’hui difficile de distinguer un français d’origine kabyle d’un autre français malgré un attachement fort à ses racines. Et cela on le doit à un attachement viscéral à la laïcité qui respecte les croyances de toutes et de tous.

Que le Journal Le Monde s’en rappelle quand il voudra illustrer ses articles avec une photo de français d’origine kabyle comme Zinedine ZIDANE, Dany BOON, Kad MERAD, Isabelle ADJANI, Daniel PREVOST, Jacques VILLERET etc… Que le journal Le Monde s’en rappelle quand il voudra illustrer un article avec une photo de Saint Augustin, De Taos et Jean AMROUCHE, Mohamed ARKOUN, Marcel MOULOUDJI ou du chanteur Idir, le pionnier de la World Music.
Salem AT SEYD

I

Suites : Croire ou croire autrement

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/croire-ou-croire-autrement.html

I

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/09/27/croire-ou-croire-autrement-5182831.html

 

05/02/2015

L'école républicaine

Nicolas de Condorcet.jpg

Nicolas de Condorcet fut dénoncé aux autorités et le soir même on l'entraînait à Bourg-la-ReineBourg-la-Reine, et on l'enfermait dans un cachot.
Le lendemain matin, quand le geôlier vint le chercher pour livrer aux gendarmes ce suspect dont le nom n'avait pas encore été demandé, il ne trouva plus qu'un cadavre.
Condorcet s'était empoisonné pendant la nuit, afin d'éviter l'échafaud -
Félix LAURENT

°

" Il faut que l’instruction du peuple puisse suivre les progrès des arts et ceux des lumières générales... Une égalité entière entre les esprits est une chimère. Mais, si l’instruction publique est générale... alors cette inégalité est faite en faveur de l’espèce humaine qui profite des travaux des hommes de génie. Si, au contraire, cette instruction est nulle, faible, mal dirigée, alors l’inégalité n’existe plus qu’en faveur des charlatans de tous les genres, qui cherchent à tromper les hommes sur tous leurs intérêts.

Plus vous voulez que les hommes exercent eux-mêmes une portion plus étendue de leurs droits, plus vous voulez, pour éloigner toute emprise du petit nombre, qu’une masse plus grande de citoyens puisse remplir un plus grand nombre de fonctions, plus aussi vous devez chercher à étendre l’instruction.

L’instruction n’est pas moins nécessaire pour garantir la conscience des pièges du sacerdoce. La morale primitive de toutes les religions a aussi été très simple, assez conforme à la morale naturelle, mais aussi, dans toutes les religions, les prêtres en ont fait un instrument de leur ambition. Ce serait donc trahir le peuple que de ne pas lui donner une instruction morale indépendante de toute religion particulière, un sûr préservatif contre ce danger qui menace sa liberté et son bonheur."

Nicolas de Condorcet ( 1791-1792 )

°

Grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République

La laïcité, définition : le Droit de ne pas croire, de douter ou de croire avec ou sans religions, la laïcité place sur une même horizontale les philosophies de l'athéisme et les religions, mais ce n'est pas le cas pour l'anti-laïque Nadia Vallaud-Belkacem

 

Nadia Vallaud-Belkacem propose contre l'unité de la république  '' Divers outils sur la laïcité et l’enseignement laïque du fait religieux, sans prévoir l'enseignement du '' Fait Athée '', vont être mis à disposition des éducateurs, enseignants et formateurs ''

 

[ Mesure 1]
Renforcer la transmission des valeurs de la République

  • Un plan exceptionnel de formation continue des enseignants et des personnels d’éducation sera déployé pour les aider à aborder avec les élèves les questions relatives à la citoyenneté (française et européenne), à la laïcité, à la lutte contre les préjugés.
    Avant la fin de l’année scolaire, 1 000 premiers formateurs pour le premier et le second degré (inspecteurs, professeurs, professeurs documentalistes, directeurs d’école, chefs d’établissement, conseillers principaux d’éducation, personnels d’orientation, personnels de santé et sociaux, etc.), seront formés pendant deux jours sur la laïcité et l’enseignement moral et civique, afin qu’ils puissent répondre, dans chaque académie et chaque département, aux besoins de formation et d’accompagnement de leurs pairs.

    Des formations sur site à l’enseignement laïque du fait religieux ainsi qu’aux usages des technologies numériques et des réseaux sociaux seront proposées, à l’initiative des référents "laïcité" et "mémoire et citoyenneté" et des "référents éducation aux médias", nouvellement créés, de chaque académie, aux personnels de direction, aux corps d’inspection et aux enseignants. Extrait pris sur le site : education.gouv.fr

°

Réaffirmer la laïcité ?

Comment Nadia Vallaud-Belkacem, peut-elle prétendre à l'école mettre fin au préjugés, sans respecter la conscience de tous les citoyens et citoyennes de notre pays, en commençant purement et simplement à nier qu'en France plus de cinquante pour cent des françaises et français sont athées, agnostiques quand d'autres personnes sont [ déistes sans confessions ] ?

De laïque, dans notre pays il n'y a plus guère que la science, d'abord parce que l'objet même de la science n'est pas d'asséner des « vérités », mais de démontrer par la preuve toute avancée dans la connaissance de l'univers, sans hésiter à remettre en question toutes découvertes nouvelles pour en assurer la validité

 

Un monde de chercheuses et de chercheurs qui laissent leurs convictions intimes aux vestiaires avant d'entrer dans le labo ou tout autre unité de recherche

Enseigner le fait religieux sans la critique athée des religions ou en ignorant le FAIT athée, c'est laisser s'installer le silence, masquer que les religions sont des documents infantiles et égoïstes d'autant plus que sans le dire explicitement l'objectif de cette politique n'est pas de faire sauter les préjugés mais, ce qui est un comble, de valoriser la religion musulmane : la plus raciste, sexiste, athéophobe et homophobe de tous les monothéismes

 

La laïcité, sinon quelle laïcité ?

