Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/06/2013

Les Femen condamnées

à 4 mois de prison ferme

Tunisie, Femen, Athéophobie, culture, science, féminisme, islam, fanatisme religieux, religions

Manifestation devant le Parlement européen à Bruxelles en soutien à la tenue du procès à Tunis de membres du groupe Femen

 

« Dévoiler nos seins n'est pas pour créer une excitation sexuelle mais il s'agit d'une forme de militantisme », a déclaré pour sa part l'une des Françaises, Marguerite Stern

Interrogée par le juge sur les intentions de récidive, la militante allemande, dont les propos étaient traduits en arabe par un interprète, a rétorqué :

« Je me réjouis de chaque opportunité pour exprimer mes positions politiques. »

 

Condamnée pour atteinte aux bonnes mœurs et à la pudeur [ ! ! ! ? ]

Le procès des trois Femen européennes ayant manifesté à Tunis a repris ce matin dans la capitale. Le verdict est tombé en début de soirée, les militantes ont été condamnées à 4 mois de prison ferme

 

Pour la dirigeante de Femen, cette lourde peine va mener à de nouvelles actions à Tunis et prouve le caractère « dictatorial » de la Tunisie, qui dans la foulée de la révolution de 2011, a porté les islamistes du parti Ennahda au pouvoir. « C’est une décision politique qui confirme le caractère dictatorial de la Tunisie pour qui il est plus simple de mettre des filles en prison que de reconnaître que les femmes ont le droit de disposer librement de leur corps » Inna Shevchenko

 

À titre de comparaison :

Les 20 prévenus qui avaient envahis l'ambassade des États-Unis ont été condamnés à 2 ans de prison avec sursis au lieu de selon la loi tunisienne de cinq ans ferme à la peine capitale - Irez-vous passer vos vacances en Tunisie ?

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/06/10/femen-tunisie.html

 

 

 


 

28/10/2012

Procès de la honte

tunisie,islam,salafistes,fanatiques religieux,féminisme,censure,télévision,france,maghreb

Un procès de la honte ( un de plus après celui d'une jeune femme victime d'un viol, qui s'est retrouvée récemment accusée '' d'atteinte à la pudeur '', par un Procureur ), s'est tenu à Tunis le 25 Octobre dernier et reporté au 15 Novembre 2012

 

L’illusionniste, le surnom donné à Ghannouchi

Accusé d’avoir agressé une étudiante enniqabée, Habib Kazdaghli doyen de la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de La Manouba en procès, poursuivis par les courants islamistes et par Ennahdha le parti au pouvoir

Habib Kazdaghli, son bureau saccagé par des fanatiques, il porte plainte à la police, de victime il devient l'accusé

Le « crime » de M. Kazdaghli : il refuse de s’inscrire dans un modèle de société contraire à la modernité, devenant ainsi le symbole de la résistance contre les exactions des Salafistes

 

Quand l'islam politique veut envahir et détruire la neutralité de l'université tunisienne

La méthode est toujours la même, quand ce n'est pas un des voiles c'est le voile intégral avec cette même volonté d'imposer à toute la société de se soumettre à une idéologie du patriarcat en se servant de deux jeunes filles ( sous-servitude ) *, donc en niqab qui ont porté plainte contre lui !

[ Sur internet la communauté internationale ne s'était pas autant, loin de là, ce qui est bien regrettable, mobilisée pour exiger la libération des deux incroyants …mais aussi, en avez-vous entendu parler dans nos JT ? ]

 

[ * Piqûre de rappel : Teglath-Phalazar Ier qui a décrété que '' Les femmes mariées qui sortent dans la rues n’auront pas la tête découverte. La concubine qui va dans la rue avec sa maîtresse ( l’épouse ) sera également voilée. La hiérodule ( prostituée sacrée ) qu’un mari a prise sera voilée dans les rues. Et celle qu’un mari n’a pas prise ira la tête découverte. La prostituée ( non sacrée ) ne sera pas voilée, sa tête sera découverte''. ( 12 siècles avant notre ère ) ]