Ce matin même dans son allocation le Président Hollande évoque '' la laïcité, c'est la liberté religieuse '' sans mentionner que c'est aussi la liberté de ne pas croire, n'est pas s'en rappeler, depuis plusieurs décennies, la trahison de la laïcité par cette gauche clientéliste dont il montre qu'il en est le parfait représentant

 

À titre d'exemples : incitation à la haine

V: 51 « Allah le Tout-puissant nous a ordonné de ne pas nous allier aux Juifs ou aux Chrétiens, de ne pas les apprécier, de ne pas devenir leurs associés, de ne pas les soutenir, et de ne pas signer d’accords avec eux. Celui qui fait une de ces choses est l’un d’entre eux, comme Allah le dit : « Ô vous qui croyez, ne prenez point les Juifs et les Chrétiens pour alliés, parce qu’ils sont alliés les uns avec les autres. Quiconque parmi vous les prend pour alliés sera en effet l’un d’entre eux (…) N’ayez aucune pitié sur les Juifs, n’importe où ils sont, dans n’importe quel pays. Combattez-les, partout où vous êtes. Partout où vous les rencontrez, tuez-les. » coran
Ajoutons pour « l'anecdote » que le Coran contient plus de cent versets exhortant les croyants à faire le djihad contre les incroyants
Le paradis est promis à ceux qui « tuent et sont tués » pour Allah: « Allah a acquis la personne et les biens des croyants en échange des jardins du paradis. Ils combattent dans Sa voie – ils tuent et se font tuer. C’est un engagement authentique de Sa part » ( Coran 9:111 )

 

Sexiste, '' Les Diktats musulmans '' : Franchement, à l'école : souhaitez-vous que l'on enseigne ( sans la critique athée ) à vos enfants et plus particulièrement aux petits garçons ce passage du coran ?

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

°

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Les+diktats+musulmans

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/elisabeth-badinter.html

 

 

 

 

 

02/01/2015

Recrudescence de l'antisémitisme

Juifs assassinnés.png

 

Extraits de presse :

Le départ des juifs de France vers Israël a doublé en 2014

Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 02/01/2015

Pour la première fois, les juifs de France fournissent le plus gros apport mondial de l' " Alyah ", l'émigration vers Israël

Plus de 7000 juifs de France ont émigré vers Israël en 2014, soit plus du double de l'année précédente où 3293 ressortissants avaient rejoint l'Etat juif, a annoncé jeudi l'Agence juive pour Israël. 
…/...

10 000 nouveaux immigrants venus de France

D'après le Consistoire de France, cette augmentation serait dû à un climat d'insécurité pour les juifs de France. Et selon le Conseil représentatif des institutions juives de France ( Crif ), ce serait l'antisémitisme la principale raison

Ce flux devrait se poursuivre en 2015, estime l'Agence juive, qui prévoit l'arrivée de plus de 10 000 nouveaux immigrants de France. Au total, 26 500 juifs, un nombre record depuis dix ans, ont gagné Israël en 2014, 32% de plus qu'en 2013. Plus de la moitié d'entre eux ont moins de 35 ans. Avec 500 000 à 600 000 personnes, la communauté juive de France est la première d'Europe et la troisième au monde, derrière Israël et les États-Unis. - Fin des extraits de presse

 

Combien de fois, en pure perte, ai-je, d'une année à l'autre ( plus de dix ans ), attiré l'attention sur la haine des juifs, masquée par l'antisionisme, générée dans les quartiers dits sensibles par une grosse majorité d'individus ( femmes et hommes ) qui se réclament du raciste, antijuifs, athéophobe, homophobe et xénophobe coran et ses annexes avec le soutien d'organisations dont le MRAP promoteur inconditionnel du boycott des produits de consommations en provenance d'Israël, indirectement ou directement soutenu par des personnalités au Front de gauche ou parmi les écologistes dont certaines, ce qui est un comble, vont jusqu'à réclamer l'enseignement des religions à l'école, sans proposer en contrepartie d'enseigner le fait athée, dans le but de faire accepter une religion musulmane dont les « textes sacrés » mutualisent, aggravent colossalement ce qui existe de plus raciste, sexiste, athéophobe, homophobe et xénophobe dans le judaïsme ou la chrétienté : 63 % des sourates, sans compter les sourates sexistes, ( dans un cas comme dans l'autre), sont des incitations à la haine de l'altérité !

 

Autant d'incitations à la haine du non-musulman, '' on '' ne compte plus les assauts théocratiques conduits contre les valeurs humanistes, républicaines et laïques d'accès ou d'ouverture à la culture fondatrices de notre société, s'appuyant sur les idéologies générées par le coran et ses annexes contre ce qui rassemble démocratiquement les populations dans le but, ( du moins dans un premier temps ) de les diviser - - Crab - 02 Janvier 2015

 

Que propose le pouvoir pour lutter contre le racisme et l'antisémitisme ?

Ce combat doit-il ou non passer par le respect des « textes sacrés » ?

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/les-vux-du-president.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/01/les-voeux-du-president-5524076.html