 

tunisie,islam,salafistes,fanatiques religieux,féminisme,censure,télévision,france,maghreb

Les faits réels

[ Cit, article de presse, diffusé par Médiapart ]

Alors que la réalité est autre, puisque, soutenue par les Salafistes qui avaient élu domicile, depuis le 28 novembre 2011, dans la FLAHM, ladite enniqabée s’est introduite, de force, en compagnie d’une autre enniqabée, dans le bureau du Doyen, a détérioré le mobilier et les dossiers qui s’y trouvaient après avoir bousculé le Doyen. Ces infractions ont été constatées par le Procureur de la République auprès du Tribunal de Première Instance de la Manouba, dans l’après-midi du 6 mars 2012. Ce même jour, le bureau du Doyen avait été la cible de plusieurs jets de pierres. Ces incidents ont eu lieu au lendemain du verdict rendu le 5 mars 2012, par le Conseil de Discipline de la FLAHM, concernant six étudiants salafistes, auteurs, en janvier 2012, de graves dépassements. Quant à la revendication principale des squatters-salafistes de la FLAHM, dont la quasi-totalité est étrangère à l’Université, c’est la levée de l’interdiction du port du Niqab dans l’enceinte de l’Institution - fin de citation ]

 

Un pouvoir qui ne supporte pas la liberté de penser

Ces petits groupes de salafistes et autres extrémistes minoritaires ont été encouragé par le parti Ennahdha au pouvoir, et ce procès arrive après la condamnation de deux incroyants par cette même justice tunisienne

 

La position timorée ou inefficace des européens et plus particulièrement de la France

Dans les médias en ligne beaucoup de pétitions sont proposées pour soutenir le doyen de la faculté, c'est bien, mais :

qu'attend l'Europe, ou en tous cas la France '' pays des droits de l'homme '' , sur son territoire, pour interdire, sans exception, tous les voiles islamiques, pour aider efficacement toutes les femmes et les hommes qui partout dans le '' monde musulman '' exigent la liberté

 

La liberté comme la laïcité se dit sans adjectifs

En France l'argument constamment avancé de stigmatisation de la communauté musulmane ne tient pas une seconde - se rappeler qu'aucun des voiles n'est un signe ostensible religieux, mais bien le marqueur dans l'espace public de l'inégalité femme-homme et de l'obligation de vivre sous le regard de groupes misogynes, sexistes, sexo-séparatistes et xénophobes

Soutenir la démocratie ne peut se faire sans réduire à merci tous ceux qui ont entrepris la guerre aux femmes, quand bien même certaines femmes se font complices d'une idéologie qui abaisse leur statut telles les deux enniqabées de Tunis [ La pudeur c'est faire preuve de retenue, porter un voile islamique intégral ou non n'est qu'exhibition des plus déplacées ]

 

Debout les démocrates

Non seulement des tunisiens, mais beaucoup de femmes et d'hommes maghrébins regrettent publiquement que leurs pays ne soient pas connut pour des prix Nobel, mais à travers l'image déplorable dans toute la région qu'en donne les islamistes

Il n'est pas trop tard pour demander à nos personnalités politiques, sans craindre les mots, de se réveiller pour exiger l'annulation de sentence d'emprisonnement des deux incroyants [ l'un des deux s'est réfugié en Europe ] , que cesse les poursuites à l'encontre de Habib Kazdaghli doyen de la Faculté des Lettres - Crab - 28 Octobre 2012

 

Notes :

 « Imaginer la liberté de prendre un café toute seule, librement, assise à une terrasse, quand dans des pans entiers du monde, une femme n’a pas le droit de sortir sans son voile, et sans un homme ? Comment imaginer vivre dans un pays où on ne peut pas aimer la personne de son choix, quel que soit la couleur de sa peau,sa religion ou son sexe ? » Wafa Sultan

 

TENTURE ( d'une ) ; au voile....
Rappel :
En premier il est bon de savoir que dans le coran et tous les autres textes, le mot hijab ne se traduit pas précisément par " voile " mais par " tenture "


Citation : " le hijab est très exactement une séparation, une tenture, séparant la vie privée du Prophète de sa vie publique, il s'agit bien de tenture et non de voile ". Ce verset n'a pas à proprement parler de portée religieuse. Leïla Babès

Ce verset n'a rien d'une prescription religieuse, il sert à distinguer tout simplement la partie professionnelle de la partie privative d'un habitat

 

Suite :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/10/emancipation.html

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/10/viols-en-groupe.html

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/09/insoumission.html

 

 

 

 

 

 

11/09/2012

Marzouki - Ex-militant des droits de l'Homme

0 Marzouki.png

 

INTERVIEW

Source Le Figaro, du 09/09/12 pour les extraits :

 

«  La Tunisie ne plonge pas dans l'islamisme »

« [ …/...]

Le projet d'une société pluraliste, tolérante, où la femme est l'égale de l'homme, une société ouverte sur le monde tout en étant attachée à ses racines n'est pas remis en cause par Ennahda, mais par sa fraction d'extrême droite qui est très minoritaire dans le pays, c'est-à-dire les salafistes. Ce projet est également attaqué par une infime minorité d'extrême gauche qui voudrait nous ramener à la révolution culturelle [ …/... ] » Marzouki

 

Que pensez-vous du projet de loi criminalisant l'atteinte au sacré ?

«  Je suis contre. C'est absurde. Ce projet n'a pas de raison d'être, d'autant qu'il existe déjà une loi qui punit de tels actes - » Marzouki

 

Bel esprit, preuve '' indiscutable '' que nous avons bien affaire à un '' grand démocrate '', en effet une loi, [ notamment en vigueur sous la dictature Ben Ali ], interdit toute expression de la pensée critique vis à vis de la religion

 

Lois pratiquement pas utilisées sous Ben Ali qui lui chassait ses opposants politiques religieux ou non religieux, période où sans courir de grand risques beaucoup de tunisiens ne pratiquaient plus le ramadan – ce qui n'est plus le cas, désormais, dans l'actualité

 

Ex-militant '' des droits de l'Homme '' afficher, rappeler ce type de lois ne gêne pas du tout Marzouki aux entournures, sachant que deux incroyants ( pour s'être simplement déclarés athées ) viennent d'être condamnés à sept ans de prison - l'un est sous les verrous, l'autre, moins naïf, qui ne s'était pas présenté devant Tribunal a eu le temps, fort heureusement, de se réfugier et obtenir l'asile politique dans un pays européen [ il est le bienvenu ]

http://laicite.over-blog.com/article-tunisie-jamel-gharbi-et-les-autres-109532262.html

 

« ... Le moindre petit incident, qui n'a strictement aucun impact sur la société tunisienne, est grossi, comme cette malheureuse attaque d'un élu français qui a déclenché un branle-bas de combat médiatique. Je ne veux pas dire que ce n'est pas un acte condamnable, mais il y a des millions de touristes en Tunisie et ils ne sont jamais agressés » Marzouki - Source Le Figaro

 

Français, oui ! Mais !

Ce que ne précise pas Marzouki ; c'est que cet élu et sa famille qui ont été agressé ne sont pas seulement des citoyens de nationalité française, mais des français arabes - nuance de taille - , et nous savons, bien que nés [ ou entrés depuis peu...] en France de nombreux arabes évitent de parler des libertés qu'ils prennent vis à vis des codes totalitaires de la religion quand d'autres cachent leur incroyance de peur de subir des représailles - Crab - 11 Septembre 2012

 

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/charia-la-un-deni-de-la-nature/